AccueilNoticesParutions
Dernière mise à jour :
mercredi 28 juin 2017
   
Brèves
Index chronologique des notices de parutions
dimanche 15 mars
Enfin ! Mise à jour de notre index chronologiques des notices de parution... histoire de faciliter les recherches dans ce qui est paru ces quelques dernières années !
La Première Guerre mondiale sur le site Smolny
jeudi 20 novembre
Une notice thématique regroupe par ordre chronologique de parution tous les documents sources qui sont publiés sur le site du collectif Smolny en rapport avec la Première Guerre mondiale et le mouvement ouvrier international : « Documents : La Première Guerre mondiale ( Juillet 1914 - Novembre 1918 ) ». Cette notice est mise à jour à chaque nouvel ajout. À consulter régulièrement donc.
Mise à jour de la bibliographie de Nicolas Boukharine
mardi 27 mai
Il manquait à la bibliographie des œuvres de Boukharine en langue française les articles publiés par Smolny dans l’ouvrage La revue Kommunist (Moscou, 1918). Oubli réparé.
Rosa Luxemburg : bibliographie française
mardi 15 avril
Mise à jour et toilettage complet de la notice bibliographique des œuvres de Rosa Luxemburg en langue française.
Capital, valeur, plus-value et exploitation du travail
jeudi 15 novembre
La deuxième séance du cycle de formation « Pourquoi le marxisme au XXIe siècle ? » se tient ce jeudi soir 15 novembre 2012 à 20h30 au local FSU , 52 rue Jacques Babinet, immeuble Peri-ouest, 2° étage (Métro Mirail Université à Toulouse).
Mise à jour de la bibliographie...
dimanche 9 septembre
... de la série Historical Materialism Books, depuis le numéro 26 jusqu’au numéro 40.
Sur le Web
Parti communiste international (Le Prolétaire)
Publie en France Le Prolétaire et Programme communiste. Description extraite de ce site flambant neuf - CE QUI NOUS DISTINGUE : La ligne qui va de Marx-Engels à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie ; la lutte de classe de la Gauche Communiste contre la dégénérescence de l’Internationale, contre la théorie du « socialisme dans un seul pays » et la contre-révolution stalinienne ; le refus des Fronts populaires et des fronts nationaux de la résistance ; la lutte contre le principe et la praxis démocratiques, contre l’interclassisme et le collaborationnisme politique et syndical, contre toute forme d’opportunisme et de nationalisme ; la tâche difficile de restauration de la doctrine marxiste et de l’organe révolutionnaire par excellence - le parti de classe -, en liaison avec la classe ouvrière et sa lutte quotidienne de résistance au capitalisme et à l’oppression bourgeoise ; la lutte contre la politique personnelle et électoraliste, contre toute forme d’indifférentisme, de suivisme, de mouvementisme ou de pratique aventuriste de « lutte armée » ; le soutien à toute lutte prolétarienne qui rompt avec la paix sociale et la discipline du collaborationnisme interclassiste ; le soutien de tous les efforts de réorganisation classiste du prolétariat sur le terrain de l’associationnisme économique, dans la perspective de la reprise à grande échelle de la lutte de classe, de l’internationalisme prolétarien et de la lutte révolutionnaire anticapitaliste.
canutdelacroixrousse
L’histoire de la colline de la Croix-Rousse et des canuts. Ce Blog est une mine d’informations sur les canuts allant de pair avec une connaissance très fine de Lyon / Croix-Rousse. Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant !
Les Amis de Daumier
Créée en 1994, l’Association des Amis d’Honoré Daumier se propose par ses statuts de promouvoir, en France et à travers le monde, l’œuvre multiforme - dessins, peintures et sculptures - de cet immense artiste.
Parti Communiste International (Il Programma Communista)
Publie en France les Cahiers internationalistes, consultables en ligne sur le site depuis le numéro 6. Présentation : Ce qui nous distingue : la ligne qui va de Marx à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie (Livourne, 1921), à la lutte de la Gauche Communiste contre la dégénerescence de l’Internationale, contre la théorie du "socialisme dans un seul pays" et la contre-révolution stalinienne, et au refus des fronts populaire et des blocs partisans et nationaux. La dure œuvre de restauration de la doctrine et de l’organe révolutionnaires au contact de la classe ouvrière, dehors de la politique personelle et électoraliste.
Démocratie Communiste
Site luxemburgiste, dont voici le manifeste minimal : Démocratie communiste s’inscrit dans la lignée du mouvement ouvrier démocratique, et lutte : pour l’abolition du capitalisme, du travail salarié, et de la division des êtres humains en classes sociales ; pour mettre fin à la dictature de la classe capitaliste, et mettre en place la démocratie directe ; pour une société socialiste-communiste ; pour en finir avec le sexisme et le patriarcat ; contre toutes les formes de racisme, de nationalisme et de patriotisme ; pour l’abolition de toutes les frontières. Textes d’actualité et thématiques (peu nombreux).
Les Amis de Spartacus
Edition fondée par René Lefeuvre en 1934. A publié Rosa Luxemburg, Anton Pannekoek, Boris Souvarine... Un fond exceptionnel et incontournable.
FRÖLICH Paul, LINDAU Rudolf, SCHREINER Albert & WALCHER Jakob : Révolution et contre-révolution en Allemagne 1918-1920
Présentation de l’éditeur - Table des matières - Introduction - Parution : Décembre 2013
17 janvier 2014 par eric
De la fondation du parti communiste au putsch de Kapp

Présentation de l’éditeur :

Le texte de cette présentation est tiré de l’édition italienne du même ouvrage (Rivoluzione e controrivoluzione in Germania, Pantarei, Milan, 2001), avec l’aimable autorisation de l’éditeur.

Révolution et contre-révolution en Allemagne, 1918-1920 propose une reconstruction des événements des deux premières années cruciales de l’après-guerre, réalisée avec une documentation extraordinairement ample et riche en détails. Cet ouvrage est mis pour la première fois à disposition du lecteur de langue française. Il s’agit d’un matériel précieux, non seulement parce qu’il fournit une contribution historiographique certaine, mais aussi parce que s’en dégage une réflexion politique d’une importance remarquable.

En fait, ce n’est pas un hasard si ce texte a fait l’objet de luttes politiques dès sa première publication en 1929, au moment où, moins de dix ans après les événements traités, le KPD était impliqué dans la contre-révolution stalinienne et les militants et les dirigeants de ce parti qui s’y opposaient étaient marginalisés ou exclus. Dans les pages qui suivent, la préface à l’édition de 1929, la note éditoriale et les repères biographiques concernant les auteurs permettent une reconstruction philologique des motifs qui nous ont convaincus d’attribuer l’ouvrage aux seuls Paul Frölich, Rudolf Lindau, Albert Schreiner et Jakob Walcher.

La direction du KPD, sous l’hégémonie stalinienne, avait en fait voulu réduire le mérite de ces auteurs en les insérant dans une liste de vingt-huit noms, afin de cacher le fait que trois d’entre eux (Frölich, Schreiner et Walcher) avaient été exclus du parti et le quatrième (Lindau), déchu des fonctions dirigeantes. Les auteurs, du reste, estimèrent que la publication du texte était plus importante que leur conflit avec le parti.

C’était un choix compréhensible. Les événements traités dans le texte doivent être effectivement connus, étudiés, assimilés, parce qu’ils font partie de l’histoire d’une défaite stratégique d’une exceptionnelle portée. Une issue différente de cette lutte au cœur de l’Europe au début des années 1920 aurait sans aucun doute changé le cours de l’histoire du XXe siècle à l’échelle continentale autant que mondiale. Avec un prolétariat au pouvoir en Allemagne, la part européenne de la stratégie bicontinentale de Lénine, celle à laquelle Arrigo Cervetto se réfère dans son texte de 1962, Lénine et la révolution chinoise, se serait réalisée, donnant un tout autre souffle aux luttes en Orient et même en Russie.

Des phénomènes contre-révolutionnaires tels que le stalinisme ou le nazisme n’auraient vraisemblablement pas trouvé de conditions favorables à leur développement. L’époque de l’impérialisme aurait pu mourir dès sa naissance. Dans tous les cas, cela aurait été une autre histoire, certainement dense en inconnues et peut-être aussi en défaites, mais avec des conséquences probablement moins dévastatrices pour le mouvement ouvrier et pour la tradition communiste.

Cet ouvrage analyse les événements qui vont de la révolution de novembre 1918 au putsch de Kapp en mars 1920. Trois thèmes en émergent, qui donnent à réfléchir.

Le premier thème est sans aucun doute le rôle contre-révolutionnaire de la social-démocratie allemande. De celle-ci on connaît relativement bien la position social-impérialiste qui amène le parti à se ranger aux côtés de la bourgeoisie lorsque éclate la guerre impérialiste : le 4 août 1914, le SPD vote les crédits de guerre au Reichstag, trahissant ainsi tous les principes internationalistes et menant à la faillite la IIe Internationale. En revanche, on connaît beaucoup moins son action contre-révolutionnaire dans l’après-guerre, que ce livre reconstitue méticuleusement, impitoyablement, sur la base de documents incontestables (textes publiés sur les organes des partis, témoignages directs, procès verbaux, etc.).

