AccueilNoticesBiographies
Dernière mise à jour :
lundi 20 novembre 2017
   
Brèves
Index chronologique des notices de parutions
dimanche 15 mars
Enfin ! Mise à jour de notre index chronologiques des notices de parution... histoire de faciliter les recherches dans ce qui est paru ces quelques dernières années !
La Première Guerre mondiale sur le site Smolny
jeudi 20 novembre
Une notice thématique regroupe par ordre chronologique de parution tous les documents sources qui sont publiés sur le site du collectif Smolny en rapport avec la Première Guerre mondiale et le mouvement ouvrier international : « Documents : La Première Guerre mondiale ( Juillet 1914 - Novembre 1918 ) ». Cette notice est mise à jour à chaque nouvel ajout. À consulter régulièrement donc.
Mise à jour de la bibliographie de Nicolas Boukharine
mardi 27 mai
Il manquait à la bibliographie des œuvres de Boukharine en langue française les articles publiés par Smolny dans l’ouvrage La revue Kommunist (Moscou, 1918). Oubli réparé.
Rosa Luxemburg : bibliographie française
mardi 15 avril
Mise à jour et toilettage complet de la notice bibliographique des œuvres de Rosa Luxemburg en langue française.
Capital, valeur, plus-value et exploitation du travail
jeudi 15 novembre
La deuxième séance du cycle de formation « Pourquoi le marxisme au XXIe siècle ? » se tient ce jeudi soir 15 novembre 2012 à 20h30 au local FSU , 52 rue Jacques Babinet, immeuble Peri-ouest, 2° étage (Métro Mirail Université à Toulouse).
Mise à jour de la bibliographie...
dimanche 9 septembre
... de la série Historical Materialism Books, depuis le numéro 26 jusqu’au numéro 40.
Sur le Web
Parti communiste international (Le Prolétaire)
Publie en France Le Prolétaire et Programme communiste. Description extraite de ce site flambant neuf - CE QUI NOUS DISTINGUE : La ligne qui va de Marx-Engels à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie ; la lutte de classe de la Gauche Communiste contre la dégénérescence de l’Internationale, contre la théorie du « socialisme dans un seul pays » et la contre-révolution stalinienne ; le refus des Fronts populaires et des fronts nationaux de la résistance ; la lutte contre le principe et la praxis démocratiques, contre l’interclassisme et le collaborationnisme politique et syndical, contre toute forme d’opportunisme et de nationalisme ; la tâche difficile de restauration de la doctrine marxiste et de l’organe révolutionnaire par excellence - le parti de classe -, en liaison avec la classe ouvrière et sa lutte quotidienne de résistance au capitalisme et à l’oppression bourgeoise ; la lutte contre la politique personnelle et électoraliste, contre toute forme d’indifférentisme, de suivisme, de mouvementisme ou de pratique aventuriste de « lutte armée » ; le soutien à toute lutte prolétarienne qui rompt avec la paix sociale et la discipline du collaborationnisme interclassiste ; le soutien de tous les efforts de réorganisation classiste du prolétariat sur le terrain de l’associationnisme économique, dans la perspective de la reprise à grande échelle de la lutte de classe, de l’internationalisme prolétarien et de la lutte révolutionnaire anticapitaliste.
canutdelacroixrousse
L’histoire de la colline de la Croix-Rousse et des canuts. Ce Blog est une mine d’informations sur les canuts allant de pair avec une connaissance très fine de Lyon / Croix-Rousse. Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant !
Les Amis de Daumier
Créée en 1994, l’Association des Amis d’Honoré Daumier se propose par ses statuts de promouvoir, en France et à travers le monde, l’œuvre multiforme - dessins, peintures et sculptures - de cet immense artiste.
Parti Communiste International (Il Programma Communista)
Publie en France les Cahiers internationalistes, consultables en ligne sur le site depuis le numéro 6. Présentation : Ce qui nous distingue : la ligne qui va de Marx à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie (Livourne, 1921), à la lutte de la Gauche Communiste contre la dégénerescence de l’Internationale, contre la théorie du "socialisme dans un seul pays" et la contre-révolution stalinienne, et au refus des fronts populaire et des blocs partisans et nationaux. La dure œuvre de restauration de la doctrine et de l’organe révolutionnaires au contact de la classe ouvrière, dehors de la politique personelle et électoraliste.
Démocratie Communiste
Site luxemburgiste, dont voici le manifeste minimal : Démocratie communiste s’inscrit dans la lignée du mouvement ouvrier démocratique, et lutte : pour l’abolition du capitalisme, du travail salarié, et de la division des êtres humains en classes sociales ; pour mettre fin à la dictature de la classe capitaliste, et mettre en place la démocratie directe ; pour une société socialiste-communiste ; pour en finir avec le sexisme et le patriarcat ; contre toutes les formes de racisme, de nationalisme et de patriotisme ; pour l’abolition de toutes les frontières. Textes d’actualité et thématiques (peu nombreux).
Les Amis de Spartacus
Edition fondée par René Lefeuvre en 1934. A publié Rosa Luxemburg, Anton Pannekoek, Boris Souvarine... Un fond exceptionnel et incontournable.
MARKINE Guéorguuiévitch Nikolaï ( 1893 - 1918 )
Marin bolchevik, organisateur de la publication des Documents Diplomatiques Secrets
26 mars 2016 par sam
Extraits

