AccueilPublicationsLa Critique Sociale (1931-1934)
Dernière mise à jour :
dimanche 23 avril 2017
   
Brèves
« Lutte de Classe » (GLAT) - Série complète !
samedi 27 octobre
La couverture chronologique de la revue du GLAT, Lutte de Classe, a été considérablement étendue (premier numéro de mars 1964) et comprend maintenant un renvoi sur une version numérisée des 128 numéros !
Cahiers du Communisme de Conseils - Série complète !
vendredi 26 octobre
Les trois numéros manquant (1, 2 & 5) sont maintenant disponibles dans les sommaires de la revue des Cahiers du Communisme de Conseils. Que les volontaires pour les transcriptions n’hésitent pas à se signaler... En attendant, bonne lecture !
Premiers scans des Cahiers du Communisme de Conseil
dimanche 5 août
Neuf des douze numéros de la revue des Cahiers du Communisme de Conseil (1968-1972) sont maintenant accessible en version numérique au travers du sommaire général.
Derniers numéros de la revue Communisme
dimanche 5 août
Les numéros 6, 8, 9 et 15 qui manquaient jusque là ont été ajoutés au sommaire général de la revue « Communisme » (1937-1939). Bonnes lectures !
Mise à jour sommaires GLAT
samedi 11 février
Le sommaire général de la revue du GLAT, Lutte de Classe vient d’être encore étendu. Merci de signaler manques ou corrections.
Sur le Web
Controverses
Revue publiée par le Forum de la Gauche Communiste Internationaliste : C’est pour contribuer à déblayer la voie vers la clarification et le regroupement sur des bases théoriques, politiques et organisationnelles saines que Controverses a vu le jour. En d’autres termes, tout en tenant compte du changement de période qui n’est plus au reflux mais à la reprise historique des combats de classes, notre objectif essentiel est de reprendre ce qui était le souci de Bilan mais qu’il n’a pu mener complètement à bien compte-tenu des conditions d’alors : « ...une critique intense qui visait à rétablir les notions du marxisme dans tous les domaines de la connaissance, de l’économie, de la tactique, de l’organisation », et ce sans « aucun dogme », sans « aucun interdit non plus qu’aucun ostracisme », et « par le souci de déterminer une saine polémique politique ». Ceci est plus que jamais indispensable afin de réussir un nouvel « Octobre 17 » sous peine de se retrouver comme ces « vieux bolcheviks ... qui répètent stupidement une formule apprise par cœur, au lieu d’étudier ce qu’il y avait d’original dans la réalité nouvelle. (extrait de l’éditorial du n°1)
Gavroche - La revue
Le premier numéro de la revue trimestrielle Gavroche est sorti en décembre 1981. Il prenait la suite du Peuple français, belle aventure éditoriale des années soixante-dix. Depuis plus de 20 ans, la revue s’attache à la retranscription des fêtes, des travaux, des luttes et des joies du principal acteur de l’histoire : le peuple. Gavroche fait aussi resurgir des événements jusque-là ignorés ou passés volontairement sous silence.
L’Echo de la Fabrique
Le journal des chefs d’ateliers et ouvriers de la soie à Lyon, hebdomadaire phare de la presse ouvrière, paraît d’octobre 1831 à mai 1834. Ce site en donne à lire l’intégrale des articles, suite à un remarquable travail empreint d’une grande rigueur scientifique. Indispensable pour l’étude des insurrections des canuts de 1831 et 1834.
La Révolution prolétarienne
Revue fondée par Pierre Monatte en 1925. Le site publie un grand nombre d’articles de la période "historique". La publication se poursuit...
La Bataille socialiste
Site de ressources documentaires sur le patrimoine socialiste. Suit l’actualité des parutions, publie certains articles en ligne et propose des documents concernant le mouvement ouvrier de la première moitié du XXe siècle principalement.
LCS 08k : L’affaire Victor Serge
COLLECTIF / Avril 1933 / p. 103
6 octobre 2012 par eric

Pour la deuxième fois, l’écrivain communiste Victor Serge est arrêté sans motif avoué, incarcéré sans raison avouable.

Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?

L’arrestation a eu lieu à Leningrad, le 8 mars. C’est à peu près tout ce qu’on en peut savoir. Pour le reste, il faut se livrer à des conjectures.

La presse de l’État dit soviétique est muette à l’ordinaire sur de tels faits et le cas de Victor Serge n’a rien d’exceptionnel. Le gouvernement de Moscou accorde rarement quelque publicité à ses mesures de répression, quitte à les annoncer parfois à grand bruit en des circonstances spéciales où un procès démonstratif lui semble nécessaire à certaines fins.

Victor Serge avait déjà été arrêté en 1928, sans le moindre prétexte déclaré. Le Bulletin Communiste de Paris (N° 27-28, avril-juillet 1928) annonçait la nouvelle en ces termes :

« Dans la nuit du 23 au 24 avril, notre ami et collaborateur Victor Serge (Kibaltchiche), récemment exclu du Parti, a été arrêté à la suite d’une perquisition qui ne donna, et pour cause, aucun résultat mais servit à confisquer la correspondance de communistes français non-conformistes. Victor Serge est emprisonné, au secret le plus rigoureux, à la Chpalernaïa, à Leningrad. »

Après plus d’un mois d’emprisonnement arbitraire, Victor Serge fut libéré. Entre temps, une déclaration réclamant « toute la lumière » avait été signée à Paris d’une vingtaine de personnes appartenant aux milieux politiques et littéraires bourgeois de gauche. Est-ce en considération de cette intervention que Victor Serge ne fut pas déporté, alors que tant d’autres communistes, ni plus ni moins coupables, prenaient le chemin de la Sibérie ? On l’ignore.