Ce sont des pages qui donnent la chair de poule, à partir de la campagne de haine antispartakiste conduite systématiquement dans les journaux sociaux-démocrates. En novembre 1918, Rosa Luxemburg écrivait dans les pages de la Rote Fahne : « L’organe central de la social-démocratie majoritaire, le Vorwärts, est le cœur de la grande battue de chasse contre-révolutionnaire contre la Ligue Spartacus. » En décembre 1918, Berlin fut inondé de grandes affiches rouges barrées d’un « Tuez Liebknecht ! » invitant les travailleurs et les citoyens à passer à l’acte. L’assassinat féroce des membres de la délégation des occupants du Vorwärts, parmi lesquels le poète ouvrier W. Möller et le journaliste W. Fernbach, pourchassés, blessés et passés par les armes, n’est qu’un des nombreux épisodes de la terreur contre-révolutionnaire.

Les auteurs mettent en lumière la conscience contre-révolutionnaire d’hommes comme Ebert, Scheidemann, Noske et d’autres membres du gouvernement. Frölich cite Von Kiel bis Kapp, texte dans lequel August Noske rappelle lui-même la déclaration qu’il fit lors de ces journées : « Je pense que quelqu’un devra faire le travail du bourreau. Personnellement, je ne crains pas cette responsabilité. » Mais il n’est pas le seul : tous les événements décrits font apparaître le rôle réactionnaire d’une vaste couche de dirigeants du SPD, « le sommet des appareils bureaucratiques du parti social-démocrate, des syndicats et des coopératives [...] constitué d’hommes qui ne s’étaient élevés socialement que grâce au développement des organisations ouvrières ». Et il est impossible de ne pas comprendre comment, dans les viscères de cette action contre-révolutionnaire, ont mûri les milieux, les hommes, les idéologies qui, une décennie plus tard seulement, s’affirmeront sous la forme du nazisme. Les Freikorps paramilitaires en offrent une parfaite illustration ; c’est dans le Vorwärts que paraissent leurs annonces de recrutement (« Les commandants des Freikorps ne voulaient évidemment pas enrôler les membres du SPD, mais le Vorwärts leur servait à donner à leur campagne une image “socialiste” »). Le mode opératoire de telles formations est illustré par la répression conduite par le Freikorps Lichtschlag le 15 février 1919 à Hervest-Dorsten : « On procéda à des arrestations de masse. Les enfants étaient interpellés dans les rues et brutalement malmenés s’ils ne savaient pas indiquer les cachettes des communistes. Fest (président communiste du conseil d’ouvriers et de soldats) fut arrêté. Ils lui fracassèrent le crâne à coups de crosse de fusil puis le fusillèrent. Sa femme, qui réclamait le corps de son mari, fut fouettée jusqu’au sang. Les prisonniers furent cloués au pilori et tués. L’ouvrier Zdunek fut assassiné en prison et son cadavre complètement dépouillé. »

Les responsabilités politiques de la social-démocratie allemande pendant la guerre et l’après-guerre sont énormes et pèsent comme une pierre tombale dans la balance de l’expérience réformiste. Ceux qui, aujourd’hui encore, se réfèrent à cette tradition social-démocrate pour donner de l’épaisseur à une « gauche » qui n’a plus d’idéal ni de points de repère, devraient procéder à une réflexion plus approfondie sur ce bilan politique — auquel sont inscrits les assassinats de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht, perpétrés avec une incroyable sauvagerie le 15 janvier 1919.

Le second thème est celui des énergies manifestées par le prolétariat allemand lors d’un processus révolutionnaire objectif, même s’il est la somme des multiples subjectivités des militants du mouvement de classe. De cette révolution de novembre 1918, définie comme un événement parfaitement naturel jusqu’à l’impétueuse réaction ouvrière au putsch de Kapp, l’ouvrage fourmille de détails — avec les références aux lieux, aux usines, aux rues — illustrant les efforts, la ténacité, les épisodes d’héroïsme de la classe. Mais, bien entendu, les militants et les dirigeants ne perçoivent pas toujours de façon limpide le caractère historique du défi qui se pose à eux. La lutte pour le pouvoir est à l’ordre du jour, ainsi que la possibilité de procéder à la socialisation — et non à la simple étatisation (comme l’observent pertinemment les auteurs) — des moyens de production. Ce sont des dizaines de milliers d’hommes qui s’engagent sans compter sur tous les terrains, y compris sur le terrain militaire où se sont joués jusqu’à des épisodes de bataille aérienne dans le ciel de Brunswick. Les quinze mille militants tombés le démontrent sans appel. En racontant l’effort mis en œuvre par les milices ouvrières contre le putsch de Kapp, les auteurs font ce commentaire : « Un patrimoine d’énergies révolutionnaires fut dispersé. »

Les centres miniers de la Ruhr, les villes de Berlin, Brème, Hambourg, Kiel, Weimar, Gotha, Halle, Magdebourg, Leipzig, Chemnitz, Erfurt, Dresde et de nombreuses autres sont le théâtre de la lutte. Munich est témoin de cet épisode complexe qu’est la république des conseils d’avril 1919, lorsqu’une partie du SPD, de l’USPD et les anarchistes poussent à la proclamation du nouvel organe révolutionnaire que le KPD, conduit par Eugen Leviné, tente de freiner, jugeant un tel acte « prématuré » ; mais il entrera aussitôt au conseil central pour donner malgré tout sa contribution à la lutte, bien qu’elle soit condamnée à la défaite. « Personne ne se rendait compte de l’âpreté du conflit de classe auquel le mouvement ouvrier devait se préparer », commente Frölich. La répression féroce des premiers jours de mai fera près de mille morts, suivis de 2 209 condamnations judiciaires, dont la peine capitale pour Leviné. La violence de l’affrontement est enfin illustrée par la résistance au putsch de Kapp, en mars 1920, qui dans la Ruhr est écrasée dans le sang — une « somme de meurtres et d’actes odieux [qui] ne trouve d’équivalent que dans l’expédition des Versaillais contre les communards de Paris ».

Le lecteur aura le sentiment d’avoir affaire à un cadre d’ensemble pas si lointain de ce qui pourrait advenir aujourd’hui en Europe au cours d’une crise révolutionnaire sociale et politique. Il suffit de penser au rôle des sociaux-démocrates indépendants (USPD), qui « ont couvert à gauche » l’œuvre contre-révolutionnaire du gouvernement dans le cadre de la république de Weimar naissante, avec sa Constitution « ultradémocratique » que les auteurs soumettent à une sévère critique.

Le troisième thème, peut-être le plus remarquable, est celui des limites et des insuffisances du mouvement politique révolutionnaire, de l’organisation qui aurait dû conduire ce processus en utilisant au mieux l’abondance d’énergies que la classe mettait à disposition.

Il y a certainement des moments de lucidité tactique remarquables chez le KPD à peine né. Nous en avons un exemple avec le choix du « non » à la ratification du traité de paix de Versailles et les motivations politiques qui l’expliquent, pointant les différences entre la situation allemande et le contexte russe qui avait motivé le « oui » bolchevique à la paix de Brest-Litovsk. Mais, plus généralement, les auteurs soulignent — heureusement avec la même impitoyable rigueur que celle dont ils avaient fait preuve lors de la description du rôle contre-révolutionnaire du SPD — l’impréparation politique des dirigeants, le manque de formation des cadres, l’absence d’expérience et de tradition organisationnelle autonome du parti révolutionnaire. Les prises de position confuses sur la « question syndicale », favorables aux conseils ouvriers (définis alternativement comme « révolutionnaires » et comme des organes ayant un « ancrage constitutionnel ») mais opposées au travail dans les syndicats, en est un exemple facilement perceptible. Ces positions (qui en arrivaient à théoriser la non-distinction entre parti et syndicat) pèseront d’autant plus lourd qu’adhéreront au KPD de nombreux militants provenant de la gauche de l’USPD. Il n’est pas étonnant que, pendant toute l’année cruciale de 1919, le poids des communistes dans la vie syndicale ait été « négligeable ».

L’ouvrage de Lénine La Maladie infantile du communisme (Le « communisme de gauche ») a entre autres pour but de critiquer ces positions.