« ... Après les Journées de juillet, dont il sera parlé plus loin, les calomnies lancées contre les bolcheviks inondèrent les rues de la capitale. Je fus arrêté par le gouvernement de Kérensky et deux mois après mon retour de l’émigration, je me retrouvai dans la prison de "Kresty" que je connaissais bien. Le colonel Morris, chef du camp d’Amherst dut lire avec plaisir cette nouvelle dans son journal du matin, et il ne fut pas seul, sans doute, à éprouver ce sentiment. Mais nos garçons étaient mécontents.

— Qu’est-ce que c’est que cette révolution, disaient-ils, d’un ton de reproche à leur mère, si on enferme papa tantôt dans un camp de concentration tantôt en prison ?

Leur mère était d’accord avec eux, leur disant que ce n’était pas encore la vraie révolution. Mais des gouttes amères de scepticisme s’infiltraient en eux.

Lorsque je quittai la prison de la "démocratie révolutionnaire", nous nous installâmes dans un petit logement que louait la veuve d’un journaliste libéral dans une grande maison bourgeoise. La préparation du coup d’Etat d’Octobre était poussée activement. Je devins président du soviet de Pétrograd. Mon nom était décliné de toutes les façons dans la presse. Dans l’immeuble que nous habitions, nous étions de plus en plus cernés par une muraille d’hostilité et de haine. Notre cuisinière, Anna Ossipovna devait subir les attaques des ménagères lorsqu’elle se rendait au comité domiciliaire pour chercher du pain. Mon fils était persécuté à l’école, où on l’appelait, faisant allusion à son père, "le président". Lorsque ma femme revenait du syndicat des menuisiers-ébénistes où elle avait un emploi, le portier principal l’accompagnait d’un regard haineux. C’était un supplice que de monter l’escalier. De plus en plus souvent, notre logeuse téléphonait pour savoir si ses meubles n’avaient pas été mis au pillage. Nous aurions voulu changer de local, mais où aller ? Il n’y avait pas un local vacant en ville. La situation devenait de plus en plus intolérable.

Mais voici qu’un beau jour, - un beau jour vraiment,- ce blocus cessa, comme si quelqu’un était venu l’enlever du revers de la main. Le portier principal, au retour de ma femme, lui adressa le salut auquel n’avaient droit que les plus influents parmi les locataires. Au comité domiciliaire, le pain fut délivré sans retards et sans menaces. Personne ne nous fermait plus la porte au nez, en la faisant claquer.

Qui donc était parvenu à ce résultat ? Quel magicien ?

Ce fut l’oeuvre de Nikolaï Markine. Il faut parler de lui, car c’est grâce à lui, grâce à une collectivité de Markine, que la révolution d’Octobre a triomphé.

Markine était un matelot de la Baltique, canonnier et bolchevik. Il ne se montra pas du premier coup tel qu’il était. Il n’était pas du tout dans son caractère de parader. Il n’était pas orateur, il avait l’élocution difficile. En outre, il était timide et renfermé, comme quelqu’un dont la force intérieure a subi un refoulement. Markine était fait d’un seul morceau, et d’un bon "matériau". Je ne savais rien encore de son existence qu’il avait déjà pris sur lui souci de ma famille. Il avait fait connaissance avec nos garçons, leur avait offert, à l’Institut Smolny, du thé et des butterbrots ; plus généralement, il leur avait dispensé les petites joies dont ce temps rigoureux était si avare. Sans en avoir l’air, il venait voir si tout marchait bien chez nous. Je ne soupçonnais pas son existence. Par nos garçons, par Anna Ossipovna, il sut que nous vivions dans un camp ennemi. Il vint jeter un coup d’oeil chez le portier principal et au comité domiciliaire ; je crois qu’il ne vint pas seul, mais avec un groupe de matelots. Il dut trouver des mots très persuasifs, car tout changea brusquement autour de nous. C’est ainsi qu’avant Octobre, une dictature du prolétariat, pour ainsi dire, s’établit dans notre maison bourgeoise. Plus tard seulement, nous apprîmes que nous en étions redevables à un matelot de la Baltique, ami de nos enfants.

Le comité exécutif central qui nous était hostile, cherchant un appui auprès des propriétaires d’imprimeries, enleva au soviet de Pétrograd son journal dès que celui-ci devint bolcheviste. Il nous fallait créer un nouveau journal. Je fis appel à Markine. Il disparut, s’éclipsa complètement, visita les lieux où il y avait quelque chose à faire, causa avec des typos et, en quelques jours, notre journal put paraître. Nous l’appelâmes Rabotchii i Soldat. Markine se trouvait jour et nuit à la rédaction, arrangeant tout.

