AccueilNoticesBiographies
Dernière mise à jour :
lundi 20 novembre 2017
   
Brèves
Index chronologique des notices de parutions
dimanche 15 mars
Enfin ! Mise à jour de notre index chronologiques des notices de parution... histoire de faciliter les recherches dans ce qui est paru ces quelques dernières années !
La Première Guerre mondiale sur le site Smolny
jeudi 20 novembre
Une notice thématique regroupe par ordre chronologique de parution tous les documents sources qui sont publiés sur le site du collectif Smolny en rapport avec la Première Guerre mondiale et le mouvement ouvrier international : « Documents : La Première Guerre mondiale ( Juillet 1914 - Novembre 1918 ) ». Cette notice est mise à jour à chaque nouvel ajout. À consulter régulièrement donc.
Mise à jour de la bibliographie de Nicolas Boukharine
mardi 27 mai
Il manquait à la bibliographie des œuvres de Boukharine en langue française les articles publiés par Smolny dans l’ouvrage La revue Kommunist (Moscou, 1918). Oubli réparé.
Rosa Luxemburg : bibliographie française
mardi 15 avril
Mise à jour et toilettage complet de la notice bibliographique des œuvres de Rosa Luxemburg en langue française.
Capital, valeur, plus-value et exploitation du travail
jeudi 15 novembre
La deuxième séance du cycle de formation « Pourquoi le marxisme au XXIe siècle ? » se tient ce jeudi soir 15 novembre 2012 à 20h30 au local FSU , 52 rue Jacques Babinet, immeuble Peri-ouest, 2° étage (Métro Mirail Université à Toulouse).
Mise à jour de la bibliographie...
dimanche 9 septembre
... de la série Historical Materialism Books, depuis le numéro 26 jusqu’au numéro 40.
Sur le Web
Parti communiste international (Le Prolétaire)
Publie en France Le Prolétaire et Programme communiste. Description extraite de ce site flambant neuf - CE QUI NOUS DISTINGUE : La ligne qui va de Marx-Engels à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie ; la lutte de classe de la Gauche Communiste contre la dégénérescence de l’Internationale, contre la théorie du « socialisme dans un seul pays » et la contre-révolution stalinienne ; le refus des Fronts populaires et des fronts nationaux de la résistance ; la lutte contre le principe et la praxis démocratiques, contre l’interclassisme et le collaborationnisme politique et syndical, contre toute forme d’opportunisme et de nationalisme ; la tâche difficile de restauration de la doctrine marxiste et de l’organe révolutionnaire par excellence - le parti de classe -, en liaison avec la classe ouvrière et sa lutte quotidienne de résistance au capitalisme et à l’oppression bourgeoise ; la lutte contre la politique personnelle et électoraliste, contre toute forme d’indifférentisme, de suivisme, de mouvementisme ou de pratique aventuriste de « lutte armée » ; le soutien à toute lutte prolétarienne qui rompt avec la paix sociale et la discipline du collaborationnisme interclassiste ; le soutien de tous les efforts de réorganisation classiste du prolétariat sur le terrain de l’associationnisme économique, dans la perspective de la reprise à grande échelle de la lutte de classe, de l’internationalisme prolétarien et de la lutte révolutionnaire anticapitaliste.
canutdelacroixrousse
L’histoire de la colline de la Croix-Rousse et des canuts. Ce Blog est une mine d’informations sur les canuts allant de pair avec une connaissance très fine de Lyon / Croix-Rousse. Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant !
Les Amis de Daumier
Créée en 1994, l’Association des Amis d’Honoré Daumier se propose par ses statuts de promouvoir, en France et à travers le monde, l’œuvre multiforme - dessins, peintures et sculptures - de cet immense artiste.
Parti Communiste International (Il Programma Communista)
Publie en France les Cahiers internationalistes, consultables en ligne sur le site depuis le numéro 6. Présentation : Ce qui nous distingue : la ligne qui va de Marx à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie (Livourne, 1921), à la lutte de la Gauche Communiste contre la dégénerescence de l’Internationale, contre la théorie du "socialisme dans un seul pays" et la contre-révolution stalinienne, et au refus des fronts populaire et des blocs partisans et nationaux. La dure œuvre de restauration de la doctrine et de l’organe révolutionnaires au contact de la classe ouvrière, dehors de la politique personelle et électoraliste.
Démocratie Communiste
Site luxemburgiste, dont voici le manifeste minimal : Démocratie communiste s’inscrit dans la lignée du mouvement ouvrier démocratique, et lutte : pour l’abolition du capitalisme, du travail salarié, et de la division des êtres humains en classes sociales ; pour mettre fin à la dictature de la classe capitaliste, et mettre en place la démocratie directe ; pour une société socialiste-communiste ; pour en finir avec le sexisme et le patriarcat ; contre toutes les formes de racisme, de nationalisme et de patriotisme ; pour l’abolition de toutes les frontières. Textes d’actualité et thématiques (peu nombreux).
Les Amis de Spartacus
Edition fondée par René Lefeuvre en 1934. A publié Rosa Luxemburg, Anton Pannekoek, Boris Souvarine... Un fond exceptionnel et incontournable.
OROBON FERNANDEZ Valeriano ( 1901 - 1936 )
Militant libertaire espagnol
25 septembre 2017 par sam

Théoricien espagnol de l’anarcho-syndicalisme ; c’est lui qui a écrit les paroles du chant « A las barricadas ».