L’analyse des événements met en évidence le manque de direction et de centralisation des luttes, l’inconsistance des liaisons entre les différents détachements de classe, en particulier entre les conseils d’ouvriers et les conseils de soldats, l’absence fréquente d’indications tactiques concrètes sur ce qu’il faut faire et comment. Même la lutte syndicale manque de coordination. Ce que suffisent à démontrer le jugement sur la lutte des mineurs de la Ruhr de janvier-février 1919 (« il manquait une direction unitaire au mouvement des mineurs et ceux-ci cherchaient à combler cette lacune par des initiatives spontanées ») et le reflux de cette lutte au moment précis où l’agitation des ouvriers de l’Allemagne centrale commençait. Ou encore la délibération relative aux raisons de l’échec de la grève générale adoptée le 4 novembre à Berlin après trois mois de lutte des travailleurs de la sidérurgie de la ville, restée lettre morte « car on ne savait pas qui devait diriger une lutte qui traversait les différentes catégories ». Il n’est donc pas étonnant qu’en l’absence de véritable direction politique, des provocateurs aient réussi à s’infiltrer dans les mouvements de lutte et même à en diriger des phases significatives, créant ainsi des problèmes politiques notables.

Le mouvement de classe n’a pas besoin de reconstructions hagiographiques centrées sur des figures révolutionnaires immaculées que des ennemis puissants et détestables auraient écrasées. Il a besoin d’une analyse des erreurs, d’une critique des limites stratégiques de ses dirigeants, d’une évaluation exacte de ses insuffisances organisationnelles. La puissance des adversaires (et parfois aussi leur cruauté gratuite) doit entrer en ligne de compte dès le début.

Lues plus de quatre-vingt-dix ans après ces événements, ces pages donnent à réfléchir. Les graves lacunes de l’organisation de classe que Frölich avait déjà mises en évidence pour partie dans les derniers chapitres de sa biographie de Rosa Luxemburg sont décrites dans ce volume pour l’ensemble des deux premières années de l’après-guerre. Dans le premier chapitre de cette édition, Frölich lui-même affirme que la condition de la victoire de toute révolution prolétarienne est « la direction d’un parti fort, conscient de sa propre tâche, solidement uni et qui jouii de la confiance de la classe qu’il représente ». Et il poursuit : « En 1918, il n’existait pas de parti de ce genre. » Les divergences entre Liebknecht et Luxemburg n’ont rien de surprenant. Ce qui surprend, c’est que des organes dirigeants ne se réunissent pas pour délibérer d’une ligne tactique. Que Liebknecht agisse séparément des organes du parti. Que les deux principaux dirigeants du mouvement se déplacent à Berlin sans aucune protection.

Dans ces termes, le débat Lénine-Luxemburg sur le rapport entre spontanéité et organisation, sur la nature du parti — produit d’un plan ou d’un processus, prémisse ou résultat du processus révolutionnaire — prend une signification dramatiquement concrète, démontrant tragiquement le « sens pratique de la théorie ». « L’assassinat féroce, traître, de Liebknecht et de Luxemburg n’est pas seulement l’événement le plus tragique et dramatique de la révolution qui commence en Allemagne, disait Lénine à ce moment-là. Il jette aussi une lumière extraordinairement vive sur la façon dont se posent aujourd’hui les problèmes de la lutte. » Le 15 janvier 1919, précisément, paraissait sur la Rote Fahne le dernier article de Karl Liebknecht. On pouvait y lire : « Les vaincus d’aujourd’hui seront les vainqueurs de demain. La défaite est en fait leur école. » Aujourd’hui, le processus d’unification européenne autour du cœur allemand se poursuit et marque les temps impérialistes en imposant au mouvement de classe des tâches inédites. Il est désormais temps que les erreurs du passé, analysées de façon critique, deviennent la force du présent dans une mémoire collective enracinée et diffuse.


Table des matières :

-  Présentation de l’éditeur
-  Préface à l’édition allemande de 1929
-  Note éditoriale
-  Notices biographiques sur les auteurs
-  Sigles et glossaire
-  Table des cartes et des illustrations

-  Chapitre I : RÉVOLUTION OU CONTRE-RÉVOLUTION ?

  1. Paix, unité et confiance !
  2. Le gouvernement « socialiste » à l’œuvre
  3. Le gouvernement « socialiste » contre la Russie révolutionnaire
  4. La tromperie parlementaire
  5. La contre-révolution va de l’avant
  6. « Tötet Liebknecht ! »
  7. La répétition générale de la tragédie. Le putsch manqué du 6 décembre 1918 à Berlin
  8. Le congrès des conseils
  9. La dissolution de la division de la marine populaire
  10. La fondation du Parti communiste
  11. Les affrontements de janvier 1919 à Berlin
  12. L’assassinat de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht
  13. Les élections de l’Assemblée constituante

-  Chapitre II : L’ÈRE NOSKE

  1. Imposer l’ordre bourgeois
  2. La révolution dans la Ruhr
  3. La bataille de Brème
  4. Hambourg dans la révolution
  5. Le massacre de mars à Berlin
  6. Le raid de Maercker en Allemagne centrale — Weimar (Thuringe) — Gotha (Thuringe) — Halle (Saxe-Anhalt) — Magdebourg (Saxe-Anhalt) — Brunswick (Basse-Saxe) — Leipzig (Saxe) — Eisenach (Thuringe) — Erfurt (Thuringe) — Chemnitz (Saxe)
  7. La république des conseils de Bavière — Bade et Wurtemberg — Munich — L’assassinat de Kurt Eisner — La république des conseils de Munich — Les communistes entrent dans le gouvernement des conseils de Munich — La répression de la république des conseils de Munich

-  Chapitre III : L’ORDRE RÈGNE EN ALLEMAGNE

  1. La paix de Versailles
  2. Le traité de Versailles
  3. Les réactions allemandes au diktat
  4. La Constitution de Weimar
  5. La socialisation
  6. La situation économique et sociale
  7. Luttes syndicales
  8. La question syndicale
  9. La loi sur les conseils d’entreprise
  10. Les partis ouvriers — Le Parti social-démocrate majoritaire (SPD) — Le Parti social-démocrate indépendant (USPD) — Le Parti communiste (KPD)

-  Chapitre IV : LE PUTSCH DE KAPP

  1. « La République est en danger »
  2. Les préparatifs du putsch militaire
  3. Le 13 mars 1920
  4. Les partis socialistes, les syndicats et le putsch
  5. Le putsch de Kapp ressoude le front anti-prolétarien
  6. La lutte des ouvriers de Berlin
  7. Les affrontements dans l’Est, dans le Nord et dans le Nord-Ouest
  8. Le mouvement en Bavière et dans le Bade-Wurtemberg
  9. Les luttes en Thuringe
  10. Les luttes en Allemagne centrale
  11. Les luttes en Saxe
  12. L’insurrection de la Ruhr
  13. L’accord de Bielefeld : les ouvriers sont trahis et battus
  14. La terreur blanche

-  CONCLUSIONS

-  Annexe du chapitre I : Les documents relatifs à l’assassinat de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht

  1. La confession de l’assassin Runge
  2. Le procès des assassins

-  Cartes
-  Chronologie 1918-1920
-  Formations politiques au sein du mouvement ouvrier allemand de 1863 aux années 1930
-  Index des noms cités
-  Repères biographiques des personnes citées


Préface à l’édition allemande de 1929 :

Le livre que nous présentons a été écrit pour donner aux travailleurs allemands une arme dans leur lutte pour l’émancipation de la classe ouvrière. C’est pour cela, et non par souci d’une « objectivité » fictive, que l’exposition fait parler avant tout les faits et met en évidence leurs corrélations du point de vue du marxisme révolutionnaire. Nous avons voulu contenir cette première narration cohérente des événements de la révolution de novembre dans tout le Reich, de ses antécédents [1]] et de sa conclusion, dans un nombre de pages limité afin que le prix de l’ouvrage puisse rester accessible aux travailleurs.

La dimension et le caractère de l’œuvre font qu’elle ne pouvait être que le fruit d’un travail collectif. Pour la rédaction du volume, nous avons obtenu la contribution et les matériaux de : [K.A.] Becker, [H.] Duncker, Eberlein, Frölich, Heckert, Hoernle, Karski, Knief, Koenen, Lénine, Léo [Borochowicz], Leviné, Liebknecht, Lindau, Luxemburg, Mehring, [E.] Meyer, Münzenberg, Pieck, Remmele, Rück, Schreiner, [G.] Schumann, Stoecker, Thälmann, Ulbricht, Walcher, Zetkin [2]]. La couverture et la mise en pages ont été réalisées par John Heartfield, qui a aussi fourni ses conseils pour le choix du matériel iconographique.

Pour le recueil des matériaux à exploiter, un travail collectif a été également nécessaire, puisque, initialement, nous n’avions à disposition qu’une documentation très limitée et lacunaire. Lors des périodes révolutionnaires, lorsque les organisations révolutionnaires se trouvent dans une situation de partielle ou de totale illégalité, la tâche consistant à rassembler et à classer les documents occupe de fait le dernier poste dans la liste des priorités. Les perquisitions domiciliaires durant la période de la guerre et de la révolution ont rempli les archives de police ; mais elles ne seront à disposition des écrivains révolutionnaires qu’après la victoire prolétarienne. De nombreux combattants révolutionnaires conservent certains documents politiques comme des souvenirs, sans se rendre compte de combien il serait important de pouvoir les croiser avec d’autres. Les mémoires sont malheureusement encore trop peu nombreux et en grande partie disséminés de façon désordonnée dans la presse. Nous n’avons pu rassembler ces matériaux que grâce aux collaborations qui nous sont parvenues de tout le Reich.