Pendant les journées d’Octobre, cette figure solidement bâtie, face basanée et morose surgissait toujours aux endroits les plus dangereux et aux heures où l’on avait le plus besoin d’elle. Markine ne venait me voir que pour me dire que tout marchait bien et pour me demander si nous n’avions pas besoin de quelque chose. Son expérience grandissait : il établissait la dictature du prolétariat à Pétrograd.

Une certaine pègre entreprit d’attaquer les caves et entrepôts de spiritueux de la capitale et des palais, richement pourvus. Il y avait certainement quelqu’un pour diriger ce mouvement menaçant, pour tenter de brûler la révolution au feu de l’alcool. Markine flaira le danger et entra aussitôt en bataille. Il assura la protection des caves et là où il ne pouvait mieux faire, il détruisit les dépôts. Chaussé de hautes bottes, il enfonçait jusqu’aux genoux dans un flot de vins fins qui dégoulinait du verre des bouteilles. Par les ruisseaux, le vin coulait, imprégnant la neige, vers la Néva. Des ivrognes le lampaient, à même les rigoles. Markine, le revolver au poing, combattait pour la lucidité d’Octobre. Trempé jusqu’aux os, tout pénétré du bouquet des grands crus, il rentrait chez lui où l’attendaient, dans les affres deux petits garçons. Markine repoussa l’offensive donnée au moyen de l’alcool par la contre-révolution.

Lorsque je fus chargé du commissariat des Affaires étrangères, il sembla qu’il serait impossible d’aborder la tâche. Les anciens adjoints du ministre aussi bien que les dactylos participaient tous au sabotage Les armoires étaient fermées. Les clefs manquaient. Je m’adressai à Markine qui connaissait le secret de l’action directe. Deux ou trois diplomates furent enfermés pendant vingt-quatre heures et le lendemain, Markine, m’apportant les clefs, m’invita à me rendre au commissariat. Mais j’étais retenu à l’Institut Smolny par des travaux d’une portée plus générale pour la révolution. Markine devint alors, provisoirement, le ministre des Affaires étrangères, sans en avoir le titre. Il débrouilla tout à sa manière dans le mécanisme du commissariat, procéda d’une main ferme à l’épuration, chassant les diplomates de haute lignée, les diplomates fripons, réorganisant la chancellerie. Il confisqua au profit des miséreux de tout âge les que l’on recevait encore en contrebande, par les valises diplomatiques. Il fit une sélection parmi les plus édifiants documents secrets et publia ce qu’il avait choisi, sous sa responsabilité personnelle avec des notes de lui, en brochures. Markine ne portait pas l’insigne académique et même n’écrivait pas sans quelques fautes. Ses annotations étaient parfois d’un imprévu surprenant. Mais dans l’ensemble Markine le diplomate plantait solidement ses clous et en bonne place. Le baron von Kühlmann et le comte Czernin, à Brest-Litovsk, se jetèrent avec avidité sur le papier jaune des brochures de Markine.

Ensuite commença la guerre civile. Markine bouchait les brèches, qui étaient nombreuses. Il s’occupa d’établir la dictature assez loin, dans l’Est. Il commandait une flottille sur la Volga et chassait l’ennemi. Lorsque j’apprenais qu’il se trouvait à un endroit plus particulièrement périlleux, je me sentais plus tranquille et comme réchauffé. Mais son heure sonna. Sur la Kama, une balle ennemie rejoignit Nikolaï Guéorguiévitch Markine et faucha ses solides jambes de marin. Lorsque je reçus la dépêche qui m’annonçait sa mort, ce fut comme si une colonne de granit s’écroulait devant moi.

Sur la petite table des enfants, il y avait son portrait. Il portait le béret, avec les rubans flottants.

— Garçons, garçons, Markine a été tué...

Devant moi, deux faces pâles, tendues par les crispations d’une douleur soudaine.

Avec nos enfants, Nikolaï traitait d’égal à égal. Il leur confiait ses desseins et les secrets de sa vie. A notre Sérioja, qui avait neuf ans, il avait raconté qu’une femme qu’il aimait depuis longtemps, et profondément, l’avait quitté et qu’à cause de cela il avait du noir dans l’âme. Sérioja, d’un chuchotement effrayé, avec des larmes aussi, avait fait confidence de ce secret à sa mère.

Et ce tendre ami, qui avait ouvert, en égal, son âme à nos enfants, était également un vieux loup de mer et un révolutionnaire, un véritable héros, comme dans le plus merveilleux des contes. Etait-il possible qu’il fût mort, ce Markine qui, dans le sous-sol du ministère, nous avait appris à nous servir du revolver et de la carabine ? Deux petits corps frissonnèrent longtemps sous leurs couvertures, dans le calme de la nuit, lorsque la sinistre nouvelle nous fut parvenue. La mère, seule, entendit leurs sanglots d’inconsolables ... »

— TROTSKY, Ma vie, Gallimard Folio, 2004, extraits des pages 346 à 350 ; voir aussi page 474.


