AccueilBibliothèqueCorrespondance
Dernière mise à jour :
lundi 20 novembre 2017
   
Brèves
Mardi 21 mai - La Revue Z à Terra Nova
lundi 20 mai
Mardi 21 mai 2013 à 19h, rencontre à la Librairie Terra Nova de Toulouse avec l’équipe de la revue Z à l’occasion de la parution du dernier numéro Thessalonique & Grèce, aux éditions Agone. Après une enquête collective au nord de la Grèce, la revue Z viendra présenter son dernier numéro : Thessalonique dans la dépression européenne. Bricolages quotidiens et résistances insolvables.
Groupe de Liaison pour l’Action des Travailleurs
lundi 6 février
Le sommaire des articles de la revue Lutte de classe, publiée par le GLAT, a été largement augmenté, notamment sur la période 1971-1975. Pour tous les numéros listé, une version PDF est maintenant accessible en ligne. Bonnes lectures !
Mise à jour du catalogue du fonds documentaire
jeudi 1er septembre
Une nouvelle version mise à jour du Catalogue du Fonds Documentaire Smolny, très largement étendue (une vingtaine d’entrées supplémentaires) est en ligne ce jeudi 1er septembre 2011. Merci aux contributeurs. D’autres titres à suivre...
Ouverture des archives numériques du CERMTRI
lundi 15 août
Le CERMTRI a décidé de créer une bibliothèque numérique avec l’objectif de numériser le maximum de ses archives et de ses collections. Pour démarrer : La revue « Bulletin Communiste » (1920-1933) ; le journal « La Vérité » (1957-1958) ; la revue des « Cahiers du mouvement ouvrier » (2002-2011). Soit déjà 428 documents ce qui représente 6395 pages. Bravo pour cette excellente initiative !
Sur le Web
[infokiosques.net]
Nous nous auto-organisons et nous montons un infokiosque, une sorte de librairie alternative, indépendante. Nous discutons des publications, brochures, zines et autres textes épars qui nous semblent intéressants ou carrément nécessaires de diffuser autour de nous. Nous les rassemblons dans cet infokiosque, constituons ainsi nos ressources d’informations, et les ouvrons au maximum de gens. Nous ne sommes pas les troupes d’un parti politique, ni les citoyen-ne-s réformateurices de nos pseudo-démocraties, nous sommes des individus solidaires, qui construisons des réseaux autonomes, qui mettons nos forces et nos finesses en commun pour changer la vie et le monde.
Premiers pas sur une corde raide Montreuil (93) : concert de soutien au Rémouleur, samedi 11 octobre 2014 qcq Tout mais pas l'indifférence Crise, totalitarisme, luttes sociales et de classe en Grèce Bruxelles : programme de septembre 2014 au local Acrata
Bibliolib
Catalogue de textes d’origine libertaire ou anarchiste, sans habillage particulier (pas de commentaire, d’édition critique, de note). Les textes bruts donc avec une liste d’auteurs qui commence à être significative. Un bon point d’entrée donc pour ceux qui savent à l’avance ce qu’ils cherchent. Attention : ce site s’est fait subtilisé sa précédente adresse par un site pornographique. Notre propre lien a donc été incorrect quelque temps. Nous en sommes désolé.
Pelloutier.net
Sur l’histoire du syndicalisme révolutionnaire et de l’anarcho-syndicalisme, avec des études, documents et synthèses intéressantes sur Pelloutier, Monatte, La Vie Ouvrière (1909-1914) et sur les mouvements syndicalistes en France, Europe, USA...
Balance
Cahiers d’histoire du mouvement ouvrier international et de la Guerre d’Espagne. Nombreux articles en espagnol. Textes de Bordiga, entre autres.
Classiques des sciences sociales
Une bibliothèque numérique entièrement réalisée par des bénévoles, fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay, sociologue. Comprend de très nombreuses oeuvres du domaine public. La section des "auteurs classiques", en particulier, est une véritable mine, où l’on trouve Bebel, Bordiga, Boukharine, Engels, Fourier, Gramsci, Kautsky, Labriola, Lafargue, Lukacs, Luxemburg, Marx, Trotsky et bien d’autres.
1911-12-02 : Rosa Luxemburg à Konrad Haenisch
Sur les suites de l’affaire Molkenburg et l’éthique de combat
28 février 2007 par eric

Südende, Lindenstrasse, 2 décembre 1911.