Nous remercions tous ceux qui nous ont apporté leur aide, et nous prions d’envoyer à la maison d’édition, même à l’avenir, tout type de documents politiques, y compris ceux qui se réfèrent à la période 1920-1929, qui n’est pas traitée dans ce volume, car les prochains volumes qui compléteront l’œuvre ne peuvent être élaborés qu’à partir d’une ample moisson de matériaux.


Note éditoriale :

Note tirée de l’édition italienne de ce livre (Rivoluzione e controrivoluzione in Germania, op. cit.) avec l’aimable autorisation de l’éditeur.

L’ouvrage Illustrierte Geschichte der deutschen Révolution (Histoire illustrée de la révolution allemande) a été publié en 1929 en tant qu’œuvre collective, sans indication d’auteurs, par la maison d’édition du KPD.

Après sa sortie, le journal du KPO, Arbeite Tribune, publiait le 9 novembre 1929 un article anonyme que nous reprenons ici intégralement :

*

PLAGIEZ-LES ET FAITES-LES TAIRE !

Le KPD et L’Histoire illustrée de la révolution allemande

L’honnêteté est un concept inconnu
Importé par une classe ennemie.
Riner

Il y a peu, les éditions du parti ont publié un livre remarquable, L’Histoire illustrée de la révolution allemande. Ce livre est la première ample description de la révolution allemande jusqu’au putsch de Kapp. Il s’agit d’un ouvrage qui rassemble une énorme quantité de matériaux sur ces événements et les organise avec méthode. La description s’appuie sur des centaines de documents et de photographies, et arrache de nombreux faits importants à un oubli immérité. Les comptes-rendus dans la presse du parti ont loué largement ce travail. La presse bourgeoise elle-même ne s’est pas montrée avare de louanges ; étant été faites avec un mauvais gré évident, elles en sont encore plus précieuses. Mais les journaux du KPD qui ont jugé nécessaire de recenser ce travail ont été singulièrement peu nombreux. Pourquoi ? Quand les premiers exemplaires sortirent, l’éditeur du parti demanda au secrétaire politique de Cologne d’alors, Winterich, quelles étaient les mesures organisationnelles précises prises pour la diffusion du livre. Il a obtenu pour seule réponse une grimace et cette phrase : « Comment, l’histoire de la révolution allemande ? Vous voulez certainement parler de l’histoire de la Ligue Spartacus ! » Le secrétaire tourna le dos à l’éditeur et s’éloigna, la chose en resta là. On suspectait que derrière l’histoire de la révolution allemande ne se cache l’histoire du parti révolutionnaire. Hinc illæ lacrimæ ! C’était là tout le problème !

Ce n’était donc pas le livre que l’on voulait passer sous silence, mais ses auteurs. Et cela en dépit de tous les accords conclus avec la maison d’édition lors de la présentation du projet. Il est tout à fait clair qu’une œuvre de ce genre ne peut être présentée au public sans en citer les responsables. Dans les épreuves, outre la mention de John Heartfield comme auteur de la couverture et du choix des matériaux iconographiques, étaient cités en tant que rédacteurs du livre les camarades Paul Frölich, Rudolf Lindau et James Thomas. Cette indication a disparu de la version finale du livre, et ceux qui ont écrit les différents chapitres ne sont pas nommés. Pourquoi ce silence ? La réponse devient immédiatement évidente si on les nomme :

Chapitre I : La misère du passé allemand : Paul Frölich
Chapitre II : L’Allemagne impérialiste : Paul Frölich
Chapitre III : La guerre mondiale : Léo [3]]
Chapitre IV : L’effondrement : Fritz Rùck
Chapitre V : Révolution ou contre-révolution ? : Paul Frölich
Chapitre VI : La période Noske : Rudolf Lindau
Chapitre VII : L’ordre règne en Allemagne : Jakob Walcher

Chapitre VIII : Le putsch de Kapp : Albert Schreiner.

Ceux-ci ne sont pas seulement de « tristement célèbres » spartakistes, ayant « un peu » participé à la révolution, mais, dans leur grande majorité, ce sont même de « méchants renégats ». Ils ont fourni une arme importante au parti, mais « ils ne doivent pas être remémorés » ! À ce propos, nous devons noter que ces « droitiers », en dépit de leur expulsion du KPD, ont continué à travailler sur ce livre, et que la direction du parti en était informée. Le camarade Frölich y a collaboré jusqu’à la conclusion du travail rédactionnel, bien qu’il fût exclu du parti depuis plus de six mois. Pour tous ceux-ci, la publication importait plus que le conflit qui les opposait au parti.

Plutôt que de reconnaître que ces damnés « droitiers » avaient réalisé un travail dont le parti pouvait être fier, certains « agents » du bureau politique ont, sans le consensus de la rédaction, inséré dans la préface de l’édition une série de noms de personnes qui « ont fait partie de la rédaction ou ont fourni leur contribution ». Il s’agit d’un mensonge délibéré. Pour ce qui concerne la liste des noms, les choses sont restées en l’état. Lors de la mise au point du projet, il avait été prévu d’accepter, entre autres, des contributions des personnes en question. Pourtant, durant la rédaction, il apparut que l’énorme quantité de matériaux nécessitait une description la plus concise possible, de sorte qu’il était difficile d’accepter d’autres contributions. La promesse de publication de documents importants ne put être maintenue que dans le cas des maîtres (Marx, Engels, Luxemburg, Mehring, etc.). En outre, parmi les personnes nommées, certains n’avaient pas même ajouté un mot, comme Münzenberg, Ulbricht, etc. Justice veut que l’on signale que le grand écrivain Teddy [4]] n’a cette fois pas contribué en offrant son autographe, mais son vénérable portrait. Nombre des personnes mentionnées ont fourni des informations et des documents : si cela a été défini comme « contribution », alors pourquoi ne sont pas nommés ceux qui ont fourni des matériaux également précieux, comme Deisen et Jannack de Brème, Eildermann de Magdebourg, Buchmann de Munich, Graul de la région de la Ruhr, Levinsohn de Dresde, Kühndi de Chemnitz et de nombreux autres ? Parce que « l’honnêteté est un concept inconnu » et l’absence de conscience en est la marque.

Pour rendre à César ce qui appartient à César, nous avons demandé au professeur Hermann Weber de l’université de Mannheim — historien reconnu du mouvement communiste allemand —, qui est à l’origine d’une réédition anastatique de cette œuvre dans les années soixante-dix [5], s’il pouvait nous donner des indications sur les auteurs.

Le professeur nous a aimablement répondu :

... dans la préface, il est effectivement dit que « à la rédaction ont participé » ou « ont fourni leur contribution » vingt-huit personnes. Ce qui est assez ridicule, étant donné que sont même nommés Lénine, Liebknecht, Luxemburg, Leviné et d’autres disparus. Parmi les « communistes de droite » ou « conciliateurs » sont cités Becker, Eberlein, Frölich, Léo, Meyer, Rück, Schreiner et Walcher. À juste titre, l’organe du KPO a critiqué le fait que ne soient pas distinguées les contributions particulières. Heinrich Brandler, en son temps, m’a expliqué lors d’une entrevue que la partie principale avait été écrite par Paul Frölich et Albert Schreiner. Effectivement, Schreiner (qui adhéra par la suite à la SED) a personnellement confirmé (dans un article [6]]) avoir écrit deux chapitres...

Ces témoignages nous semblent suffisants pour nous permettre d’attribuer la paternité de la partie de l’œuvre publiée dans cette édition à Paul Frölich, Rudolf Lindau, Jakob Walcher et Albert Schreiner.

L’éditeur


Éditions Science Marxiste, parution en décembre 2013

ISBN 978-2-912639-60-8

544 pages / 14 x 21,5 cm / 22 euros

[1] L’ouvrage original, Illustrierte Geschichte der deutschen Revolution, comprend huit chapitres dont les quatre premiers retracent l’histoire du mouvement ouvrier allemand de ses origines à 1918. Dans cette édition, l’éditeur n’en présente que les chapitres cinq, six, sept et huit et les conclusions. [NdlR

[2] Cf. « Note éditoriale » p. XVI. [NdlR

[3] Leo Borochowicz. [NdlR

[4] Pseudonyme d’Ernst Thälmann. [NdlR

[5] Publiée en 1970 par Verlag Neue Kritik KG de Francfort-sur-le-Main.

