AccueilŒuvres Complètes de Rosa LuxemburgOCRL1 - Introduction à l’économie politique
Dernière mise à jour :
jeudi 12 octobre 2017
   
Brèves
Les OCRL en ligne
mercredi 12 novembre
La section des Œuvres complètes de Rosa Luxemburg accueille maintenant l’édition en ligne des OCRL, complémentaire des volumes parus au format papier, incluant également des textes inédits, d’auteurs tiers, en rapport avec les thématiques des volumes parus. Voir le Journal des parutions.
OCRL1 - Avant-propos
SMOLNY / p. 9 - 10
21 octobre 2014 par eric

Rosa LUXEMBURG, Introduction à l’économie politique

Œuvres complètes, tome I — Édition en ligne

Redonner à lire un ouvrage comme celui de Rosa Luxemburg, après sa première édition en langue française en 1970 - déjà bien tardive si l’on se souvient que la première édition allemande date de 1925 -, mérite sans doute quelques éclaircissements sur les conditions d’une telle parution. Celle-ci participe des objectifs du collectif d’édition Smolny : rendre à nouveau disponibles certains textes majeurs de l’histoire politique du mouvement ouvrier et redonner ainsi la parole à quelques internationalistes que l’édition « traditionnelle » semble ne pas toujours retenir. Cette entreprise se présente comme le fruit d’une association de bonnes volontés animées par l’écho persistant des propos d’Anton Pannekoek qui souhaitait que « les masses toujours plus larges prennent les choses en main, se considèrent comme responsables, se mettent à chercher, à faire de la propagande, à combattre, expérimenter, réfléchir, à peser puis oser, et aller jusqu’au bout [1]. »

Pour que cette nouvelle édition soit pleinement utile au lecteur, il nous a semblé qu’il devait disposer d’un texte revu, corrigé et confronté à la dernière édition allemande lorsque le sens ou la syntaxe de la précédente traduction nous paraissait problématique. Et il était également indispensable que l’appareil de notes apporte un éclairage, fût-il succinct, sur toutes les personnes ou les travaux évoqués au fil des pages, et précise certains des éléments, ethnologiques notamment, abordés différemment depuis. Que ce soit par les références détaillées des textes cités par Rosa Luxemburg ou par les renvois vers d’autres ouvrages, nous espérons rendre encore plus évidente la richesse d’une pensée qui puisait dans tous les domaines, arts, sciences, histoire, philosophie ou sociologie, sans se laisser enfermer dans aucune spécialisation.

C’est dans ce même esprit que les appendices essaient d’offrir un aperçu plus large sur une période charnière de l’histoire du mouvement ouvrier, un combat dont la vie de Rosa Luxemburg est indissociable. Chronologie et notices sont bien entendu le résultat de choix qui restent éminemment subjectifs ; la place que nous avons voulu donner à des courants d’opposition est par exemple sans rapport avec celle que leur réserve l’historiographie académique.

Aussi, n’était-il pas question de publier un auteur dont la seule perspective fût celle du communisme et de la révolution prolétarienne sans se confronter à la réalité de ce qui, au xxe siècle, s’est présenté sous ces noms, mensonges déconcertants qui restent toujours présents dans notre histoire. Que nous dit aujourd’hui l’œuvre de Rosa Luxemburg des partis qui ont revêtu ces mouvements d’émancipation sociale des habits repoussants taillés par les idéologues des régimes dits « soviétiques » ou sociaux-démocrates ? C’est à cette question que s’est attelé Louis Janover dans le texte qui ouvre ce volume.

Ajoutons enfin que faire du livre, de chaque livre, un espace de confrontation et donc aussi de contradictions, participe pour nous d’une démarche qui doit permettre de raviver débat et critique radicale.

Nous adressons nos plus vifs remerciements à M. Jean Pavlevski, directeur des éditions Economica, qui nous a permis de reprendre ce texte à la suite des éditions Anthropos ; à M. Jean-Marie Tremblay, responsable du site internet des Classiques des sciences sociales de l’université de Chicoutimi, qui a rendu publique une version numérisée de l’édition de 1973. Nos témoignages de reconnaissance vont aux souscripteurs dont le soutien moral et financier important a rendu possible la réalisation de ce projet. Monique et Louis Janover ont aidé à la relecture du texte de Rosa Luxemburg et des notes attenantes. Louis Janover et Franjo Jugel nous ont été d’un secours précieux pour les traductions de l’allemand au français. Enfin, Philippe et Pascale ont bien amicalement contribué à la mise en forme finale de la maquette.

Smolny, mars 2008.


L’ÉDITION EN LIGNE DES OCRL

Navigation générale :

Volumes parus :

Index & tables :

[1] In Serge Bricianer, Pannekoek et les Conseils ouvriers, Paris, EDI, 1969, p. 178.