« ... L’établissement du pouvoir central et son fonctionnement se heurteront à d’autres difficultés et connaîtront d’autres tâtonnements. Les commissaires du peuple trouvent des ministères déserts ou révoltés, se heurtent à des obstacles de toute sorte, depuis l’absence de clef pour pénétrer dans leur bureau jusqu’à la grève du personnel. Les premiers services de la plupart des commissariats sont improvisés, manu militari, par des détachements de militants révolutionnaires ouvriers ou soldats, celui des affaires étrangères pour Trotsky par les marins de Markine, celui du travail pour Chliapnikov par des métallos du syndicat. Quand des bandes de pillards se répandent dans les caves des grandes maisons et des hôtels aristocratiques pour s’emparer des vins et de la vodka, ce sont des groupes d’intervention d’ouvriers et de marins bolcheviques et anarchistes qui leur font la chasse, font sauter les caves, détruisent les stocks de « vodka qui endort le peuple ». Les premières tentatives contre-révolutionnaires à Pétrograd se heurtent à des groupes de ce type et leurs auteurs, vaincus, seront traduits devant des assemblées spontanément réunies, véritables tribunaux composés d’ouvriers volontaires ou élus ... »

— Pierre BROUE, Le parti bolchevique, Éditions de Minuit, 1977, page 110. Ce livre est également disponible sur Internet.


Sur la toile :

— Voir aussi la notice de La Grande Encyclopédie soviétique (1979)  ;