[6] Albert Schreiner, « Auswirkungen der grossen sozialistischen Oktoberrevolution auf Deutschland vor und während der Novemberrevolution » in Zeitschrift fur Geschichtswissenschaft, 1958, n° I, p. 29 et suivantes : « ... j’ai écrit... en 1928 deux chapitres dans Illustrierte Geschichte der deutschen Revolution (« Le putsch de Kapp » et les « Conclusions ») ». [NdlR

Autres articles de cette rubrique
  1. BOORSTIN Daniel : Les Découvreurs
  2. JANOVER Louis : La Démocratie comme science-fiction de la politique
  3. MUNIS Grandizo : Leçons d’une défaite, promesse d’une victoire
  4. CAMOIN Robert : Les deux visages de Herman Gorter (1864-1927)
  5. ROCHE Jean-Louis : Dans quel "État" est la Révolution ?
  6. LUXEMBURG Rosa : Introduction à l’économie politique
  7. VIGNA Xavier : L’insubordination ouvrière dans les années 68 - Essai d’histoire politique des usines
  8. DEBRY Jean-Luc : Tous propriétaires - Du triomphe des classes moyennes
  9. ABENSOUR Miguel et JANOVER Louis : Maximilien Rubel, pour redécouvrir Marx
  10. MARIE Jean-Jacques : Le Dimanche rouge
  11. AUNOBLE Eric : « Le communisme, tout de suite ! » Le mouvement des communes en Ukraine soviétique (1919-1920)
  12. MARX Karl : Critique du programme de Gotha
  13. MARX Karl : Pages choisies vol. 1 - Sociologie critique
  14. MARX Karl : Pages choisies vol. 2 - Révolution et socialisme
  15. RUSTENHOLZ Alain : Les grandes luttes de la France ouvrière
  16. CHUECA Miguel & COLLECTIF : Déposséder les possédants
  17. DÖBLIN Alfred : Karl & Rosa
  18. COLLECTIF : L’Autre Allemagne : Rêver la Paix 1914-1924
  19. JANOVER Louis : Visite au musée des arts derniers
  20. BADIA Gibert : Les Spartakistes - 1918 : L’Allemagne en révolution
  21. LONDON Jack : Révolution - suivi de : Guerre des classes
  22. LANDAUER Gustav : La Révolution
  23. LANDAUER Gustav : La Communauté par le retrait et autres essais
  24. Parutions par ordre chronologique
  25. SAND Shlomo : Comment le peuple juif fut inventé - De la Bible au sionisme
  26. MALAQUAIS Jean : Coups de barre
  27. MALAQUAIS Jean & MAILER Norman : Correspondance 1949 - 1986
  28. CHESNAIS Robert : Crimes fastes et misères dans le Paris du Roi-Soleil
  29. MARX Karl et ENGELS Friedrich : Inventer l’inconnu
  30. RABINOWITCH Alexander : The Bolsheviks in Power
  31. BLOCH Ernst : Avicenne et la gauche aristotélicienne
  32. DUGRAND Alain & LAURENT Frédéric : Willi Münzenberg, artiste en révolution (1889-1940)
  33. VILLIERS DE L’ISLE-ADAM : Tableau de Paris sous la Commune
  34. BENSAÏD Daniel : Les dépossédés - Karl Marx, les voleurs de bois et le droit des pauvres
  35. AUTHIER Denis et DAUVÉ Gilles : Ni parlement ni syndicats : les Conseils ouvriers ! Les communistes de gauche dans la Révolution allemande (1918-1922)
  36. ATTIA Maurice : Pointe Rouge ( polar )
  37. WAHNICH Sophie : La liberté ou la mort - essai sur la Terreur et le terrorisme
  38. DOSTALER Gilles & MARIS Bernard : Capitalisme et pulsion de mort
  39. PARDIGON François : Épisodes des journées de juin 1848
  40. BROUÉ Pierre : Trotsky (nouveau tirage)
  41. HOBSBAWM Eric : Aux armes, historiens
  42. OZOUF Mona : Varennes - La mort de la royauté
  43. PIÈCES ET MAIN D’ŒUVRE : Le téléphone portable, gadget de destruction massive
  44. DAVIS Mike : Le pire des mondes possibles. De l’explosion urbaine au bidonville global
  45. MÉNARD Louis : Prologue d’une révolution - février-juin 1848
  46. LUKACS Georges : La destruction de la raison - Nietzsche
  47. JAURÈS Jean : Cours de Philosophie
  48. DÖBLIN Alfred : Bourgeois & soldats
  49. BALVAY Arnaud : La Révolte des Natchez
  50. CLOUSCARD Michel : Le Capitalisme de la Séduction
  51. SPARTACUS Collectif : De l’usage de Marx en temps de crise
  52. MÜHSAM Erich : La République des conseils de Bavière
  53. MÜHSAM Zenzl et Erich : Une vie de révolte - Lettres 1918 - 1959
  54. SCHEUER Georg : Seuls les fous n’ont pas peur - Scènes de la guerre de trente ans (1915-1945)
  55. KING David : Sous le signe de l’étoile rouge - Une histoire visuelle de l’Union soviétique de 1917 à la mort de Staline
  56. DARWIN Charles : L’Autobiographie
  57. TORT Patrick : L’effet Darwin
  58. KERSHAW Ian : Hitler
  59. CVUH : Comment Nicolas Sarkozy écrit l’Histoire de France
  60. ROUILLAN Jann-Marc : De Mémoire (1) - Les jours du début : un automne 1970 à Toulouse
  61. ROUILLAN Jann-Marc : De Mémoire (2) - Le deuil de l’innocence : un jour de septembre 1973 à Barcelone
  62. LUXEMBURG Rosa : Lettres et textes choisis
  63. KUHN Rick : Henryk Grossmann and the Recovery of Marxism
  64. DÖBLIN Alfred : Peuple trahi
  65. PANNEKOEK Anton : Workers’ Councils
  66. GRADOWSKI Zalmen : Au cœur de l’enfer
  67. CAMOIN Robert : A. A. Bogdanov et l’empiriomonisme. Le Proletkult. La littérature prolétarienne.
  68. FAYET Jean-Francois : Karl RADEK (1885-1939), biographie politique
  69. EDELMAN Marek : Mémoires du ghetto de Varsovie
  70. SAVINKOV Boris : Le Cheval blême ( Journal d’un terroriste )
  71. GUILLAMON Agustín : Barricades à Barcelone 1936-1937 - La CNT de la victoire de juillet 1936 à la défaite de mai 1937
  72. MONSARRAT Nicholas : La mer cruelle
  73. TZOULIADIS Tim : Les abandonnés - De la Grande dépression au goulag : espoirs et trahison dans la Russie de Staline
  74. COLLECTIF : Le Communisme ( Textes choisis )
  75. ROUBINE Isaack : Essais sur la théorie de la valeur de Marx
  76. LUXEMBURG Rosa : « Herzlichst Ihre Rosa » - Ausgewählte Briefe
  77. MATTICK Paul Jr. : Le Jour de l’addition
  78. LEVY Stuart-B. : Le paradoxe des antibiotiques - Comment le miracle tue le miracle
  79. DÖBLIN Alfred : Retour du front
  80. SALE Kirkpatrick : La Révolte Luddite - Briseurs de machines à l’ère de l’industrialisation
  81. BENSAUDE-VINCENT Bernadette : Les vertiges de la technoscience - Façonner le monde atome par atome
  82. ROCHE Jean-Louis : En défense de la Gauche Communiste et de la Novemberrevolution
  83. CHRISTOFFERSON Michael : Les Intellectuels contre la gauche
  84. RADICHTCHEV Alexandre : Voyage de Pétersbourg à Moscou
  85. WHITE Richard : Le Middle Ground
  86. HUNT Tristram : Engels - Le gentleman révolutionnaire
  87. GUILLON Claude : Notre patience est à bout - 1792-1793, les écrits des Enragé(e)s
  88. DARMANGEAT Christophe : Le communisme primitif n’est plus ce qu’il était
  89. CAMOIN Robert : BUFFON, Esprit universel et capitaliste éclairé du siècle des lumières
  90. LAFARGUE Paul : Paresse et Révolution - Écrits 1880-1911
  91. MALAQUAIS Jean : Planète sans visa
  92. PROUDHON Pierre-Joseph : « Liberté, partout et toujours »
  93. OBLOMOFF : Un futur sans avenir
  94. DELL’UMBRIA Alèssi : La Rage et la Révolte
  95. STENGERS Isabelle : Au temps des catastrophes
  96. JOHSUA Isaac : La grande crise du XXIe siècle
  97. MORO Dominico : La crise du capitalisme et Marx
  98. ABENSOUR Miguel : Pour une philosophie critique - itinéraires
  99. MAKNO Nestor : Mémoires et écrits - 1917-1932
  100. COUPECHOUX Patrick : La Déprime des opprimés - Enquête sur la souffrance psychique en France
  101. JARRIGE François : Face au monstre mécanique - Une histoire des résistances à la technique
  102. ZINN Howard : L’impossible neutralité
  103. ROUILLAN Jann-Marc : Paul des épinettes et moi