José Peirats cite les propos élogieux de Nettlau à propos de Valeriano : « ... il possède un sens historique et il comprend la « continuity of history ». Cela le préserve des exagérations qui ne débouchent que sur des sophismes. Car, finalement, la croyance en la toute puissance de la révolution qui prétend briser d’un coup tous les liens avec le passé et créer à partir du néant quelque chose de nouveau, n’est qu’une croyance messianique. Les jacobins et Napoléon croyaient réellement en une telle possibilité, mais les anarchistes devraient être les derniers à partager cette vision fantastique ... » (in Los anarquistas en la crisis politica española, 1962, page 203, repris des Cahiers du CTDEE p. 75)

Orobón Fernández, soulignant la menace fasciste, écrit encore dans La Tierra (1933) : « Pour vaincre l’ennemi qui accumule ses forces face au prolétariat, il est indispensable de constituer le bloc de granit des forces ouvrières. La faction qui tournera le dos à cette nécessité restera seule et portera une grave responsabilité devant elle-même et devant l’Histoire. Car plutôt qu’une défaite, qu’un isolement entraînerait inéluctablement, mieux vaut une victoire partielle [...] avec des conquêtes minima qui commencent par la destruction du capitalisme et la socialisation des moyens de production. » (José Peirats, T.I p. 83.)

A las barricadas, chant de la CNT pendant la Guerre civile espagnole :

Negras tormentas agitan los aires.
Nubes oscuras nos impiden ver.
Aunque nos espere el dolor y la muerte
Contra el enemigo nos llama el deber.
El bien más preciado es la libertad
Hay que defenderla con fe y valor.
Alza la bandera revolucionaria
Que del triunfo sin cesar nos lleva en pos
Alza la bandera revolucionaria
Que del triunfo sin cesar nos lleva en pos
En pie el pueblo obrero, a la batalla
Hay que derrocar a la reacción.
¡ A las barricadas ! ¡ A las barricadas !
Por el triunfo de la Confederación.
¡ A las barricadas ! ¡ A las barricadas !
Por el triunfo de la Confederación.

Des tempêtes noires agitent les airs Des nuages sombres nous empêchent de voir. Même si la mort et la douleur nous attendent Le devoir nous appelle contre l’ennemi. Le bien le plus précieux est la liberté. Il faut la défendre avec foi et courage. Lève le drapeau révolutionnaire Qui mène le peuple à l’émancipation Debout peuple ouvrier au combat Il faut vaincre la réaction : Aux barricades ! Aux barricades ! Pour le triomphe de la Confédération ! Aux barricades ! Aux barricades ! Pour le triomphe de la Confédération !

— José Luis GUTIÉRREZ MOLINA Valeriano Orobón Fernández : anarcosindicalismo y revolución en Europa (Ediciones CGT, 302 pages - 2002).

L’anarchisme espagnol eut ses grands hommes et ses martyrs, tous héros d’une geste grandiose et tragique, on le sait. La mémoire n’en a retenu que certains noms - ou certains plus que d’autres. C’est un tort, surtout quand elle ignore une figure aussi importante que celle de Valeriano Orobón Fernández (1901-1936), dont la mort prématurée priva sans doute le mouvement libertaire espagnol d’un de ses plus brillants analystes. En ce sens, la biographie intellectuelle que lui consacre l’historien José Luis Gutiérrez Molina [1] fait œuvre grandement utile.

Natif de Valladolid et fils d’un militant socialiste, c’est par la fréquentation d’une école largement inspirée des méthodes pédagogiques de Francisco Ferrer qu’Orobón Fernández s’éveillera aux idées libertaires. Son adhésion à la CNT date de 1920. Insoumis, il quitte le pays en 1923 pour chercher asile en France.

En ces temps, l’intellectuel libertaire est une denrée rare parmi les anarchistes espagnols. L’autodidacte y domine, un autodidacte à la conscience de classe aiguë, sûr de son combat et exceptionnellement disposé à le mener jusqu’à son terme. Dans cet univers, Orobón Fernández est sûrement, avec quelques autres, une exception. Chez lui, certains dons s’affirment très jeune : une disposition pour les langues et une évidente capacité conceptuelle et analytique. L’exil lui offrira la possibilité de les cultiver et de devenir une des principales figures intellectuelles de la CNT des années 1930.