Autres articles de cette rubrique
  1. HOFFMANN Adolf ( 1858 - 1930 )
  2. ABAD DE SANTILLAN Diego ( 1897 - 1983 )
  3. ADLER Victor ( 1852 - 1918 )
  4. ALEXANDRE II ( 1818 - 1881 )
  5. ALEXANDRE III ( 1845 - 1894 )
  6. ALEXIEVITCH Svetlana ( 1947 - ... )
  7. AMBROGI Ersilio dit MAXIMO ( 1883 - 1964 )
  8. ANDRADE Rodriguez Juan ( 1897 - 1981 )
  9. ANDRÉ Edgar ou Etkar ( 1894 - 1936 )
  10. ANTONOV-OVSEÏENKO Vladimir Alexandrovitch ( 1883 - 1938 )
  11. APPEL Jan, pseudonyme Hempel ( 1890 - 1985 )
  12. ARCOS PEREZ Pura ( 1919 - 1995 )
  13. ARENILLAS José Luis ( 1904 - 1938 )
  14. ARMAND Inessa - née STEFFIN Elisabeth Fiodorovna ( 1874 - 1920 )
  15. ASCASO Francisco ( 1901 - 1936 )
  16. BABEL Isaac ( 1894 - 1940 )
  17. BABEUF Gracchus ( 1760 - 1797 )
  18. BAIROCH Paul ( 1930 - 1999 )
  19. BAKALOV Georgi Ivanov ( 1873 - 1939 )
  20. BAKOUNINE Michel ( 1814 - 1876 )
  21. BALABANOFF ou BALABANOVA Angelica ( 1878 - 1965 )
  22. BALBOA LOPEZ Benjamín ( 1901 - 1976 )
  23. BARDIN John Franklin ( 1916 - 1981 )
  24. BARTH Emil ( 1879 - 1941 )
  25. BEBEL August ( 1840 - 1913 )
  26. BERENGUER LAOSA Sara - GUILLEN ( 1919 - 2010 )
  27. BERNSTEIN Eduard ( 1850 - 1932 )
  28. BIELAÏEV Ivan Dimitriévitch ( 1810 - 1873 )
  29. BISMARCK Otto von ( 1815 - 1898 )
  30. BLANQUI Louis Auguste ( 1805 - 1881 )
  31. BLEIKHMAN Iosif Solomonovich ( 1868 - 1921 )
  32. BLOK Alexandre Alexandrovitch ( 1880 - 1921 )
  33. BOGOUSLAVSKI Mikhaïl Solomonovitch ( 1886 - 1937 )
  34. BOKY ou BOKII Gleb Ivanovitch ( 1879 - 1937 )
  35. Bolesław Limanowski ( 1835 - 1935 )
  36. BORCHARDT Julian ( 1868 - 1932 )
  37. BORDIGA Amadeo dit Orso ( 1889 - 1970 )
  38. BOSCH Evguénia ( 1879 - 1924 )
  39. BOUBNOV Andreï Sergueïevitch, « A. Glotov » ( 1884 - 1938 ? )
  40. BOUËT Louis Jean Joseph ( 1880 - 1969 )
  41. BOUKHARINE Nicolas ( 1888 - 1938 )
  42. BOURDERON Albert Henri ( 1858 - 1930 )
  43. BOUVIER Alexis ( 1836 - 1892 )
  44. BRENDEL Carel Johan dit Cajo ( 1915 - 2007 )
  45. BRIAND Aristide (1862-1932)
  46. BRONSKI Mieczyslaw Guenrikkhovitch ( 1882 - 1941 )
  47. BROUÉ Pierre ( 1926 - 2005 )
  48. BRUANT Aristide ( 1851 - 1925 )
  49. CALLIGARIS Luigi ( 1894 - 1937 )
  50. CALWER Richard ( 1868 - 1927 )
  51. CASAMAR PORTALES Suceso ( 1904 - 1999 )
  52. CHIRIK Marc ( 1907 - 1990 )
  53. CHLIAPNIKOV Aleksandr ( 1887 - 1937 )
  54. CHURCHILL Winston ( 1874 - 1965 )
  55. CICCOTTI Ettore ( 1863 - 1939 )
  56. CILIGA Ante ( 1896 - 1992 )
  57. CLAISSE André, dit GOUPIL ( 1918 - 2006 )
  58. CLEMENCEAU Georges ( 1841 - 1929 )
  59. COMPANYS Luis ( 1883 - 1940 )
  60. COPERNIC Nicolas ( 1473 - 1543 )
  61. CUNOW Heinrich Wilhem Carl ( 1862 - 1936 )
  62. DAMEN Onorato ( 1893 - 1979 )
  63. DANGEVILLE Roger ( 1925 - 2006 )
  64. DANIELS Robert Vincent ( né en 1926 )
  65. DARWIN Charles ( 1809 - 1882 )
  66. DAUMIER Honoré ( 1808 - 1879 )
  67. DAVID Eduard ( 1863 - 1930 )
  68. DELSO Anna ( 1922 )
  69. DICKENS Charles ( 1812 - 1870 )
  70. DINGELSTEDT Fedor Niklausévitch ( 1890 - 1937 )
  71. DISRAELI Benjamin ( 1804 - 1881 )
  72. DITTMANN Wilhelm Friedrich Karl ( 1874 - 1954 )
  73. DMITRIEFF Elisabeth ( 1851 - 1910, ou 1918, selon les sources )
  74. DOLLFUSS Engelbert ( 1892 - 1934 )
  75. DRAKE Edwin Laurentine, dit "le Colonel" ( 1819 - 1880 )
  76. DZERJINSKI Feliks ( 1877 - 1926 )
  77. DÄUMIG Ernst ( 1866 - 1922 )
  78. EBERT Friedrich ( 1871 - 1925 )