  104. GUERET Eric et NOUALHAT Laure : Déchets, le cauchemar du nucléaire - DVD vidéo
  105. TRANFAGLIA Nicola : Pourquoi la mafia a gagné - Les classes dirigeantes italiennes et la lutte contre la mafia (1861-2008)
  106. PICHARD Paul-Antoine : Mines d’ordures (Photos)
  107. SALMON André : La terreur noire
  108. LE GARREC Evelyne : Séverine (1855-1929) - Vie et combats d’une frondeuse
  109. CHAPOUTOT Johann : Le meurtre de Weimar
  110. VALLAUD Pierre : 1919-1939 - Vingt ans de guerre
  111. CECILE Jean-Jacques : La guerre des robots
  112. BERAY Patrice & JANOVER Louis : Retrouver Fondane
  113. BARU : Les Années Spoutnik
  114. MANDELSTAM Ossip : Le bruit du temps
  115. DURAND Cédric : Le capitalisme est-il indépassable ?
  116. PAUWELS Jacques : Le mythe de la bonne guerre - Les États-Unis et la Deuxième Guerre mondiale
  117. MARX Karl : Travail salarié et capital / Salaire, prix et profit
  118. CAMOIN Robert : La doctrine économique de Sismondi et le marxisme
  119. LOEZ André : 14-18 Les refus de la guerre - Une histoire des mutins
  120. KERCKHOVE Stéphen : La dictature de l’immédiateté - Sortir du présentialisme
  121. FORTMANN Michel : Les cycles de Mars - Révolutions militaires et édification étatique de la Renaissance à nos jours
  122. BOURGUIGNON Lydia et Claude : Le sol, la terre et les champs - Pour retrouver une agriculture saine
  123. BEAUD Michel : Histoire du capitalisme - (1500-2010) - 6e édition
  124. NABHAN Gary Paul : Aux sources de notre nourriture - Nikolaï Vavilov et la découverte de la biodiversité
  125. APPLEBAUM Anne : Goulag - Une histoire
  126. RAZAC Olivier : Histoire politique du barbelé
  127. JANOVER Louis : S’il est encore minuit dans le siècle
  128. VALLÈS Jules : Fontan Crusoé - Aventures d’un déclassé racontées par lui-même
  129. BROSWIMMER Franz : Une brève histoire de l’extinction en masse des espèces
  130. PIÈCES ET MAIN D’ŒUVRE : RFID, la police totale - Puces intelligentes et mouchardage électronique
  131. COHEN Daniel : La prospérité du vice - Une introduction (inquiète) à l’économie
  132. LUXEMBURG Rosa & JAURÈS Jean : Églises et Socialisme
  133. POUGET Émile : L’action directe et autres écrits syndicalistes (1903-1910)
  134. SERGE Victor : Retour à l’Ouest - Chroniques (juin 1936 - mai 1940)
  135. ABENSOUR Miguel : L’homme est un animal utopique
  136. KOESTLER Arthur : Le Zéro et l’Infini
  137. COLLECTIF : Manifeste d’économistes atterrés
  138. OLLIVIER Marcel : Spartacus, la liberté ou la mort !
  139. KEMPF Hervé : Comment les riches détruisent la planète
  140. JANOVER Louis : Thermidoriens, encore un effort...
  141. ARCHINOV : La makhnovchtchina
  142. GIBRAT Jean-Pierre : Mattéo, tome II ( BD )
  143. DÖBLIN Alfred : Les Trois Bonds de Wang Lun - Roman chinois
  144. CERUTTI François : D’Alger à Mai 1968, mes années de révolution
  145. COHEN Claudine : La méthode de Zadig - La trace, le fossile, la preuve
  146. PIERRAT Emmanuel : 100 livres censurés
  147. PATOU-MATHIS Marylène : Le Sauvage et le Préhistorique, miroir de l’Homme occidental
  148. ADAMIC Louis : Dynamite ! Un siècle de violence de classe en Amérique (1830-1930)
  149. PARSONS Albert & SPIES August : Haymarket - Pour l’exemple
  150. ROELANDTS Marcel : Dynamiques, contradictions et crises du capitalisme
  151. GOUVERNEUR Jacques : Les fondements de l’économie capitaliste
  152. ROSA Hartmut : Accélération - Une critique sociale du temps
  153. LUXEMBURG Rosa : Introduction à l’économie politique
  154. FISCHBACH Franck (coord.) : Marx - Relire Le Capital
  155. CHAMAYOU Grégoire : Les chasses à l’homme
  156. KAY Jean-Michel : L’Épreuve du pouvoir - Russie 1917
  157. CLOT Yves : Le travail à coeur - Pour en finir avec les risques psychosociaux
  158. DESMURGET Michel : Mad in U.S.A. - Les ravages du "modèle américain"
  159. ROCHE Jean-Louis : L’Aristocratie syndicale
  160. RIPA Yannick : Les femmes, actrices de l’histoire - France, de 1789 à nos jours
  161. LACOSTE Charlotte : Séductions du bourreau - Négation des victimes
  162. ASTARIAN Bruno : Luttes de classes dans la Chine des réformes (1978-2009)
  163. BAUDELAIRE Charles : Les Fleurs du Mal - Illustrées par la peinture symboliste et décadente
  164. COLEGRAVE Stephen et SULLIVAN Chris : Punk - Hors limites
  165. BOWLT John E. : Moscou et Saint-Pétersbourg 1900-1920 - Art, vie et culture
  166. BONNELL Bruno (Collectif) : Viva la robolution - Une nouvelle étape pour l’humanité
  167. DESMURGET Michel : TV lobotomie - La vérité scientifique sur les effets de la télévision
  168. DE GAULEJAC Vincent : Travail, les raisons de la colère
  169. UZCATEGUI Rafael : Venezuela, révolution ou spectacle ?
  170. CHAUVIER Éric : Anthropologie de l’ordinaire
  171. ACCARDO Alain : Engagements - Chroniques et autres textes (2000-2010)
  172. GIRARDOT Dominique : La société du mérite
  173. OUZOUNIAN Eric : Vers un Tchernobyl français ?
  174. MEIKSINS WOOD Ellen : L’origine du capitalisme
  175. ABAD DE SANTILLAN Diego & OLIVER Garcia Juan (Collectif) : D’une Espagne rouge et noire
  176. CORDONNIER Laurent : Pas de pitié pour les gueux
  177. MUMFORD Lewis : La Cité à travers l’histoire
  178. SERGE Victor : Mémoires d’un révolutionnaire 1905-1945
  179. HUFFINGTON Arianna : L’Amérique qui tombe
  180. GAULARD Mylène : L’économie du Brésil
  181. JOLLY Jean : Les Chinois à la conquête de l’Afrique
  182. VERGÈS Françoise : Asservir - Ce que nous enseigne l’esclavage sur notre temps
  183. CONNER Clifford D. : Histoire populaire des sciences
  184. GUISNEL Jean : Armes de corruption massive - Secrets et combines des marchands de canons
  185. POPKIN Jérémy : La Presse de la Révolution - Journaux et journalistes (1789-1799)
  186. KAMINSKY Hans-Erich : Ceux de Barcelone
  187. RÜHLE Otto : La révolution n’est pas une affaire de parti
  188. WINSTANLEY Gerrard : L’Étendard déployé des vrais niveleurs
  189. BIHR Alain : La logique méconnue du « Capital »
  190. ENGELS Friedrich : La situation de la classe ouvrière en Angleterre
  191. POIRIER Nicolas : L’ontologie politique de Castoriadis
  192. CLAIR Jean : L’Hiver de la culture
  193. LASCH Christopher : Culture de masse ou culture populaire ?
  194. KUBIN Alfred : L’Autre côté - Un roman fantastique
  195. FABRE Guilhem : Les Prospérités du crime
  196. THOMAS Tom : Démanteler le capital ou être broyés
  197. MORRIS William : Comment nous pourrions vivre
  198. CORDILLOT Michel : Aux origines du socialisme moderne
  199. SCHLESSER Thomas : L’art face à la censure - Cinq siècles d’interdits et de résistances
  200. AMACHER Korine : La Russie 1598-1917 - Révoltes et mouvements révolutionnaires
  201. ROVELLI Carlo : Anaximandre de Millet ou la naissance de la pensée scientifique
  202. SIMON Gilles : Plogoff - L’apprentissage de la mobilisation sociale
  203. SOUNAC Frédéric : Agnus Regni
  204. GRATALOUP Christian : Géohistoire de la mondialisation
  205. ROCKER Rudolf : Théorie et pratique de l’anarchosyndicalisme
  206. GOODY Jack : Le vol de l’histoire
  207. GÉNÉREUX Jacques : La grande régression
  208. CLAIR Jean : Courte histoire de l’art moderne - Un entretien
  209. HUSSON Michel : Un pur capitalisme
  210. ANDREU Maurice : L’Internationale communiste contre le Capital 1919-1924
  211. LÖWY Michael : Juifs hétérodoxes