En suivant les traces d’Orobón Fernández, à Paris d’abord - d’où il sera expulsé en juin 1925 après avoir milité au Groupe international d’éditions anarchistes, fondé le journal Tiempos nuevos et participé aux activités conspiratrices contre la dictature de Primo de Rivera -, puis à Berlin - où il connaîtra sa compagne, Hilde Taege -, à Vienne et à Londres, enfin, J. L. Gutiérrez Molina saisit la singularité de cet homme qui, loin de se complaire dans cet hispano-centrisme si caractéristique de l’anarcho-syndicalisme espagnol, se construit au contact des militants qu’il rencontre - principalement de Rudolf Rocker et de Max Nettlau -, collabore au secrétariat de l’AIT [2], s’intéresse de très près aux questions internationales et saisit parfaitement les soubresauts d’un monde qui court à sa perte. Ces années d’exil, Orobón Fernández les mettra à profit pour devenir traducteur, parfaire sa connaissance du mouvement ouvrier international et aiguiser ses analyses politiques. A son retour en Espagne, en 1931, il va donner, pendant cinq ans, toute la mesure de son talent et attirer vers la CNT quelques-unes de ses grandes plumes. On citera, pour mémoire, Cánovas Cervantes, García Pradas, Eduardo de Guzmán et Sender.

Au plan des idées, J. L. Gutiérrez Molina a raison d’insister sur cette troisième voie que prétendit incarner Orobón Fernández entre les deux approches - possibiliste et activiste - de l’anarchisme espagnol. Très tôt, il passa d’ailleurs pour un hétérodoxe, ou pour le moins pour un rénovateur, et s’attira, par exemple, les foudres d’Abad de Santillán pour avoir mis en cause l’usage immodéré d’une violence défensive et minoritaire par des anarchistes méprisant le travail d’élaboration théorique et prisonniers d’un messianisme hors d’âge. Pour lui, la révolution ne relevait pas de la magie, mais d’une parfaite connaissance des mécanismes d’exploitation et d’un esprit de révolte suffisamment conscient pour imaginer la société future et déjouer tout à la fois le double risque de l’aventure et de l’intégration. Exigeante, la démarche d’Orobón Fernández était sans doute en avance sur un mouvement tout à la fois sûr de lui et hésitant, dominateur et naïf. En avance encore - et probablement de très loin - sur ses élites, oscillant bien souvent entre un républicanisme radicalisé et un blanquisme conspirationniste. Sur bien des points, cette supériorité théorique d’Orobón Fernández est évidente - juste compréhension de la situation internationale et des perspectives historiques qu’elle ouvrait, évaluation critique et non idéologique du marxisme -, mais ce goût pour le concept ne l’entraîne jamais vers le retrait sur l’Aventin des idées. C’est toujours de l’intérieur de la CNT qu’il s’exprime et pour ses militants, dans sa presse, dans ses meetings, de conférences en polémiques publiques avec des dirigeants socialistes ou staliniens, dans les geôles de la République également, puisque celle-ci ne l’épargne pas, pas moins que d’autres en tout cas.

Intellectuel organique, Orobón Fernández le fut par excellence et c’est ainsi qu’il fut perçu et respecté tant par les « faistes » que par les « syndicalistes » de la CNT. En une période qu’Orobón Fernández qualifia lui-même, dès 1932, de transitoire entre le fascisme et la révolution sociale, ses analyses ne cessèrent d’être entendues et discutées à l’intérieur de la CNT, du moins par ses militants les plus conscients. Penser la révolution fut, d’ailleurs, une de ses tâches prioritaires. Son point de vue reposait sur une assez claire vision du rapport des forces au sein du mouvement ouvrier espagnol. Malgré sa puissance, la CNT seule n’avait pas, pensait-il, la capacité de mener à terme, avec quelque chance de succès, un processus révolutionnaire. L’histoire récente des tentatives insurrectionnelles - qu’il avait soutenues - avait débouché sur des impasses. Pour sortir du cercle de l’échec, la CNT devait par obligation créer les conditions d’un accord d’alliance révolutionnaire avec l’UGT reposant sur deux points essentiels : « la destruction du capitalisme et la socialisation des moyens de production ».

En soulevant publiquement la question de l’alliance, deux articles d’Orobón Fernández publiés en janvier 1934 dans l’important quotidien madrilèneLa Tierra auront un grand retentissement. Ils posaient les jalons d’un débat qui ne cessera de traverser l’existence agitée de la CNT jusqu’à juillet 1936. Minoritaire, son point de vue gagnera peu à peu du terrain, sera adopté par les insurgés d’Asturies en octobre 1934 et fera l’objet d’un accord majoritaire au congrès de Saragosse de la CNT de mai 36. Entre-temps, Orobón Fernández passera un an en prison et, atteint de tuberculose, n’en sortira que très diminué. Il mourut, le 28 juin 1936, à quelques jours de ce 19 juillet où des foules enthousiastes reprenaient en cœur, dans bien des villes d’Espagne, les paroles de A las barricadas qu’il avait composées, en 1933, en les adaptant à la musique de la Varsovienne.