  79. EDISON Thomas Alva ( 1847 - 1931 )
  80. EICHHORN Emil ( 1863 - 1925 )
  81. EINSTEIN Albert ( 1879 - 1955 )
  82. ENGELS Friedrich ( 1820 - 1895 )
  83. ESTORACH Soledad ( 1915 - 1993 )
  84. FARRELL James Thomas ( 1904 - 1979 )
  85. FERRY Jules ( 1832 - 1893 )
  86. FORTICHIARI Bruno ( 1892 - 1981 )
  87. FREUD Sigmund ( 1856 - 1939 )
  88. FREUND Hans ( 1912 - 1937 ), dit MOULIN
  89. FRUNZE Mikhaïl ( 1885 - 1926 )
  90. GALILEO Galilei ( 1564 - 1642 )
  91. GAPONE Guéorgui ( 1870 - 1906 )
  92. GARCIA OLIVER Juan ( 1901 - 1980 )
  93. GAUVRIT Philippe ( 1948 - 2003 )
  94. GEOFFROY Clara ( 1917 - 2006 )
  95. GOLDSTEIN Arthur ( 1887 - 1941 )
  96. GOMEZ GARCIA Julián dit GORKIN ( 1902 - 1987 )
  97. GONZALES Valentin Gonzales, dit EL CAMPESINO ( 1904 - 1983 )
  98. GORTER Hermann ( 1864 - 1927 )
  99. GROENER Wilhelm ( 1867 - 1939 )
  100. GROSZ George ( 1893 - 1959 )
  101. GUESDE Jules ( 1845 - 1922 )
  102. GUILLAUME Ier ( 1797 - 1888 )
  103. GUILLAUME II ( 1859 - 1941 )
  104. HAASE Hugo ( 1863 - 1919 )
  105. HAENISCH Konrad ( 1876 - 1925 )
  106. HAFFNER Sebastian ( 1907 - 1999 )
  107. HAUSSMANN Georges ( 1809 - 1891 )
  108. HAXTHAUSEN August Franz Ludwig Maria von ( 1792 - 1866 )
  109. HEERBRANT Henri, dit HILDE ou HILDEN ( 1912 - 1982 )
  110. HELPHAND Alexander Israel, né LAZAREVITCH, dit PARVUS ( 1867 - 1924 )
  111. HILFERDING Rudolf ( 1877 - 1941 )
  112. HILL Joe - Hägglund Joe Emmanuel, dit ( 1879 - 1915 )
  113. HINDENBURG Paul ( 1847 - 1934 )
  114. HITLER Adolf ( 1889 - 1945 )
  115. HOBSBAWM Eric John ( né en 1917 )
  116. HORTHY DE NAGYBANYA Miklós ( 1868 - 1957 )
  117. IAROSLAVSKI Emelian, dit Goubelman ( 1878 - 1943 )
  118. ISTRATI Panaït ( 1884 - 1935 )
  119. ITKINE Sylvain ( 1908 - 1944 )
  120. ITURBE Lola ( 1902 - 1990 )
  121. JAURES Jean ( 1859 - 1914 )
  122. JELEZNIAK Anatoli G., dit JELEZNIAKOV ( 1895- 1919 )
  123. JOFFE Adolf Abramovitch ( 1883 - 1927 )
  124. JOGICHES Leo, dit Tyszka ( 1867 - 1919 )
  125. Josef Strasser ( 1870 - 1935 )
  126. JOUHAUX Léon ( 1879 - 1954 )
  127. KAÏOUROV Victor ( 1876 - 1936 )
  128. KAMENEV, Lev Borisovitch Rosenfeld, dit ( 1883 - 1936 )
  129. KAPP Wolfgang ( 1858 - 1922 )
  130. KAUTSKY Benedikt ( 1894 - 1960 )
  131. KAUTSKY Karl ( 1854 - 1938 )
  132. KAUTSKY Luise ( 1864 - 1943 )
  133. KERENSKI Aleksandr ( 1881 - 1970 )
  134. KIBALCHICHE Victor, dit Victor SERGE ( 1890 - 1947 )
  135. KINDLINGER Johannes Nikolaus, frère VENANTIUS ( 1749 - 1819 )
  136. KOESTLER Arthur ( 1905 - 1983 )
  137. KOLLONTAÏ Aleksandra ( 1872 - 1952 )
  138. KOLLWITZ Käthe ( 1867 - 1945 )
  139. KORNILOV Larv Gueorguievitch ( 1870 - 1918 )
  140. KORSCH Karl ( 1886 - 1961 )
  141. KOSSIOR Vladimir Vikentiévitch ( 1891 - 1938 )
  142. KOTZIOUBINSKI Iouri Mikhaïlovitch ( 1897 - 1937 )
  143. KOUÏBYCHEV Valerian Vladimirovitch ( 1888 - 1935 )
  144. KOVALEVSKI Maxime Maximovitch ( 1851 - 1916 )
  145. KRESTINSKI Nicolai Nicolaiévitch ( 1883 - 1938 )
  146. KROPOTKINE Pierre ( 1842 - 1921 )
  147. KÖBIS Alwin ( 1892 - 1917 )
  148. LABOURBE Jeanne ( 1877 - 1919 )
  149. LAFARGUE Paul ( 1842 - 1911 )
  150. LANDAU Kurt ( 1903 - 1937 )
  151. LANGE Dorothea ( 1895 - 1965 )
  152. LARGO CABALLERO Francisco ( 1869 - 1946 )
  153. LAUGIER Lucien ( 1915 - 1989 )
  154. LAVELEYE Emile Louis Victor de ( 1822 - 1892 )
  155. LAZIMIR Pavel Evgenevich ( 1891 - 1920 )
  156. LEDEBOUR Georg ( 1850 - 1947 )
