AccueilNoticesThéma
Dernière mise à jour :
samedi 25 mars 2017
   
Brèves
Index chronologique des notices de parutions
dimanche 15 mars
Enfin ! Mise à jour de notre index chronologiques des notices de parution... histoire de faciliter les recherches dans ce qui est paru ces quelques dernières années !
La Première Guerre mondiale sur le site Smolny
jeudi 20 novembre
Une notice thématique regroupe par ordre chronologique de parution tous les documents sources qui sont publiés sur le site du collectif Smolny en rapport avec la Première Guerre mondiale et le mouvement ouvrier international : « Documents : La Première Guerre mondiale ( Juillet 1914 - Novembre 1918 ) ». Cette notice est mise à jour à chaque nouvel ajout. À consulter régulièrement donc.
Mise à jour de la bibliographie de Nicolas Boukharine
mardi 27 mai
Il manquait à la bibliographie des œuvres de Boukharine en langue française les articles publiés par Smolny dans l’ouvrage La revue Kommunist (Moscou, 1918). Oubli réparé.
Rosa Luxemburg : bibliographie française
mardi 15 avril
Mise à jour et toilettage complet de la notice bibliographique des œuvres de Rosa Luxemburg en langue française.
Capital, valeur, plus-value et exploitation du travail
jeudi 15 novembre
La deuxième séance du cycle de formation « Pourquoi le marxisme au XXIe siècle ? » se tient ce jeudi soir 15 novembre 2012 à 20h30 au local FSU , 52 rue Jacques Babinet, immeuble Peri-ouest, 2° étage (Métro Mirail Université à Toulouse).
Mise à jour de la bibliographie...
dimanche 9 septembre
... de la série Historical Materialism Books, depuis le numéro 26 jusqu’au numéro 40.
Sur le Web
Parti communiste international (Le Prolétaire)
Publie en France Le Prolétaire et Programme communiste. Description extraite de ce site flambant neuf - CE QUI NOUS DISTINGUE : La ligne qui va de Marx-Engels à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie ; la lutte de classe de la Gauche Communiste contre la dégénérescence de l’Internationale, contre la théorie du « socialisme dans un seul pays » et la contre-révolution stalinienne ; le refus des Fronts populaires et des fronts nationaux de la résistance ; la lutte contre le principe et la praxis démocratiques, contre l’interclassisme et le collaborationnisme politique et syndical, contre toute forme d’opportunisme et de nationalisme ; la tâche difficile de restauration de la doctrine marxiste et de l’organe révolutionnaire par excellence - le parti de classe -, en liaison avec la classe ouvrière et sa lutte quotidienne de résistance au capitalisme et à l’oppression bourgeoise ; la lutte contre la politique personnelle et électoraliste, contre toute forme d’indifférentisme, de suivisme, de mouvementisme ou de pratique aventuriste de « lutte armée » ; le soutien à toute lutte prolétarienne qui rompt avec la paix sociale et la discipline du collaborationnisme interclassiste ; le soutien de tous les efforts de réorganisation classiste du prolétariat sur le terrain de l’associationnisme économique, dans la perspective de la reprise à grande échelle de la lutte de classe, de l’internationalisme prolétarien et de la lutte révolutionnaire anticapitaliste.
canutdelacroixrousse
L’histoire de la colline de la Croix-Rousse et des canuts. Ce Blog est une mine d’informations sur les canuts allant de pair avec une connaissance très fine de Lyon / Croix-Rousse. Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant !
Les Amis de Daumier
Créée en 1994, l’Association des Amis d’Honoré Daumier se propose par ses statuts de promouvoir, en France et à travers le monde, l’œuvre multiforme - dessins, peintures et sculptures - de cet immense artiste.
Parti Communiste International (Il Programma Communista)
Publie en France les Cahiers internationalistes, consultables en ligne sur le site depuis le numéro 6. Présentation : Ce qui nous distingue : la ligne qui va de Marx à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie (Livourne, 1921), à la lutte de la Gauche Communiste contre la dégénerescence de l’Internationale, contre la théorie du "socialisme dans un seul pays" et la contre-révolution stalinienne, et au refus des fronts populaire et des blocs partisans et nationaux. La dure œuvre de restauration de la doctrine et de l’organe révolutionnaires au contact de la classe ouvrière, dehors de la politique personelle et électoraliste.
Démocratie Communiste
Site luxemburgiste, dont voici le manifeste minimal : Démocratie communiste s’inscrit dans la lignée du mouvement ouvrier démocratique, et lutte : pour l’abolition du capitalisme, du travail salarié, et de la division des êtres humains en classes sociales ; pour mettre fin à la dictature de la classe capitaliste, et mettre en place la démocratie directe ; pour une société socialiste-communiste ; pour en finir avec le sexisme et le patriarcat ; contre toutes les formes de racisme, de nationalisme et de patriotisme ; pour l’abolition de toutes les frontières. Textes d’actualité et thématiques (peu nombreux).
Les Amis de Spartacus
Edition fondée par René Lefeuvre en 1934. A publié Rosa Luxemburg, Anton Pannekoek, Boris Souvarine... Un fond exceptionnel et incontournable.
BROUÉ Pierre : Staline et la Révolution - Le cas espagnol
Extraits - Parution : Février 1994
7 février 2012 par sam

Extraits :