En fin d’ouvrage et en sus d’une bibliographie détaillée, J. L. Gutiérrez Molina a eu l’excellente idée de reproduire une importante anthologie des textes d’Orobón Fernández, dont celui de La Tierra. D’autres, plus rares, sont proprement remarquables et disent le grand talent de ce trop méconnu théoricien de l’anarcho- syndicalisme espagnol. Malgré quelques défauts mineurs de construction - comme ce cloisonnement trop strict, d’après nous, entre la vie et l’œuvre d’Orobón Fernández et quelques répétitions -, nul doute que ce livre lui rend l’hommage qu’il méritait. (José Fergo, in « A contretemps » N° 9 septembre 2002 ; www.acontretemps.plusloin.org)


Bibliographie indicative :

— Les Cahiers du CTDEE (Centre toulousain de documentation sur l’exil espagnol) numéro 2 (octobre 2014) - 12, rue des Cheminots ; 31 500 Toulouse - exilespagnol.tlse@gmail.com ;

— ABAD DE SANTILLAN Diego & OLIVER Garcia Juan (Collectif) : D’une Espagne rouge et noire ;


Sur la toile :

— Vidéo YouTube : Congrès de l’AIT en 1931.

[1] Né en 1952. Après des études de lettres et de philosophie, il se spécialise en psychologie, puis fait un doctorat en histoire. José Luis Gutiérrez Molina est l’un des chercheurs les plus prolifiques de l’anarchisme et de l’histoire sociale contemporaine de l’Andalousie.

[2] « L’Association internationale des travailleurs est une organisation internationale de syndicats anarcho-syndicalistes. Elle reprend le nom de l’Association internationale des travailleurs, connue aussi sous le nom de Ire Internationale (1864-1872 ou 1877 ? Cf. Mathieu Léonard, L’émancipation des travailleurs, Une histoire de la Première Internationale, La Fabrique 2011.). L’Association est créée à Berlin, le 22 décembre 1922, par des partisans du syndicalisme révolutionnaire, de l’anarcho-syndicalisme et de l’anarchisme ouvrier (FORA) qui refusent le neutralisme syndical de la charte d’Amiens et l’allégeance des syndicats au partis politiques, soit-il communiste (Internationale syndicale rouge) ou social-démocrate (Fédération syndicale internationale). [...] Des organisations puissantes de plusieurs centaines de milliers de membres comme la FORA en Argentine, l’USI en Italie, la CGT Portugaise, les IWW Chiliens sont les principales organisations constituant l’AIT dans la première moitié du XXe siècle. La plus connue, la CNT espagnole ressemblait plus de 1 500 000 adhérents au plus fort de la guerre civile espagnol. L’AIT a également toujours eu la particularité de regrouper, outre des organisations de masses, des groupes de propagandes anarcho-syndicalistes (comme, dans les années 1930, la Fédération anarchiste polonaise, membre à part entière de l’AIT) ... » [source : fr.wikipedia.org/wiki Association_internationale_des_travailleurs_(anarcho-syndicaliste)