  157. LEFEBVRE Raymond ( 1891 - « disparu » en 1920 )
  158. LEFEUVRE René ( 1902 - 1988 )
  159. LEGIEN Carl ( 1861 - 1920 )
  160. LENINE Vladimir Ilitch Oulianov, dit ( 1870 - 1924 )
  161. LENSKY Julian Leszcynski, dit G. Iouline ( 1889 - 1937 ? )
  162. LEO André ( 1824 ? - 1900 )
  163. LEOPOLD II ( 1835 - 1909 )
  164. LEPETIT Jules ( 1889 - 1920 )
  165. LEVI Paul ( 1883 - 1930 )
  166. LEVINÉ Eugen ( 1883 - 1919 )
  167. LIEBKNECHT Karl ( 1871 - 1919 )
  168. LIEBKNECHT Wilhelm ( 1826 - 1900 )
  169. LLOYD GEORGE David ( 1863 - 1945 )
  170. LOMOV A. , Gueorgui Ippolitovitch OPPOKOV, dit ( 1888 - 1938 )
  171. LONDON Jack ( 1876 - 1916 )
  172. LOUTOVINOV Mikhail Ivanovitch ( 1887 - 1924 )
  173. LUDENDORFF Erich ( 1865 - 1937 )
  174. LUXEMBURG Rosa ( 1871 - 1919 )
  175. LÖBE Paul ( 1875 - 1967 )
  176. LÖWY Michael ( né en 1938 )
  177. MADDISON Angus ( né en 1926 )
  178. MALAQUAIS Jean, pseudonyme littéraire de MALACKI Vladimir ( 1908 - 1998 )
  179. MALATESTA Errico ( 1853 - 1932 )
  180. MARCHLEWSKI Julian, dit Karski ou Johannes Kämpfer ( 1866 - 1925 )
  181. MARKINE Guéorguuiévitch Nikolaï ( 1893 - 1918 )
  182. MARTINET Marcel ( 1887 - 1944 )
  183. MARTINEZ Alfredo ( ? - 1937 )
  184. MARTOV Jules ( 1873 - 1923 )
  185. MARTY André ( 1886 - 1956 )
  186. MARX Karl ( 1818 - 1883 )
  187. MATTICK Paul ( 1904 - 1981 )
  188. MAXIMOVSKI Vladimir Nikolaïevitch ( 1887 - 1941 )
  189. MEHRING Franz ( 1846 - 1919 )
  190. MÉLIS Jean, dit MITCHELL ou JEHAN ( 1892 - 1945 )
  191. MERGES August ( 1870 - 1945 )
  192. MERRHEIM Alphonse ( 1871 - 1925 )
  193. METT Ida née Gilman ( 1901 - 1973 )
  194. MEYER Ludwig, dit Bergmann
  195. MIASNIKOV Gavril Illitch ( 1888 - 1946 )
  196. MICHEL Louise ( 1830 - 1905 )
  197. MILIOUKOV Pavel ( 1859 - 1943 )
  198. MINKOV Mark Ilyitch ( 1895 - 1938 )
  199. MONATTE Pierre ( 1881 - 1960 )
  200. MONTSENY Federica ( 1905 - 1994 )
  201. MORGAN Lewis Henry ( 1818 - 1881 )
  202. MORGARI Oddino ( 1865 - 1944 )
  203. MORRIS William ( 1834 - 1896 )
  204. MULLER Hermann ( 1876 - 1931 )
  205. MUNIS Grandizo ( 1912 - 1989 )
  206. MUNZENBERG Willi ( 1889 - 1940 )
  207. MUSSOLINI Benito ( 1883 - 1945 )
  208. MÜLLER Richard ( 1880 - 1943 )
  209. MÖSER Justus ( 1720 - 1794 ) 
  210. NETCHAIEV Sergueï ( 1847 - 1882 )
  211. NETTLAU Max ( 1865 - 1944 )
  212. NGÔ VAN Xuyet ( 1913 - 2005 )
  213. NICOLAS II ( 1868 - 1918 )
  214. NIN Andreu ( 1892 - 1937 )
  215. NOSKE Gustav ( 1868 - 1946 )
  216. OEHLER Hugo ( 1903 - 1983 )
  217. OROBON FERNANDEZ Valeriano ( 1901 - 1936 )
  218. ORWELL George, Eric Blair dit ( 1903 - 1950 )
  219. OSSINSKI Nikolai dit OBOLENSKY Valerian ( 1887 - 1938 )
  220. OURITSKI Moisséi Salomonovitch ( 1873 - 1918 )
  221. PANKHURST Sylvia ( 1882 - 1962 )
  222. PANNEKOEK Anton, dit Horner ou Harper ( 1873 - 1960 )
  223. PASCAL Pierre ( 1890 - 1983 )
  224. PASTEUR Louis ( 1822 - 1895 )
  225. PEIRATS José ( 1908 - 1989 )
  226. PELLICER José ( 1912 - 1942 )
  227. PELLOUTIER Fernand ( 1867 - 1901 )
  228. PEREZ COLLADO Concha ( 1915 )
  229. PERRONE Ottorino, dit VERCESI ( 1897 - 1957 )
  230. PFEMFERT Franz (1879 - 1954)
  231. PIATAKOV Gueorgui Leonidovitch, dit Kievsky ou Arvid ( 1890 - 1937 )
  232. PIECK Wilhelm Reinhold ( 1876 - 1960 )
  233. PILSUDSKI Jozef ( 1867 - 1935 )
  234. PINCUS Gregory Goodwin ( 1903 - 1967 )
  235. PLATTEN Fritz ( 1883 - 1942 )
  236. PLEKHANOV Georges ( 1856 - 1918 )
