AccueilNoticesBiographies
Dernière mise à jour :
dimanche 19 mars 2017
   
Brèves
Index chronologique des notices de parutions
dimanche 15 mars
Enfin ! Mise à jour de notre index chronologiques des notices de parution... histoire de faciliter les recherches dans ce qui est paru ces quelques dernières années !
La Première Guerre mondiale sur le site Smolny
jeudi 20 novembre
Une notice thématique regroupe par ordre chronologique de parution tous les documents sources qui sont publiés sur le site du collectif Smolny en rapport avec la Première Guerre mondiale et le mouvement ouvrier international : « Documents : La Première Guerre mondiale ( Juillet 1914 - Novembre 1918 ) ». Cette notice est mise à jour à chaque nouvel ajout. À consulter régulièrement donc.
Mise à jour de la bibliographie de Nicolas Boukharine
mardi 27 mai
Il manquait à la bibliographie des œuvres de Boukharine en langue française les articles publiés par Smolny dans l’ouvrage La revue Kommunist (Moscou, 1918). Oubli réparé.
Rosa Luxemburg : bibliographie française
mardi 15 avril
Mise à jour et toilettage complet de la notice bibliographique des œuvres de Rosa Luxemburg en langue française.
Capital, valeur, plus-value et exploitation du travail
jeudi 15 novembre
La deuxième séance du cycle de formation « Pourquoi le marxisme au XXIe siècle ? » se tient ce jeudi soir 15 novembre 2012 à 20h30 au local FSU , 52 rue Jacques Babinet, immeuble Peri-ouest, 2° étage (Métro Mirail Université à Toulouse).
Mise à jour de la bibliographie...
dimanche 9 septembre
... de la série Historical Materialism Books, depuis le numéro 26 jusqu’au numéro 40.
Sur le Web
Parti communiste international (Le Prolétaire)
Publie en France Le Prolétaire et Programme communiste. Description extraite de ce site flambant neuf - CE QUI NOUS DISTINGUE : La ligne qui va de Marx-Engels à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie ; la lutte de classe de la Gauche Communiste contre la dégénérescence de l’Internationale, contre la théorie du « socialisme dans un seul pays » et la contre-révolution stalinienne ; le refus des Fronts populaires et des fronts nationaux de la résistance ; la lutte contre le principe et la praxis démocratiques, contre l’interclassisme et le collaborationnisme politique et syndical, contre toute forme d’opportunisme et de nationalisme ; la tâche difficile de restauration de la doctrine marxiste et de l’organe révolutionnaire par excellence - le parti de classe -, en liaison avec la classe ouvrière et sa lutte quotidienne de résistance au capitalisme et à l’oppression bourgeoise ; la lutte contre la politique personnelle et électoraliste, contre toute forme d’indifférentisme, de suivisme, de mouvementisme ou de pratique aventuriste de « lutte armée » ; le soutien à toute lutte prolétarienne qui rompt avec la paix sociale et la discipline du collaborationnisme interclassiste ; le soutien de tous les efforts de réorganisation classiste du prolétariat sur le terrain de l’associationnisme économique, dans la perspective de la reprise à grande échelle de la lutte de classe, de l’internationalisme prolétarien et de la lutte révolutionnaire anticapitaliste.
canutdelacroixrousse
L’histoire de la colline de la Croix-Rousse et des canuts. Ce Blog est une mine d’informations sur les canuts allant de pair avec une connaissance très fine de Lyon / Croix-Rousse. Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant !
Les Amis de Daumier
Créée en 1994, l’Association des Amis d’Honoré Daumier se propose par ses statuts de promouvoir, en France et à travers le monde, l’œuvre multiforme - dessins, peintures et sculptures - de cet immense artiste.
Parti Communiste International (Il Programma Communista)
Publie en France les Cahiers internationalistes, consultables en ligne sur le site depuis le numéro 6. Présentation : Ce qui nous distingue : la ligne qui va de Marx à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie (Livourne, 1921), à la lutte de la Gauche Communiste contre la dégénerescence de l’Internationale, contre la théorie du "socialisme dans un seul pays" et la contre-révolution stalinienne, et au refus des fronts populaire et des blocs partisans et nationaux. La dure œuvre de restauration de la doctrine et de l’organe révolutionnaires au contact de la classe ouvrière, dehors de la politique personelle et électoraliste.
Démocratie Communiste
Site luxemburgiste, dont voici le manifeste minimal : Démocratie communiste s’inscrit dans la lignée du mouvement ouvrier démocratique, et lutte : pour l’abolition du capitalisme, du travail salarié, et de la division des êtres humains en classes sociales ; pour mettre fin à la dictature de la classe capitaliste, et mettre en place la démocratie directe ; pour une société socialiste-communiste ; pour en finir avec le sexisme et le patriarcat ; contre toutes les formes de racisme, de nationalisme et de patriotisme ; pour l’abolition de toutes les frontières. Textes d’actualité et thématiques (peu nombreux).
Les Amis de Spartacus
Edition fondée par René Lefeuvre en 1934. A publié Rosa Luxemburg, Anton Pannekoek, Boris Souvarine... Un fond exceptionnel et incontournable.
ORWELL George, Eric Blair dit ( 1903 - 1950 )
Écrivain socialiste “anarchisant”
5 janvier 2008 par jo