Autres articles de cette rubrique
  1. HOFFMANN Adolf ( 1858 - 1930 )
  2. ABAD DE SANTILLAN Diego ( 1897 - 1983 )
  3. ADLER Victor ( 1852 - 1918 )
  4. ALEXANDRE II ( 1818 - 1881 )
  5. ALEXANDRE III ( 1845 - 1894 )
  6. ALEXIEVITCH Svetlana ( 1947 - ... )
  7. AMBROGI Ersilio dit MAXIMO ( 1883 - 1964 )
  8. ANDRADE Rodriguez Juan ( 1897 - 1981 )
  9. ANDRÉ Edgar ou Etkar ( 1894 - 1936 )
  10. ANTONOV-OVSEÏENKO Vladimir Alexandrovitch ( 1883 - 1938 )
  11. APPEL Jan, pseudonyme Hempel ( 1890 - 1985 )
  12. ARCOS PEREZ Pura ( 1919 - 1995 )
  13. ARENILLAS José Luis ( 1904 - 1938 )
  14. ARMAND Inessa - née STEFFIN Elisabeth Fiodorovna ( 1874 - 1920 )
  15. ASCASO Francisco ( 1901 - 1936 )
  16. BABEL Isaac ( 1894 - 1940 )
  17. BABEUF Gracchus ( 1760 - 1797 )
  18. BAIROCH Paul ( 1930 - 1999 )
  19. BAKALOV Georgi Ivanov ( 1873 - 1939 )
  20. BAKOUNINE Michel ( 1814 - 1876 )
  21. BALABANOFF ou BALABANOVA Angelica ( 1878 - 1965 )
  22. BALBOA LOPEZ Benjamín ( 1901 - 1976 )
  23. BARDIN John Franklin ( 1916 - 1981 )
  24. BARTH Emil ( 1879 - 1941 )
  25. BEBEL August ( 1840 - 1913 )
  26. BERENGUER LAOSA Sara - GUILLEN ( 1919 - 2010 )
  27. BERNSTEIN Eduard ( 1850 - 1932 )
  28. BIELAÏEV Ivan Dimitriévitch ( 1810 - 1873 )
  29. BISMARCK Otto von ( 1815 - 1898 )
  30. BLANQUI Louis Auguste ( 1805 - 1881 )
  31. BLEIKHMAN Iosif Solomonovich ( 1868 - 1921 )
  32. BLOK Alexandre Alexandrovitch ( 1880 - 1921 )
  33. BOGOUSLAVSKI Mikhaïl Solomonovitch ( 1886 - 1937 )
  34. BOKY ou BOKII Gleb Ivanovitch ( 1879 - 1937 )
  35. Bolesław Limanowski ( 1835 - 1935 )
  36. BORCHARDT Julian ( 1868 - 1932 )
  37. BORDIGA Amadeo dit Orso ( 1889 - 1970 )
  38. BOSCH Evguénia ( 1879 - 1924 )
  39. BOUBNOV Andreï Sergueïevitch, « A. Glotov » ( 1884 - 1938 ? )
  40. BOUËT Louis Jean Joseph ( 1880 - 1969 )
  41. BOUKHARINE Nicolas ( 1888 - 1938 )
  42. BOURDERON Albert Henri ( 1858 - 1930 )
  43. BOUVIER Alexis ( 1836 - 1892 )
  44. BRENDEL Carel Johan dit Cajo ( 1915 - 2007 )
  45. BRIAND Aristide (1862-1932)
  46. BRONSKI Mieczyslaw Guenrikkhovitch ( 1882 - 1941 )
  47. BROUÉ Pierre ( 1926 - 2005 )
  48. BRUANT Aristide ( 1851 - 1925 )
  49. CALLIGARIS Luigi ( 1894 - 1937 )
  50. CALWER Richard ( 1868 - 1927 )
  51. CASAMAR PORTALES Suceso ( 1904 - 1999 )
  52. CHIRIK Marc ( 1907 - 1990 )
  53. CHLIAPNIKOV Aleksandr ( 1887 - 1937 )
  54. CHURCHILL Winston ( 1874 - 1965 )
  55. CICCOTTI Ettore ( 1863 - 1939 )
  56. CILIGA Ante ( 1896 - 1992 )
  57. CLAISSE André, dit GOUPIL ( 1918 - 2006 )
  58. CLEMENCEAU Georges ( 1841 - 1929 )
  59. COMPANYS Luis ( 1883 - 1940 )
  60. COPERNIC Nicolas ( 1473 - 1543 )
  61. CUNOW Heinrich Wilhem Carl ( 1862 - 1936 )
  62. DAMEN Onorato ( 1893 - 1979 )
  63. DANGEVILLE Roger ( 1925 - 2006 )
  64. DANIELS Robert Vincent ( né en 1926 )
  65. DARWIN Charles ( 1809 - 1882 )
  66. DAUMIER Honoré ( 1808 - 1879 )
  67. DAVID Eduard ( 1863 - 1930 )
  68. DELSO Anna ( 1922 )
  69. DICKENS Charles ( 1812 - 1870 )
  70. DINGELSTEDT Fedor Niklausévitch ( 1890 - 1937 )
  71. DISRAELI Benjamin ( 1804 - 1881 )
  72. DITTMANN Wilhelm Friedrich Karl ( 1874 - 1954 )
  73. DMITRIEFF Elisabeth ( 1851 - 1910, ou 1918, selon les sources )
  74. DOLLFUSS Engelbert ( 1892 - 1934 )
  75. DRAKE Edwin Laurentine, dit "le Colonel" ( 1819 - 1880 )
  76. DZERJINSKI Feliks ( 1877 - 1926 )
  77. DÄUMIG Ernst ( 1866 - 1922 )
  78. EBERT Friedrich ( 1871 - 1925 )