  237. POINCARE Raymond ( 1860 - 1934 )
  238. POTRESSOV Alexandre NikolaÏevitch ( 1869 - 1934 )
  239. POTTIER Eugène (1816 - 1887 )
  240. PREOBRAJENSKY Evgenii Alekseievitch ( 1886 - 1937 )
  241. RADEK Karl ( 1885 - 1939 )
  242. RAKOVSKI Khristian ( 1873 - 1941 )
  243. RAPPOPORT Charles ( 1865 - 1941 )
  244. RASCH Fritz ( avant 1900 - après 1923 )
  245. RASKOLNIKOV Fedor, dit PETROV ( 1892 - 1939 )
  246. RAVITCH Sarra Naumovna « Olga » ( 1879 - 1957 )
  247. REBULL Daniel, dit REY David ( 1890 - 1959 )
  248. RECLUS Elisée ( 1830 - 1905 )
  249. REICHENBACH Bernard ( 1888 - 1970 )
  250. REICHPIEZTSCH Max ( 1894 - 1917 )
  251. REISNER Larissa Mikhaïlovna ( 1895 - 1926 )
  252. REPOSSI Luigi ( 1882 - 1957 )
  253. RIAZANOV David Borissovitch ( 1870 - 1938 )
  254. RICARDO David ( 1772 - 1823 )
  255. RIOUTINE Martemian Nikititch ( 1890 - 1937 )
  256. ROCHAL Semën Grigoriévitch ( 1896 - 1917 )
  257. ROCKFELLER John Davison ( 1839 - 1937 )
  258. ROLLAND Romain ( 1866 - 1944 )
  259. ROOSEVELT Théodore ( 1858 - 1919 )
  260. ROSENFELD Kurt ( 1877 - 1943 )
  261. ROSMER Alfred ( 1877 - 1964 )
  262. ROVIRA CANALS Josep ( 1902 - 1968 )
  263. RUDE Fernand ( 1910 - 1990 )
  264. RÜHLE Otto ( 1874 - 1943 )
  265. SACHSE Willy ( 1896 - 1944 )
  266. SAPRONOV Timotei Vladimirovitch ( 1887 - 1939 )
  267. SCHEIDEMANN Philipp ( 1865 - 1939 )
  268. SCHIPPEL Max ( 1859 - 1928 )
  269. SCHRÖDER Karl ( 1884 - 1950 )
  270. SCHULZ Heinrich ( 1872 - 1932 )
  271. SCHWAB Alexander ( 1887 - 1943 )
  272. SEDOVA - TROTSKY Natalja ( 1882 - 1962 )
  273. SMIRNOV Ivan Nikititch ( 1881 - 1936 )
  274. SMIRNOV Vladimir ( 1887 - 1937 )
  275. SMITH Adam ( 1723 - 1790 )
  276. SOMBART Werner ( 1863 - 1941 )
  277. SOREL Georges ( 1847 - 1922 )
  278. SORGE Friedrich Adolf ( 1828 - 1906 )
  279. SOSNOVSKI Lev Semenovitch ( 1886 - 1937 )
  280. SOUVARINE Boris ( 1895 - 1984 )
  281. SOUYRI Pierre ( 1925 - 1979 )
  282. STADTHAGEN Arthur ( 1857 - 1917 )
  283. STALINE Joseph ( 1878 - 1953 )
  284. STROUVE Petr Bernardovich ( 1870 - 1944 )
  285. SVERDLOV Iakov Mikhaïlovitch ( 1885 - 1919 )
  286. SZAMUELY Tibor ( 1890 - 1919 )
  287. TARNOW Fritz ( 1880 - 1951 )
  288. TCHAADAÏEV Piotr Iakovlevitch ( 1794 - 1856 )
  289. TCHERNOV Viktor Mikhaïlovitch ( 1873 - 1952 )
  290. TCHITCHÉRINE Boris Nikolaïevitch ( 1828 - 1904 )
  291. Théophile Massart ( 1840 - 1904 )
  292. THIERS Adolphe ( 1797 - 1877 )
  293. THOMAS Albert ( 1878 - 1932 )
  294. THOMPSON Edward Palmer ( 1924 - 1993 )
  295. TREINT Albert ( 1889 - 1972 )
  296. TROTSKY Lev Davidovitch Bronstein, dit ( 1879 - 1940 )
  297. VALLÈS Jules ( 1832 - 1885 )
  298. VAN DER LUBBE ( 1909 - 1934 )
  299. Van OVERBERGH Cyrille ( 1866 - 1959 )
  300. VARDINE Ilya, K. Mgéladze, dit ( 1890 - 1943 )
  301. VERDARO Virgilio dit MAMMONE Gatto ( 1885 - 1960 )
  302. VICTORIA Ière ( 1819 - 1901 )
  303. VOLODARSKY Moisseï Marcovitch Goldstein, dit ( 1890 - 1918 )
  304. WELS Otto ( 1873 - 1939 )
  305. WINNING August ( 1878 - 1956 )
  306. WOLFSTEIN Rose ( 1888 - 1987 )
  307. YAKOVLEVA Varvara Nikolaevna ( 1884 - 1941 ? )
  308. YARTCHOUK ou Efim ( 1886 - 1937 )
  309. ZAMIATINE Evguéni ( 1884 - 1937 )
  310. ZASSOULITCH Véra Ivanovna ( 1849 - 1919 )
  311. ZETKIN Clara ( 1857 - 1933 )
  312. ZINN Howard ( né en 1922 )
  313. ZINOVIEV, Gregori Evséiévitch Radomylsky, dit ( 1883 - 1936 )
  314. ZOUBATOV Sergueij Vasilyevitch ( 1864 - 1917 )