Cher camarade Haenisch,

C’est bien entendu une idée absurde de notre cher H. [1] que d’imaginer que je ne sais quelle « mauvaise humeur » de ma part m’empêcherait de faire de la propagande pour lui. Par tous les diables ! Je fais de la propagande dans les pires circonscriptions électorales des pires opportunistes, et alors des conflits personnels me feraient abandonner mes amis politiques ? C’est ridicule. Mais ce qui se passe, c’est que je n’en ai simplement plus le temps. Du 01/12 jusqu’au 12/01, toutes mes soirées - sauf dans la semaine des fêtes - sont retenues fermement depuis des mois, il n’y a donc rien à faire [2]. J’écris aujourd’hui même à Henke en ce sens [3].

Et maintenant, quelques mots à propos de cette « mauvaise humeur » ! Certes, à Iena [4], j’étais furieuse contre vous et cela parce que vous vous étiez fixé pour tâche de me défendre, mais que, par un effet de votre stratégie complètement aberrante, vous m’avez encore plus enfoncée [5]. Vous avez voulu défendre ma « moralité », et pour ce faire vous avez sacrifié ma position politique. On ne pouvait procéder plus mal à propos. Ma « moralité » n’a pas besoin d’être défendue. Vous ne pouvez pas ne pas avoir remarqué que, depuis que je suis dans le parti allemand, depuis 1898, donc, je n’ai cessé de me faire insulter personnellement de la manière la plus basse et surtout dans le Sud, et que pourtant ne n’ai jamais répondu à ces insultes par une seule ligne ou une seule parole. Le silence méprisant est ma seule réponse. Et cela - outre le fait de mon orgueil personnel - pour une raison politique bien simple, à savoir que toutes les insultes personnelles ne sont que des manoeuvres pour détourner l’attention de l’objet du conflit. Dès avant Iéna, il était clair que le Comité directeur, qui était bien embarrassé, n’avait pas d’autre issue que de déplacer le conflit sur le terrain personnel et « moral ». Il était clair également que tous ceux à qui la cause tenait à coeur devaient déjouer cette manoeuvre et ne pas se laisser attirer sur le terrain personnel. Or c’est précisément ce que vous avez fait en concentrant tout le débat sur ma personne et en abandonnant complètement ma position. Certes vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec moi sur tous les points et c’est bien votre droit que de soutenir ouvertement votre opinion, même si elle diffère de la mienne. Mais vous ne pouvez pas pour autant travestir ce désaccord en une « défense » de ma personne, car une telle défense nuit dix fois plus qu’une attaque directe. Vous ne vous êtes sûrement pas rendu compte de l’impression produite par votre article : on eût dit un plaidoyer noble et larmoyant pour obtenir des circonstances atténuantes en faveur d’une condamnée à mort - c’en était assez pour faire sortir de ses gonds quelqu’un dont la position stratégique politique ne serait aussi favorable et aussi importante que l’était la mienne à Iéna. Vous ne devez pas prendre aussi au tragique tous les ragots menaçants - disons-le crûment, de ce diffamateur qu’est Hilferding [6] - qui proviennent prétendument de « sources bien informées » et surtout ne jamais confondre les questions politiques avec les problèmes personnels et sentimentaux. Les révisionnistes savent bien pourquoi ils agissent ainsi à notre égard. Mais si les nôtres les suivent sur ce terrain glissant, c’est trop bête.

En voilà assez pour éclaicir ce point. J’ai oublié depuis longtemps ma « mauvaise humeur » et j’ai vraiment d’autres soucis que de m’embarrasser de vieilles querelles mesquines. Donc finissons-en.