  79. EDISON Thomas Alva ( 1847 - 1931 )
  80. EICHHORN Emil ( 1863 - 1925 )
  81. EINSTEIN Albert ( 1879 - 1955 )
  82. ENGELS Friedrich ( 1820 - 1895 )
  83. ESTORACH Soledad ( 1915 - 1993 )
  84. FARRELL James Thomas ( 1904 - 1979 )
  85. FERRY Jules ( 1832 - 1893 )
  86. FORTICHIARI Bruno ( 1892 - 1981 )
  87. FREUD Sigmund ( 1856 - 1939 )
  88. FREUND Hans ( 1912 - 1937 ), dit MOULIN
  89. FRUNZE Mikhaïl ( 1885 - 1926 )
  90. GALILEO Galilei ( 1564 - 1642 )
  91. GAPONE Guéorgui ( 1870 - 1906 )
  92. GARCIA OLIVER Juan ( 1901 - 1980 )
  93. GAUVRIT Philippe ( 1948 - 2003 )
  94. GEOFFROY Clara ( 1917 - 2006 )
  95. GOLDSTEIN Arthur ( 1887 - 1941 )
  96. GOMEZ GARCIA Julián dit GORKIN ( 1902 - 1987 )
  97. GONZALES Valentin Gonzales, dit EL CAMPESINO ( 1904 - 1983 )
  98. GORTER Hermann ( 1864 - 1927 )
  99. GROENER Wilhelm ( 1867 - 1939 )
  100. GROSZ George ( 1893 - 1959 )
  101. GUESDE Jules ( 1845 - 1922 )
  102. GUILLAUME Ier ( 1797 - 1888 )
  103. GUILLAUME II ( 1859 - 1941 )
  104. HAASE Hugo ( 1863 - 1919 )
  105. HAENISCH Konrad ( 1876 - 1925 )
  106. HAFFNER Sebastian ( 1907 - 1999 )
  107. HAUSSMANN Georges ( 1809 - 1891 )
  108. HAXTHAUSEN August Franz Ludwig Maria von ( 1792 - 1866 )
  109. HEERBRANT Henri, dit HILDE ou HILDEN ( 1912 - 1982 )
  110. HELPHAND Alexander Israel, né LAZAREVITCH, dit PARVUS ( 1867 - 1924 )
  111. HILFERDING Rudolf ( 1877 - 1941 )
  112. HILL Joe - Hägglund Joe Emmanuel, dit ( 1879 - 1915 )
  113. HINDENBURG Paul ( 1847 - 1934 )
  114. HITLER Adolf ( 1889 - 1945 )
  115. HOBSBAWM Eric John ( né en 1917 )
  116. HORTHY DE NAGYBANYA Miklós ( 1868 - 1957 )
  117. IAROSLAVSKI Emelian, dit Goubelman ( 1878 - 1943 )
  118. ISTRATI Panaït ( 1884 - 1935 )
  119. ITKINE Sylvain ( 1908 - 1944 )
  120. ITURBE Lola ( 1902 - 1990 )
  121. JAURES Jean ( 1859 - 1914 )
  122. JELEZNIAK Anatoli G., dit JELEZNIAKOV ( 1895- 1919 )
  123. JOFFE Adolf Abramovitch ( 1883 - 1927 )
  124. JOGICHES Leo, dit Tyszka ( 1867 - 1919 )
  125. Josef Strasser ( 1870 - 1935 )
  126. JOUHAUX Léon ( 1879 - 1954 )
  127. KAÏOUROV Victor ( 1876 - 1936 )
  128. KAMENEV, Lev Borisovitch Rosenfeld, dit ( 1883 - 1936 )
  129. KAPP Wolfgang ( 1858 - 1922 )
  130. KAUTSKY Benedikt ( 1894 - 1960 )
  131. KAUTSKY Karl ( 1854 - 1938 )
  132. KAUTSKY Luise ( 1864 - 1943 )
  133. KERENSKI Aleksandr ( 1881 - 1970 )
  134. KIBALCHICHE Victor, dit Victor SERGE ( 1890 - 1947 )
  135. KINDLINGER Johannes Nikolaus, frère VENANTIUS ( 1749 - 1819 )
  136. KOESTLER Arthur ( 1905 - 1983 )
  137. KOLLONTAÏ Aleksandra ( 1872 - 1952 )
  138. KOLLWITZ Käthe ( 1867 - 1945 )
  139. KORNILOV Larv Gueorguievitch ( 1870 - 1918 )
  140. KORSCH Karl ( 1886 - 1961 )
  141. KOSSIOR Vladimir Vikentiévitch ( 1891 - 1938 )
  142. KOTZIOUBINSKI Iouri Mikhaïlovitch ( 1897 - 1937 )
  143. KOUÏBYCHEV Valerian Vladimirovitch ( 1888 - 1935 )
  144. KOVALEVSKI Maxime Maximovitch ( 1851 - 1916 )
  145. KRESTINSKI Nicolai Nicolaiévitch ( 1883 - 1938 )
  146. KROPOTKINE Pierre ( 1842 - 1921 )
  147. KÖBIS Alwin ( 1892 - 1917 )
  148. LABOURBE Jeanne ( 1877 - 1919 )
  149. LAFARGUE Paul ( 1842 - 1911 )
  150. LANDAU Kurt ( 1903 - 1937 )
  151. LANGE Dorothea ( 1895 - 1965 )
  152. LARGO CABALLERO Francisco ( 1869 - 1946 )
  153. LAUGIER Lucien ( 1915 - 1989 )
  154. LAVELEYE Emile Louis Victor de ( 1822 - 1892 )
  155. LAZIMIR Pavel Evgenevich ( 1891 - 1920 )
  156. LEDEBOUR Georg ( 1850 - 1947 )