« En 1961, je publia avec Emile Témime, La Révolution et la guerre d’Espagne, que je complétai en 1972 dans une synthèse, La Révolution espagnole 1931-1939. J’ai également publié sous le titre La Révolution espagnole les écrits de Trotsky sur l’Espagne des années trente. [...] Qu’est-ce qui m’a décidé à reprendre le travail sur le même sujet sous un angle différent ? D’abord le résultat des travaux des historiens d’Espagne. A côté d’études locales et régionales brillantes et riches, les synthèses sont pauvres et plus inspirées par les soucis politiques que par la recherche de la vérité historique. Les historiens nord-américains les plus conservateurs sont devenus la loi et les prophètes en ces temps où l’on s’applique à démontrer que la révolution n’est pas, n’a jamais été et surtout ne sera jamais. Curieusement, au moment où le stalinisme a commencé son agonie à l’échelle mondiale, c’est sa forme « négriniste » qui l’emporte dans l’historiographie espagnole. L’arrivée au pouvoir des socialistes a peut-être impliqué aussi une condamnation a posteriori des socialistes acquis au projet révolutionnaire avant la guerre. [...] De grands dépôts d’archives accueillent également le chercheur : archives du PSOE, du PCE, du POUM en Espagne, de la CNT au Pays-Bas, archives militaires, archives de la guerre civile à Salamanque, Archives nationales en Espagne, et j’en passe.

Le lecteur constatera qu’entre tous les fonds, j’ai utilisé de préférence celui qui comprend probablement le plus de copies en provenance des autres, les Papiers Gladys et Burnett Bolloten à l’Institution Hoover de Stanford, aussi riches en témoignages qu’en documents d’archives, journaux, microfilms, coupures de presse, et dont un personnel dévoué et merveilleusement agréable facilite la consultation. J’ai appris, en travaillant au cœur de cette documentation patiemment amassée, à aimer plus encore et à regretter plus amèrement la disparition de celui qui a été le maître d’œuvre de cette collection unique et dont le grand livre n’est pas encore paru en français : Burnett Bolloten, journaliste devenu historien, homme de passion - passion de la guerre d’Espagne, passion de l’histoire, passion de la vérité -, que je salue ici. [...]

J’ai centré ici recherche et réflexion sur les années 1936-1937 où mûrit, éclate, reflue la révolution espagnole, dernière de l’entre-deux-guerres, la plus éclatante d’une série ouverte par l’Octobre russe pendant l’« année terrible » de 1917. Comment une poignée de médiocres apparatchiki sélectionnés à Moscou en fonction de leur docilité, voire de leur servilité, ont-ils réussi à capturer le courant politique le plus radicalisé de l’époque prérévolutionnaire et à faire des Jeunesses socialistes l’infanterie de Staline. [...] Historien de la guerre d’Espagne, du parti bolchevique et biographe de Trotsky, je n’étonnerai personne en disant que j’ai partagé tout au long de ce travail la conviction de Dante A. Puzzo selon laquelle les « procès de Moscou et les journées de Mai à Barcelone n’étaient pas des phénomènes totalement indépendants les uns des autres » [Dante A. Puzzo, Spain and the Great Powers 1936-1941, page 11.]. [...] C’est délibérément, et parce que des travaux sont en préparation après des années et parfois des décennies de recherches, que je n’ai pas longuement développé ce qui concerne les Brigades internationales - qui furent, elles aussi, un élément de la politique de Staline -, me contentant d’en marquer les étapes et les inflexions les plus importantes, sans les étudier de façon approfondie et en elles-mêmes. Je voudrais à ce sujet dire combien on espère que Karel Skrábek - le spécialiste mondial de cette question - terminera son œuvre interrompue à Prague par de longues années de prison et de souffrances, et que le jeune chercheur Remy Skoutelski nous offre bientôt une somme sur cette question. [...]

C’est paradoxalement - mais est-ce bien certain ? - dans l’organe anarcho-syndicaliste Solidaridad Obrera que l’on trouve pour la période de la guerre civile l’esquisse la plus pénétrante d’une comparaison entre l’Espagne et la Russie, sous la plume de Gil Cabrera. Il écrit :

« Voilà deux peuples à l’opposé du point de vue de la géographie sur le Vieux Continent et établis à une telle distance qu’on pourrait dire qu’ils ont tout pour n’avoir rien en commun. [...] La Russie du XIX°, autocratique et tyrannique, socialement ankylosée, avec ses nobles et ses boyards, avec ses popes et ses moujiks, et la Russie du XX°, jusqu’en 1917, avec sa bureaucratie incapable, son administration corrompue et sa Cour fanatisée, jouet d’un Raspoutine, qu’est-ce sinon l’image fidèle du peuple espagnol jusqu’à nos jours ? Qu’est-ce que l’Espagne sinon l’autre Russie, avec nos grands propriétaires et nos paysans, notre noblesse et notre clergé, notre incapacité administrative et nos gouvernements, notre justice avariée et nos rois corrompus et funestes ? Les mêmes causes produisent les mêmes effets. A la révolution russe qui l’emporta sur le capitalisme succédera maintenant la révolution espagnole qui apportera elle aussi avec elle le triomphe de la liberté et du travail. »

(pages 7, 9, 19, 21, 27)


Éditions Fayard, parution : février 1994

ISBN : 2-213-03147-9

371 pages / 13,5cm x 21cm / 23 euros


Sur notre site :

— BROUÉ Pierre ( 1926 - 2005 ), Militant et historien trotskiste ;

— Le Groupe des Amis de Durruti (1937) ;