Merci beaucoup pour l’envoi de vos textes. J’en connais déjà quelques-uns pour les avoir reproduits dans la presse. Je me suis déjà fait donner les tracts illustrés en Saxe et j’en trouve l’idée et l’exécution très réussies.

Et maintenant tous mes voeux pour les fêtes et meilleur souvenir de votre

Rosa Luxemburg


Source :

— LUXEMBURG Rosa, Vive la lutte ! Correspondance 1891-1914, Textes réunis, traduits et annotés sous la direction de Georges HAUPT par Claudie WEILL, Irène PETIT, Gilbert BADIA, Editions François Maspero, Bibliothèque Socialiste n°31, Paris, 1975, p. 345-346.

[1] Alfred Henke (1868-1946).

[2] Les élections au Reichstag devaient avoir lieu en janvier 1912. Rosa Luxemburg fit une tournée de propagande en Saxe et prit la parole à Weimar, Eisenach, Greiz, Erfurt, Ilmenau.

[3] Cette lettre n’a pas été retrouvée.

[4] Au congrès annuel du SPD qui eu lieu du 10 au 16 septembre 1911.

[5] Haenisch avait publié le 7 septembre 1911 dans la Bremer Bürgerzeitung un plaidoyer en faveur de Rosa Luxemburg à propos de son « indiscrétion » lors de l’affaire de la publication de la lettre de Molkenbuhr (voir lettre à Dittmann du 28 juillet 1911). Rosa avait été attaquée avant le congrès d’Iéna dans les colonnes de plusieurs journaux et accusée de nuire au parti. Haenisch avait appuyé sa défense sur l’honneur de Rosa Luxemburg, mettant en valeur les services qu’elle avait toujours rendus au parti. Apprenant l’existence de cet article, Rosa Luxemburg télégraphia à la rédaction de la Bremer Bürgerzeitung : « suspendre article grossier Haenisch ». Haenisch ajoute qu’elle fit suivre une lettre en ce sens, qui n’a pas été retrouvée.

[6] Il est question de l’austro-marxiste Rudolf Hilferding (1877-1941), auteur du Capital financier, alors rédacteur au Vorwärts et proche de Kautsky.