Cinq ans après, et sans plus d’explications que la première fois, Victor Serge est de nouveau parmi les victimes de la répression implacable exercée en Russie contre tous ceux qui peuvent être suspectés, à tort ou à raison, de ne pas penser exactement selon la volonté du pouvoir.

Car c’est en effet du crime de penser qu’il s’agit. Comme des millions d’autres travailleurs persécutés au mépris des principes invoqués par la révolution d’Octobre, au mépris du programme du Parti bolchevik, au mépris de la Constitution de la République des Soviets, Victor Serge ne saurait être, à aucun degré, à aucun titre, taxé d’hostilité envers le communisme dont il s’affirme un irréductible partisan. Privé de tout droit d’expression, à l’égal de ses concitoyens, et de toute possibilité d’infraction à la règle commune, il n’a pu nuire d’aucune manière au régime qui le frappe. Ses écrits publiés en France, sa correspondance interceptée par la censure témoignent seulement de la constance de ses sentiments révolutionnaires et d’une fidélité inébranlable aux idées de Lénine. L’unique hypothèse valable, en l’occurrence, serait donc que l’auteur des « Hommes dans la prison » ait été soupçonné de ne pas comprendre le communisme, dans l’intimité de sa conscience, à la stricte façon des puissants du jour.

Quoi qu’il en soit, Victor Serge a disparu et ses amis sont fondés à s’inquiéter de son sort, du sort de sa famille injustement éprouvée. Tout est possible, tout est à craindre dans un pays où le terrorisme révolutionnaire suscité par la réaction armée et l’intervention étrangère a fait place au terrorisme bureaucratique, où la police a aujourd’hui droit de vie et de mort sur la population, où les habitants n’ont aucune garantie légale de sécurité ni de justice.

Il ne reste qu’à saisir l’opinion publique dans les deux mondes, à soulever la protestation permanente des révolutionnaires de toutes les écoles contre l’iniquité dont Victor Serge est la victime. Le Cercle Communiste Démocratique fait appel avant tout à la solidarité des organisations de travailleurs, sans distinction de tendance, et demande le concours de toutes les bonnes volontés à l’appui de la campagne qui commence et doit s’amplifier jusqu’à libération de Victor Serge.

LE CERCLE COMMUNISTE DÉMOCRATIQUE.


Poursuivre sur le site :

— « Un Appel » (La Critique Sociale, n° 8, p. 104) ;

Autres articles de cette rubrique
  1. LCS 00 : Sommaire des numéros de la revue « La Critique Sociale »
  2. LCS 01a : Perspectives de travail
  3. LCS 01b : Le mouvement cyclique de la production moderne
  4. LCS 02a : D. B. Riazanov
  5. LCS 02b : L’Institut Marx-Engels
  6. LCS 03a : L’économie dirigée
  7. LCS 03b : Les œuvres économiques de Karl Marx
  8. LCS 03g : Biographie de Lénine
  9. LCS 04a : Chaos mondial
  10. LCS 05a : Le socialisme et la guerre
  11. LCS 05b : V. Polonsky
  12. LCS 05d : La philosophie de Hegel
  13. LCS 05f : Thèses sur Hegel et la Révolution
  14. LCS 06a : Sombres jours
  15. LCS 06d : Curzio MALAPARTE, Technique du Coup d’État
  16. LCS 06d : Julius DICKMANN, Das Grundgesetz der sozialen Entwicklung
  17. LCS 06f : Albert Mathiez
  18. LCS 06f : Charles Gide
  19. LCS 06f : David Riazanov
  20. LCS 06i : Correspondance - Sur Hegel - Sur le « Capital »
  21. LCS 07a : Quinze ans après
  22. LCS 07c : La loi fondamentale de l’évolution des sociétés
  23. LCS 07d : À nos lecteurs
  24. LCS 07f : Cdt. LEFEBVRE DES NOËTTES, L’Attelage
  25. LCS 07f : Ernst POSSE, Le Marxisme en France de 1871 à 1905
  26. LCS 07f : MALAPARTE & OSSENDOWSKI, Lénine
  27. LCS 07f : S. HOOK, The contemporary significance of Hegel’s philosophy
  28. LCS 07g : Nécrologie de Fernand Loriot
  29. LCS 07i : Nécrologie - M. N. Pokrovsky - O. Minor - K. Moor - E. Bernstein
  30. LCS 08a : Anniversaire et Actualité
  31. LCS 08k : L’affaire Victor Serge
  32. LCS 08l : Un appel
  33. LCS 09b : La véritable limite de la production capitaliste
  34. LCS 09e : Clara Zetkin
  35. LCS 10g : À propos d’une théorie de l’esclavage
  36. LCS 11a : Les Journées de Février