  212. HUDIS Peter (ed) : The Letters of Rosa Luxemburg
  213. LORDON Frédéric : Capitalisme, désir et servitude
  214. MICHÉA Jean-Claude : L’enseignement de l’ignorance et ses conditions modernes
  215. KORSCH Karl : Notes sur l’histoire (1942)
  216. ABENSOUR Miguel : Le Procès des maîtres rêveurs
  217. DISCEPOLO Thierry : La trahison des éditeurs
  218. BELLOCCHIO Piergiogio : Nous sommes des zéros satisfaits
  219. SERGE Victor : Les années sans pardon
  220. HARVEY David : Le nouvel impérialisme
  221. BOUKHARINE, OSSINSKI, RADEK, SMIRNOV : La Revue Kommunist (Moscou, 1918)
  222. LOROT Pascal : Le siècle de la Chine - Essai sur la nouvelle puissance chinoise
  223. STAHL & GRANDVILLE : Vie privée et publique des animaux
  224. LÉONARD Mathieu : L’émancipation des travailleurs
  225. MICHÉA Jean-Claude : Le complexe d’Orphée
  226. CHOMSKY Noam : Raison & Liberté
  227. WILLIS Paul : L’École des ouvriers
  228. NUSSBAUM Martha : Les émotions démocratiques
  229. ANDERS Günther : L’Obsolescence de l’homme
  230. FRÖLICH Paul : Autobiographie
  231. ROUILLAN Jann-Marc : De mémoire (3) - La courte saison des Gari : Toulouse 1974
  232. GEARY Patrick J. : Quand les nations refont l’histoire - L’invention des origines médiévales de l’Europe
  233. BAROT Emmanuel : Marx au pays des soviets ou les deux visages du communisme
  234. NAKACH Geneviève : Malaquais rebelle
  235. AGONE n° 46 : Apprendre le travail
  236. CARON Jean-Claude : Frères de sang - La guerre civile en France au XIXe siècle
  237. BEAUMONT Matthew : Utopia Ltd. - Ideologies of social dreaming in England 1870-1900
  238. LINDQVIST Sven : Une histoire du bombardement
  239. GUYAU Jean-Marie : Esquisse d’une morale sans obligation ni sanction
  240. DARMANGEAT Christophe : Le communisme primitif n’est plus ce qu’il était - Nouvelle édition
  241. AGONE n° 45 : Orwell, entre littérature et politique
  242. SECTION AMÉRICAINE DE L’INTERNATIONALE SITUATIONNISTE : Écrits
  243. TARI Marcello : Autonomie ! - Italie, les années 1970
  244. PANNEKOEK Anton & TORT Patrick : Darwinisme et Marxisme
  245. RUBEL Maximilien : Marx et les nouveaux phagocytes
  246. WRIGHT MILLS Charles : L’élite au pouvoir
  247. COLLECTIF : Louis Blanc, un socialiste en république
  248. MUMFORD Lewis : Les transformations de l’homme (1956)
  249. TWAIN Mark : La prodigieuse procession & autres charges
  250. RIBAULT Nadine et Thierry : Les sanctuaires de l’abîme
  251. FERRIER Michaël : Fukushima - Récit d’un désastre
  252. BOCQUET José-Louis et MULLER Catel : Olympe de Gouges
  253. PENA-RUIZ Henri : Entretien avec Karl Marx
  254. CHAPPEY Jean-Luc, GAINOT Bernard, MAZEAU Guillaume, RÉGENT Frédéric, SERNA Pierre : Pour quoi faire la révolution
  255. ALINSKY Saul : Être radical - Manuel pragmatique pour radicaux réalistes
  256. LAZZARATO Maurizio : La fabrique de l’homme endetté - Essai sur la condition néolibérale
  257. DEPRETTO Jean-Paul : Pour une histoire sociale du régime soviétique (1918-1936)
  258. NORRIS Frank : Les Rapaces
  259. QUEMENEUR Tramor : Résister à la Guerre d’Algérie - Par les textes de l’époque
  260. BERNANOS Georges : Les Grands Cimetières sous la Lune
  261. THOMPSON Edward P. : La formation de la classe ouvrière anglaise
  262. BIHR ALain : Les rapports sociaux de classes
  263. DARIEN Georges : L’ennemi du peuple
  264. VUILLAUME Maxime : Mes cahiers rouges - Souvenirs de la commune
  265. STEIN Sygmunt : Ma guerre d’Espagne - Brigades internationales : la fin d’un mythe
  266. LEVAL Gaston : Espagne libertaire ( 1936 - 1939 )
  267. L’AMINOT Tanguy : Max Stirner, le philosophe qui s’en va tout seul
  268. MARX Karl & LINCOLN Abraham : Une révolution inachevée
  269. FERRO Marc : 1917 - Les hommes de la révolution - Témoignages et documents
  270. CHOMSKY Noam : Autopsie des terrorismes - Les attentats du 11-Septembre & l’ordre mondial
  271. MACDONALD Dwight : Le socialisme sans le progrès
  272. GAILLARD Frédéric & PIÈCES ET MAIN D’ŒUVRE : L’industrie de la contrainte
  273. CAMOIN Robert : Les guerres anti-dynastiques de la révolution bourgeoise française
  274. LAVAL Christian : Marx au combat
  275. FISCHBACH Franck : La privation du monde
  276. DE LÉVIS Gaston : Écrire la Révolution, 1784-1795
  277. AGONE n° 48 : La philosophie malgré eux
  278. NETTL John Peter : Rosa Luxemburg
  279. COLLECTIF : Lénine - Conscience et volonté révolutionnaires
  280. CANFORA Luciano : Le copiste comme auteur
  281. GILL Louis : George Orwell, de la guerre civile espagnole à 1984
  282. ABDELNOUR Sarah : Les nouveaux prolétaires
  283. GORKI Maxime : Le patron
  284. LUXEMBURG Rosa : À l’école du socialisme
  285. DARDOT Pierre & LAVAL Christian : Marx, prénom : Karl
  286. FILINE Arkadi : Oublier Fukushima - Textes et Documents
  287. AGONE n° 47 : Les théories du complot
  288. HONNETH Axel : Les pathologies de la liberté
  289. GIDE André & BLUM Léon : Correspondance 1890-1950
  290. KURZ Robert : Vies et mort du capitalisme
  291. MARIE Jean-Jacques : Le fils oublié de Trotsky
  292. GRANVAUD Raphaël : Areva en Afrique
  293. MONTANYÀ Xavier : L’Or noir du Nigeria
  294. GRAMSCI Antonio : Guerre de mouvement et guerre de position
  295. GRANDHAYE Julie : Russie - La République interdite
  296. FLAMMARION Camille : Clairs de lune et autres textes
  297. CASTORIADIS Cornelius : La Question du mouvement ouvrier
  298. KRACAUER Siegfried : Les employés
  299. DÖBLIN Alfred : Wallenstein
  300. VAN DAAL Julius : La colère de Ludd
  301. LÖWY Michael : Les aventures de Karl Marx contre le baron de Münchhausen
  302. MÜHSAM Erich : Bohème et Révolution - Journaux intimes (1910-1924)
  303. FOSTER John Bellamy : Marx écologiste
  304. LALOUETTE Jacqueline : Les mots de 1848
  305. CERVETTO Arrigo : Méthode et parti-science
  306. CERVETTO Arrigo : Luttes de classe et parti révolutionnaire
  307. CERVETTO Arrigo : La difficile question des temps
  308. AGONE n° 49 : Crise financière globale ou triomphe du capitalisme ?
  309. VUILLEUMIER Marc : Histoire et Combats
  310. ENGELS Friedrich : L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’État
  311. TESTART ALain : Avant l’histoire
  312. RIGOUSTE Mathieu : La domination policière
  313. VAN REGEMORTER Jean-Louis : L’insurrection paysanne de la région de Tambov
  314. SERGE Victor : Carnets (1936-1947)
  315. COLLECTIF : Mourir en manifestant
  316. CAMOIN Robert : Guerres serviles, guerres civiles et guerre gladiatoriale spartaciste dans la République oligarchique romaine
  317. HSUAN-WOU Hsi & REEVE Charles : Les mots qui font peur
  318. CAZALS Remy : Bonaparte est un factieux !
  319. FRANK Leonhard : À gauche à la place du cœur
  320. ROGER Michel : Les années terribles (1926-1945)
  321. ABENSOUR Miguel : Utopiques I - Le procès des maîtres rêveurs
  322. GARNIER Jean-Pierre & JANOVER Louis : La Deuxième Droite
  323. HUSSON Michel & CHARB : Le capitalisme en 10 leçons
  324. MARX Karl : La Guerre civile en France
  325. SHELLEY Percy Bysshe : Écrits de combat
  326. AGONE n° 50 : Réprimer & Domestiquer : stratégies patronales
  327. Z n° 7 : Thessalonique & Grèce dans la dépression européenne
  328. BARRIÈRE Didier & DOUAL Olivier : Souvenirs brouillés du palais typographique