Autres articles de cette rubrique
  1. 1843-10-03 : Karl Marx an Ludwig Feuerbach
  2. 1859-12-11 : Friedrich Engels à Karl Marx
  3. 1873-10-22 : Karl Marx à Nicolaï Frantsévitch Danielson
  4. 1883-02-10 : Friedrich Engels à Eduard Bernstein
  5. 1885-04-23 : Friedrich Engels à Vera Zassoulitch
  6. 1885-09-26 : Élisée Reclus à Jean Grave
  7. 1904-01-21 : Rosa Luxemburg à Paul Löbe
  8. 1906-08-02 : August Bebel an Karl Kautsky
  9. 1906-08-22 : Rosa Luxemburg à Luise Kautsky
  10. 1906-10-08 : August Bebel an Johann Friedrich Westmeyer
  11. 1906-11-16 : Rosa Luxemburg à Georgi Bakalov
  12. 1906-11-xx : Rosa Luxemburg à Georgi Bakalov
  13. 1906-12-16 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
  14. 1907-09-02 : August Bebel an Gustav Noske
  15. 1907-10-09 : Rosa Luxemburg à Paul Löbe
  16. 1908-02-04 : Rosa Luxemburg à Wilhelm Dittmann
  17. 1908-03-13 : Rosa Luxemburg à Arthur Stadthagen
  18. 1908-04-20 : Rosa Luxemburg à Luise Kautsky
  19. 1908-08-01 : Rosa Luxemburg à Wilhelm Pieck
  20. 1910-03-12 : Rosa Luxemburg à Konrad Haenisch
  21. 1910-03-17 : Rosa Luxemburg à Luise Kautsky
  22. 1911-05-23 : Rosa Luxemburg à Wilhelm Dittman
  23. 1911-12-02 : Rosa Luxemburg à Konrad Haenisch
  24. 1914-07-29 : Albert Südekum an Theobald von Bethmann Hollweg
  25. 1914-08-31 : Erich von Falkenhayn an Arthur Stadthagen
  26. 1914-09-03 : Karl Liebknecht an die Redaktion der „Bremer Bürger-Zeitung“
  27. 1916-08-17 : Karl Liebknecht au Tribunal gouvernemental allemand
  28. 1918-10-18 : Lénine aux membres du groupe « Spartacus »
  29. 1918-10-18 : Rosa Luxemburg à Sophie Liebknecht
  30. 1918-11-04 : Rosa Luxemburg à Mathilde Jacob
  31. 1918-11-08 : Rosa Luxemburg à Paul Löbe
  32. 1918-11-14 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
  33. 1918-11-15 : Karl Liebknecht an Paul Eckert
  34. 1918-11-18 : Rosa Luxemburg à Adolf et Marie Geck
  35. 1918-11-18 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
  36. 1918-11-18 : Rosa Luxemburg à Franz et Eva Mehring
  37. 1918-11-24 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
  38. 1918-11-29 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
  39. 1918-12-20 : Rosa Luxemburg à Lénine
  40. 1918-12-25 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
  41. 1918-12-xx : Rosa Luxemburg à Adolf Warski
  42. 1919-01-04 : Rosa Luxemburg à Marta Rosenbaum
  43. 1919-01-11 : Rosa Luxemburg à Clara Zetkin
  44. 1919-03-27 : Paul Levi an Lenin
  45. 1921-03-27 : Paul Levi an Lenin
  46. 1921-09-23 : Paul Levi an Clara Zetkin
  47. 1924-12-24 : Nicolas Boukharine à Félix Dzerjinski
  48. 1926-10-28 : Amadeo Bordiga à Karl Korsch
  49. 1927-11-16 : Adolf Joffé à Léon Trotsky
  50. 1936-04-21 : Victor Serge à la rédaction de « La Révolution prolétarienne »
  51. 1939-06-19 : Léon Trotski à Jean Malaquais
  52. 1939-08-09 : Léon Trotski à Jean Malaquais
  53. 1945-09-10 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  54. 1945-09-24 : Jean Malaquais à Marc Chirik
  55. 1945-12-10 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  56. 1946-01-10 : Marc et Clara Chirik à Jean Malaquais
  57. 1946-11-20 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  58. 1946-12-07 : Jean Malaquais à Marc Chirik
  59. 1948-03-18 : Jean Malaquais à Marc Chirik
  60. 1948-04-08 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  61. 1948-05-09 : Jean Malaquais à Marc Chirik
  62. 1948-06-xx : Marc Chirik à Jean Malaquais
  63. 1948-08-32 : Jean Malaquais à Marc Chirik
  64. 1948-10-22 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  65. 1948-11-10 : Jean Malaquais à Marc Chirik
  66. 1949-02-10 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  67. 1950-01-30 : Adhémar Hennaut au Ministère de la Reconstruction (Belgique)
  68. 1951-03-22 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  69. 1951-04-15 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  70. 1951-05-09 : Natalia Sedova Trotski au comité exécutif de la IV° Internationale
  71. 1951-07-16 : Jean Malaquais à Marc Chirik
  72. 1951-10-22 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  73. 1952-04-01 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  74. 1952-04-15 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  75. 1952-04-27 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  76. 1952-05-20 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  77. 1952-06-04 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  78. 1952-06-19 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  79. 1952-06-25 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  80. 1952-07-18 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  81. 1952-08-24 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  82. 1952-09-07 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  83. 1952-10-19 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  84. 1952-11-01 : Jean Malaquais à Marc Chirik
  85. 1952-11-09 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  86. 1953-05-07 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  87. 1953-05-19 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  88. 1953-08-14 : Marc Chirik à Jean Malaquais
  89. 1953-10-20 : Jean Malaquais à Marc Chirik
  90. 1961-11-09 : Natalia Sedova Trotski au journal France Soir