Né au Bengale, fils d’un petit fonctionnaire de l’administration des Indes, il fait des études à Eton, comme boursier, et y découvre les idées socialistes qui l’influenceront durablement. Pendant cinq ans, il est sergent dans la police impériale en Birmanie avant de démissionner, en désaccord total avec le système colonial :

« Mon cher docteur, dit Flory [personnage qui incarne Orwell], comment pouvez-vous imaginer que nous sommes ici pour autre chose que pour voler notre prochain ? C’est pourtant très simple. Le fonctionnaire maintient le Birman à terre tandis que l’homme d’affaires lui fait les poches. [...] Jamais nous n’avons appris aux Indiens un seul métier utile. Nous n’osons pas : cela nous ferait trop de concurrence sur le marché. Nous avons même anéanti certaines industries. Les mousselines indiennes, par exemple : où en fait-on aujourd’hui ? Autrefois, vers 1840, on fabriquait encore en Inde des navires qui tenaient la mer et que l’on savait faire naviguer. Maintenant, pas question de fabriquer ici le moindre bateau de pêche. Au 18° siècle, les indiens savaient fondre des canons qui valaient bien n’importe lequel de nos canons européens ...

-  Mon ami, mon ami [Ce personnage est un birman « blanchi », une réplique de « l’oncle Tom » colonisé], vous oubliez le tempérament oriental ! Comment pourrions-nous par nous même suivre le progrès, avec notre apathie, notre superstition ? Vous du moins, vous nous avez apporté la loi et l’ordre - l’inébranlable justice anglaise et la pax britannica ...

-  Je ne nie évidemment pas, dit Flory, que nous n’ayons modernisé ce pays dans une certaine mesure. Nous ne pouvons faire autrement. [...] Mais nous ne civilisons pas les Birmans : nous ne faisons que les contaminer. Où croyez-vous donc que vont mener les progrès de la civilisation moderne, comme vous dites ? Rien qu’à produire des gramophones et des chapeaux melons. Il m’arrive parfois de penser que dans deux cent ans d’ici, il ne restera plus rien de tout cela. - Du pied, il désigna l’horizon. Les forêts, les villages, les monastères, les pagodes, tout aura disparu. Il n’y aura plus à leur place que des pavillons roses à cinquante mètres de distance l’un de l’autre ... » (extrait pages 52-55 d’une Histoire birmane, Ed° IVREA 1996)

Commence alors une période difficile, ponctuée de petits travaux (plongeur puis précepteur à Paris, vendeur dans une librairie de Londres) et de chômage, pendant laquelle Orwell reste fidèle à l’écriture. En 1933, il publie son premier récit, au nom évocateur de La Vache enragée (Down and out in Paris and London), sous le pseudonyme de George Orwell :