  329. OBLOMOFF : Le monde en pièces
  330. CHAMBAT Grégory : Pédagogie et Révolution
  331. CHUZEVILLE Julien : Fernand Loriot - Le fondateur oublié du Parti communiste
  332. DEPENNE Dominique : La Philosophie de Georges Palante - Tome 1 - L’ariste
  333. MOREL Thomas & RUFFIN François : Vive la banqueroute !
  334. GENEL Katia : Autorité et émancipation
  335. KRAUS Karl : Je n’ai aucune idée sur Hitler
  336. RÉFRACTIONS N° 25 : À la recherche d’un sujet révolutionnaire
  337. COHEN Yves : Le Siècle des chefs
  338. MALET Jean-Baptiste : En Amazonie — Infiltré dans le « meilleur des mondes »
  339. ROTELLA Sebastian : Triple crossing
  340. FARGE Arlette : Condamnés au XVIIIe siècle
  341. DARMANGEAT Christophe : Conversation sur la naissance des inégalités
  342. SAMIOS-KAZANTZAKI Eleni : La véritable tragédie de Panaït Istrati
  343. SCHMIDT Ingo (Hrsg.) : Rosa Luxemburgs »Akkumula­tion des Kapitals«
  344. ABENSOUR Miguel : Les passages Blanqui — Walter Benjamin entre mélancolie et révolution
  345. LUXEMBURG Rosa : Le Socialisme en France ( 1898 - 1912 )
  346. BERLAN Aurélien : La Fabrique des derniers hommes
  347. MAROT John Eric : The October Revolution in Prospect and Retrospect
  348. JEZO-VANNIER Steven : Contre-culture(s) - Des Anonymous à Prométhée
  349. PIQUARD Jean-Claude : La Fabuleuse histoire du clitoris
  350. CHARPAK Georges : La vie à fil tendu
  351. TOLOKONNIKOVA Nadejda : Lettre de Mordovie
  352. MATTICK PAUL : La révolution fut une belle aventure
  353. GIRARD Christophe : Le linceul du vieux monde (BD)
  354. GIRARD Christophe : Le linceul du vieux monde (Bd)
  355. BERDET Marc : Fantasmagories du capital
  356. ABENSOUR Miguel : Utopiques II - L’homme est un animal utopique
  357. MAYHEW Henry : The London Underworld in the Victorian Period
  358. BON François : Préhistoire — La fabrique de l’homme
  359. FONTANA Biancamaria : Montaigne en politique
  360. Cardinal de RETZ : La Journée des barricades
  361. CAZALS Rémy : 500 Témoins de la Grande Guerre
  362. APRILE Sylvie, CARON Jean-Claude & FUREIX Emmanuel : La liberté guidant les peuples - Les révolutions de 1830 en Europe
  363. AGONE n° 51 : Campagnes populaires — Campagnes bourgeoises
  364. PANITCH Leo & GINDIN Sam : The Making of Global Capitalism
  365. LAZAR Marc et MATARD-BONUCCI Marie-Anne : L’Italie des années de plomb
  366. FRÖLICH Paul, LINDAU Rudolf, SCHREINER Albert & WALCHER Jakob : Révolution et contre-révolution en Allemagne 1918-1920
  367. GIDE André : Retour de l’URSS (suivi de « Retouches à mon Retour de l’URSS »)
  368. AZOULAY Vincent & BOUCHERON Patrick (dir.) : Le mot qui tue
  369. MÜHSAM Erich : Ascona
  370. GRANDJONC Jacques : Communisme / Kommunismus / Communism
  371. AGONE n° 52 : La Chine et l’ordre du monde
  372. ZWEIG Stefan : Le Monde d’hier — Souvenirs d’un Européen
  373. NGO VAN : Au pays de la cloche fêlée
  374. LEONNI Leo : La botanique parallèle
  375. COLLECTIF : Métro, boulot, chimio - Débats autour du cancer industriel
  376. BURSTIN Haim : L’invention du sans-culotte. Regard sur le Paris révolutionnaire
  377. KORNBLUH Joyce : Wobblies & Hobos
  378. JANOVER Louis : Surréalisme et situationnistes au rendez-vous des avant-gardes
  379. CAMILLE : Le petit livre noir des grands projets inutiles
  380. FERRO Marc, BROWN Malcolm, CAZALS Rémy & MUELLER Olaf : Frères de tranchées
  381. DEBRY Jean-Luc : Départ volontaire
  382. KIZNY Tomasz : La Grande Terreur en URSS 1937-1938
  383. RICHIR Marc : La contingence du despote
  384. LÉNINE : Le socialisme et la guerre (Anthologie)
  385. CHUZEVILLE Julien : Militants contre la guerre 1914-1918
  386. PECHEROT Patrick : Tranchecaille
  387. MARIOT Nicolas : Tous unis dans la tranchée ?
  388. WEISSBERG Alexander : La mission de Joel Brand
  389. ARMAND Guilhem : Les fictions à vocation scientifique de Cyrano de Bergerac à Diderot
  390. DEFFARGES Anne : La social-démocratie sous Bismarck
  391. ROUX François : La Grande Guerre inconnue - Les poilus contre l’armée française
  392. KUHN Gabriel : Alle Macht den Räten ! « Tout le pouvoir aux Conseils ! »
  393. GUILLAMON Agustín : Les Comités de Défense de la CNT à Barcelone ( 1933 - 1938 )
  394. JAURÈS Jean & GUESDE Jules : Discours des deux méthodes
  395. ANGLES MORTS : Permis de tuer — Chronique de l’impunité policière
  396. GAULARD Mylène : Karl Marx à Pékin - Les racines de la crise en Chine capitaliste
  397. LUXEMBURG Rosa : La brochure de Junius, la guerre et l’Internationale ( 1907 - 1916 )
  398. FORO Philippe : L’affaire Aldo Moro
  399. CYR Frédéric : Paul Levi - Rebelle devant les extrêmes
  400. BOLLOTEN Burnett : La guerre d’Espagne - Révolution et contre-révolution (1934-1939)
  401. ABENSOUR Miguel & PELOSSE Valentin : Libérer l’enfermé - Auguste Blanqui
  402. WEIL Simone : Conversation avec Trotski
  403. CARTER Rubin « Hurricane » : Le 16e Round
  404. THOMPSON Edward P. : La guerre des forêts
  405. JAFFRELOT Christophe & NAUDET Jules : Justifier l’ordre social
  406. RUSSELL Bertrand : Le pacifisme et la révolution - Écrits politiques (1914-1918)
  407. SALANSKIS Jean-Michel : Vivre avec les mathématiques
  408. LUIZARD Pierre-Jean : Le piège Daech
  409. LELOUP Jean-Yves : Sectes, Églises et religions
  410. ALBA Isabel : La véritable histoire de Matías Bran
  411. HAZAN Éric & KAMO : Premières mesures révolutionnaires
  412. MARX, ENGELS & LÉNINE : Une cause de l’humanité tout entière — Anthologie
  413. ORWELL Georges : Une vie en lettres — Correspondance (1903-1950)
  414. ROSS Kristin : L’imaginaire de la Commune
  415. MARX Karl : Poésies
  416. ENGELS Friedrich : Socialisme utopique et socialisme scientifique
  417. ADORNO Theodor W. : Beaux passages - Écouter la musique
  418. LÖWITH Karl : Max Weber et Karl Marx
  419. SADIN Éric : L’humanité augmentée
  420. HEINRICH Michael : Comment lire Le Capital de Marx ?
  421. HARMAN Chris : La révolution allemande 1918-1923
  422. ABENSOUR Miguel : La communauté politique des « Tous Uns ». Désir de liberté Désir d’utopie
  423. LAVAL Christian, VERGNE Francis, CLÉMENT Pierre & DREUX Guy : La nouvelle école capitaliste
  424. CHUZEVILLE Julien : Zimmerwald - L’internationalisme contre la Première Guerre mondiale
  425. LONDON Jack : Coup pour coup
  426. ANDRIEU Jules : Notes pour servir à l’histoire de la Commune de Paris en 1871
  427. COIGNARD Cindy : Les militantes du POUM ( 1935 - 1980 )
  428. SAVIANO Roberto : Extra pure — Voyage dans l’économie de la cocaïne
  429. THEWELEIT Klaus : Fantasmâlgories
  430. BELHOCINE Mustapha : Précaire !
  431. FALCONE Giovanni : Cosa Nostra
  432. DECKER Véronique : Trop classe ! Enseigner dans le 9-3
  433. CHEVALLIER Gabriel : La Peur
  434. NICOLAS-LE STRAT Pascal : Le travail du commun
  435. AUNOBLE Éric : La Révolution russe, une histoire française
  436. CHABRUN Catherine : Entrer en pédagogie Freinet
  437. CHAMBRAT Grégory : L’école des barricades
  438. LAURENS Sylvain : Les courtiers du capitalisme
  439. CHAMBRAT Grégory : L’école des réac-publicains
  440. AUZANNEAU Matthieu : Or noir — La grande histoire du pétrole
  441. JANOVER Louis : La révolution surréaliste
  442. FRY Varian : « Livrer sur demande... »
  443. COLLECTIF : Sur la Révolution syrienne
  444. LUXEMBURG Rosa : Le but final