  157. LEFEBVRE Raymond ( 1891 - « disparu » en 1920 )
  158. LEFEUVRE René ( 1902 - 1988 )
  159. LEGIEN Carl ( 1861 - 1920 )
  160. LENINE Vladimir Ilitch Oulianov, dit ( 1870 - 1924 )
  161. LENSKY Julian Leszcynski, dit G. Iouline ( 1889 - 1937 ? )
  162. LEO André ( 1824 ? - 1900 )
  163. LEOPOLD II ( 1835 - 1909 )
  164. LEPETIT Jules ( 1889 - 1920 )
  165. LEVI Paul ( 1883 - 1930 )
  166. LEVINÉ Eugen ( 1883 - 1919 )
  167. LIEBKNECHT Karl ( 1871 - 1919 )
  168. LIEBKNECHT Wilhelm ( 1826 - 1900 )
  169. LLOYD GEORGE David ( 1863 - 1945 )
  170. LOMOV A. , Gueorgui Ippolitovitch OPPOKOV, dit ( 1888 - 1938 )
  171. LONDON Jack ( 1876 - 1916 )
  172. LOUTOVINOV Mikhail Ivanovitch ( 1887 - 1924 )
  173. LUDENDORFF Erich ( 1865 - 1937 )
  174. LUXEMBURG Rosa ( 1871 - 1919 )
  175. LÖBE Paul ( 1875 - 1967 )
  176. LÖWY Michael ( né en 1938 )
  177. MADDISON Angus ( né en 1926 )
  178. MALAQUAIS Jean, pseudonyme littéraire de MALACKI Vladimir ( 1908 - 1998 )
  179. MALATESTA Errico ( 1853 - 1932 )
  180. MARCHLEWSKI Julian, dit Karski ou Johannes Kämpfer ( 1866 - 1925 )
  181. MARKINE Guéorguuiévitch Nikolaï ( 1893 - 1918 )
  182. MARTINET Marcel ( 1887 - 1944 )
  183. MARTINEZ Alfredo ( ? - 1937 )
  184. MARTOV Jules ( 1873 - 1923 )
  185. MARTY André ( 1886 - 1956 )
  186. MARX Karl ( 1818 - 1883 )
  187. MATTICK Paul ( 1904 - 1981 )
  188. MAXIMOVSKI Vladimir Nikolaïevitch ( 1887 - 1941 )
  189. MEHRING Franz ( 1846 - 1919 )
  190. MÉLIS Jean, dit MITCHELL ou JEHAN ( 1892 - 1945 )
  191. MERGES August ( 1870 - 1945 )
  192. MERRHEIM Alphonse ( 1871 - 1925 )
  193. METT Ida née Gilman ( 1901 - 1973 )
  194. MEYER Ludwig, dit Bergmann
  195. MIASNIKOV Gavril Illitch ( 1888 - 1946 )
  196. MICHEL Louise ( 1830 - 1905 )
  197. MILIOUKOV Pavel ( 1859 - 1943 )
  198. MINKOV Mark Ilyitch ( 1895 - 1938 )
  199. MONATTE Pierre ( 1881 - 1960 )
  200. MONTSENY Federica ( 1905 - 1994 )
  201. MORGAN Lewis Henry ( 1818 - 1881 )
  202. MORGARI Oddino ( 1865 - 1944 )
  203. MORRIS William ( 1834 - 1896 )
  204. MULLER Hermann ( 1876 - 1931 )
  205. MUNIS Grandizo ( 1912 - 1989 )
  206. MUNZENBERG Willi ( 1889 - 1940 )
  207. MUSSOLINI Benito ( 1883 - 1945 )
  208. MÜLLER Richard ( 1880 - 1943 )
  209. MÖSER Justus ( 1720 - 1794 ) 
  210. NETCHAIEV Sergueï ( 1847 - 1882 )
  211. NETTLAU Max ( 1865 - 1944 )
  212. NGÔ VAN Xuyet ( 1913 - 2005 )
  213. NICOLAS II ( 1868 - 1918 )
  214. NIN Andreu ( 1892 - 1937 )
  215. NOSKE Gustav ( 1868 - 1946 )
  216. OEHLER Hugo ( 1903 - 1983 )
  217. OROBON FERNANDEZ Valeriano ( 1901 - 1936 )
  218. ORWELL George, Eric Blair dit ( 1903 - 1950 )
  219. OSSINSKI Nikolai dit OBOLENSKY Valerian ( 1887 - 1938 )
  220. OURITSKI Moisséi Salomonovitch ( 1873 - 1918 )
  221. PANKHURST Sylvia ( 1882 - 1962 )
  222. PANNEKOEK Anton, dit Horner ou Harper ( 1873 - 1960 )
  223. PASCAL Pierre ( 1890 - 1983 )
  224. PASTEUR Louis ( 1822 - 1895 )
  225. PEIRATS José ( 1908 - 1989 )
  226. PELLICER José ( 1912 - 1942 )
  227. PELLOUTIER Fernand ( 1867 - 1901 )
  228. PEREZ COLLADO Concha ( 1915 )
  229. PERRONE Ottorino, dit VERCESI ( 1897 - 1957 )
  230. PFEMFERT Franz (1879 - 1954)
  231. PIATAKOV Gueorgui Leonidovitch, dit Kievsky ou Arvid ( 1890 - 1937 )
  232. PIECK Wilhelm Reinhold ( 1876 - 1960 )
  233. PILSUDSKI Jozef ( 1867 - 1935 )
  234. PINCUS Gregory Goodwin ( 1903 - 1967 )
  235. PLATTEN Fritz ( 1883 - 1942 )
  236. PLEKHANOV Georges ( 1856 - 1918 )
  237. POINCARE Raymond ( 1860 - 1934 )
  238. POTRESSOV Alexandre NikolaÏevitch ( 1869 - 1934 )
  239. POTTIER Eugène (1816 - 1887 )
  240. PREOBRAJENSKY Evgenii Alekseievitch ( 1886 - 1937 )
  241. RADEK Karl ( 1885 - 1939 )
  242. RAKOVSKI Khristian ( 1873 - 1941 )
  243. RAPPOPORT Charles ( 1865 - 1941 )
  244. RASCH Fritz ( avant 1900 - après 1923 )
  245. RASKOLNIKOV Fedor, dit PETROV ( 1892 - 1939 )
  246. RAVITCH Sarra Naumovna « Olga » ( 1879 - 1957 )
  247. REBULL Daniel, dit REY David ( 1890 - 1959 )
  248. RECLUS Elisée ( 1830 - 1905 )
  249. REICHENBACH Bernard ( 1888 - 1970 )
  250. REICHPIEZTSCH Max ( 1894 - 1917 )
  251. REISNER Larissa Mikhaïlovna ( 1895 - 1926 )
  252. REPOSSI Luigi ( 1882 - 1957 )
  253. RIAZANOV David Borissovitch ( 1870 - 1938 )
  254. RICARDO David ( 1772 - 1823 )
  255. RIOUTINE Martemian Nikititch ( 1890 - 1937 )
  256. ROCHAL Semën Grigoriévitch ( 1896 - 1917 )
  257. ROCKFELLER John Davison ( 1839 - 1937 )
  258. ROLLAND Romain ( 1866 - 1944 )
  259. ROOSEVELT Théodore ( 1858 - 1919 )
  260. ROSENFELD Kurt ( 1877 - 1943 )
  261. ROSMER Alfred ( 1877 - 1964 )
  262. ROVIRA CANALS Josep ( 1902 - 1968 )
  263. RUDE Fernand ( 1910 - 1990 )
  264. RÜHLE Otto ( 1874 - 1943 )
  265. SACHSE Willy ( 1896 - 1944 )
  266. SAPRONOV Timotei Vladimirovitch ( 1887 - 1939 )
  267. SCHEIDEMANN Philipp ( 1865 - 1939 )
  268. SCHIPPEL Max ( 1859 - 1928 )
  269. SCHRÖDER Karl ( 1884 - 1950 )
  270. SCHULZ Heinrich ( 1872 - 1932 )
  271. SCHWAB Alexander ( 1887 - 1943 )
  272. SEDOVA - TROTSKY Natalja ( 1882 - 1962 )
  273. SMIRNOV Ivan Nikititch ( 1881 - 1936 )
  274. SMIRNOV Vladimir ( 1887 - 1937 )
  275. SMITH Adam ( 1723 - 1790 )
  276. SOMBART Werner ( 1863 - 1941 )
  277. SOREL Georges ( 1847 - 1922 )
  278. SORGE Friedrich Adolf ( 1828 - 1906 )
  279. SOSNOVSKI Lev Semenovitch ( 1886 - 1937 )
  280. SOUVARINE Boris ( 1895 - 1984 )
  281. SOUYRI Pierre ( 1925 - 1979 )
  282. STADTHAGEN Arthur ( 1857 - 1917 )
  283. STALINE Joseph ( 1878 - 1953 )
  284. STROUVE Petr Bernardovich ( 1870 - 1944 )
  285. SVERDLOV Iakov Mikhaïlovitch ( 1885 - 1919 )
  286. SZAMUELY Tibor ( 1890 - 1919 )
  287. TARNOW Fritz ( 1880 - 1951 )
  288. TCHAADAÏEV Piotr Iakovlevitch ( 1794 - 1856 )
  289. TCHERNOV Viktor Mikhaïlovitch ( 1873 - 1952 )
  290. TCHITCHÉRINE Boris Nikolaïevitch ( 1828 - 1904 )
  291. Théophile Massart ( 1840 - 1904 )
  292. THIERS Adolphe ( 1797 - 1877 )
  293. THOMAS Albert ( 1878 - 1932 )
  294. THOMPSON Edward Palmer ( 1924 - 1993 )
  295. TREINT Albert ( 1889 - 1972 )
  296. TROTSKY Lev Davidovitch Bronstein, dit ( 1879 - 1940 )
  297. VALLÈS Jules ( 1832 - 1885 )
  298. VAN DER LUBBE ( 1909 - 1934 )
  299. Van OVERBERGH Cyrille ( 1866 - 1959 )
  300. VARDINE Ilya, K. Mgéladze, dit ( 1890 - 1943 )
  301. VERDARO Virgilio dit MAMMONE Gatto ( 1885 - 1960 )
  302. VICTORIA Ière ( 1819 - 1901 )
  303. VOLODARSKY Moisseï Marcovitch Goldstein, dit ( 1890 - 1918 )
  304. WELS Otto ( 1873 - 1939 )
  305. WINNING August ( 1878 - 1956 )
  306. WOLFSTEIN Rose ( 1888 - 1987 )
  307. YAKOVLEVA Varvara Nikolaevna ( 1884 - 1941 ? )
  308. YARTCHOUK ou Efim ( 1886 - 1937 )
  309. ZAMIATINE Evguéni ( 1884 - 1937 )
  310. ZASSOULITCH Véra Ivanovna ( 1849 - 1919 )
  311. ZETKIN Clara ( 1857 - 1933 )
  312. ZINN Howard ( né en 1922 )
  313. ZINOVIEV, Gregori Evséiévitch Radomylsky, dit ( 1883 - 1936 )
  314. ZOUBATOV Sergueij Vasilyevitch ( 1864 - 1917 )