« Vos pas vous ont porté dans un quartier respectable et vous apercevez, s’avançant dans votre direction, un ami ne partageant pas vos soucis d’argent. Pour l’éviter, vous vous réfugiez dans le premier café venu. Là, comme il faut bien consommer, vous dépensez vos 50 derniers centimes pour un verre de café noir dans lequel surnage une mouche morte. [...] Vous découvrez ce que c’est que d’avoir faim. L’estomac lesté de pain et de margarine, vous allez vous promener dans la rue et lorgner les devantures. Partout vous apercevez des étalages débordant de victuailles qui vous sont autant d’insultes : des cochons entiers, des paniers pleins de miches juste sorties du four [...] Devant une telle abondance, l’envie vous prend de pleurer à chaudes larmes sur votre sort. Vous songez à attraper un pain et à partir en courant, en dévorant ce pain sans cesser de courir, pour le finir avant qu’on ne vous rattrape. [...] Vous découvrez l’ennui, compagnon obligé de la pauvreté [...] Seule la nourriture pourrait vous arracher à votre torpeur. Vous vous apercevez qu’un homme qui a passé ne serait-ce qu’une semaine au régime du pain et de la margarine n’est plus un homme mais uniquement un ventre, avec autour quelques organes annexes. » (p. 26, Ed° 10 /18)

Parallèlement, pour compléter ses revenus d’écrivain encore insuffisants, il réalise une enquête sur le chômage en pays minier qu’il publiera sous le titre La Route du quai de Wigan en 1937 (The Road to Wigan Pier). Ce livre montre l’importance du charbon, et surtout du mineur dans la société moderne :

« Vous, moi - le rédacteur en chef du Times Literary Supplement, les poètes efféminés, l’archevêque de Canterbury et le camarade X, auteur du Marxisme expliqué aux enfants - tous nous devons le bien-être relativement décent de nos vies à de pauvres types qui triment sous terre, noircis jusqu’aux yeux, la gorge pleine de poussière de charbon, poussant leur pelle avec les muscles d’aciers de leurs bras et de leur ventre. [...] Cet endroit ressemble à l’enfer ou, du moins, à l’image mentale que je me fais de l’enfer [...]  : la chaleur, le bruit, le chaos, l’obscurité, l’air fétide et, surtout, l’espace rétréci à un point insupportable. Seules manquent les flammes ... » (pages 25, 26 et 41 du Quai de Wigan).

Pendant la guerre d’Espagne, il combat dans les rangs du POUM [1] : « A cette époque et longtemps encore les milices catalanes restèrent constituées sur les mêmes bases qu’au début de la guerre. [...] Le point essentiel en était l’égalité sociale entre les officiers et les hommes de troupe. Tous, du général au simple soldat, touchaient la même solde, recevaient la même nourriture, portaient les mêmes vêtements, et vivaient ensemble sur le pied d’une complète égalité. [...] On s’était efforcé de réaliser dans les milices une sorte d’ébauche, pouvant provisoirement fonctionner, de société sans classes. » (pages 40-41, in Hommage à la Catalogne, 10/18)

Cette expérience fraternelle s’interrompt brutalement. Il est blessé grièvement à la gorge par un tireur isolé, et ses amis sont liquidés ou jetés en prison par les staliniens. « La guerre d’Espagne et les évènements de 1936-1937 remirent les pendules à l’heure et je sus dès lors où était ma place. Tout ce que j’ai écrit de sérieux depuis 1936 a été écrit, directement ou indirectement, et jusque dans la moindre ligne, contre le totalitarisme et pour le socialisme démocratique. » (pages 24 et 25, Essais, articles, lettres, Tome 1)

Réformé pendant la Seconde guerre mondiale, il travaille pour la BBC tout en écrivant des essais politiques et en collaborant à des journaux et revues.

Deux autres récits fonderont sa célébrité. Le premier, La République des animaux paraît en 1945 et propose, à travers le prisme d’une fable animale, une réflexion sur le pouvoir à travers une expérience d’autogestion des animaux de la ferme du Manoir, appartenant à Mr Jones. Lassés de la domination humaine, les animaux décident un jour, à l’appel de Major - un vieux verrat sur le point de mourir - de se révolter. A la fin du récit, les animaux sont trahis par quelques opportunistes :

« Il n’y avait plus maintenant qu’un seul Commandement. Il énonçait :

« Tous les animaux sont égaux Mais certains sont plus égaux que d’autres »

Après quoi le lendemain il ne parut pas étrange de voir les cochon superviser le travail de la ferme le fouet à la patte. [...] Un après-midi de la semaine suivante, plusieurs charrettes anglaises se présentèrent à la ferme. Une délégation de fermiers du voisinage avait été invitée à visiter le domaine. On leur fit visiter toute l’exploitation, et elle les trouva en tout admiratifs [...] Les animaux désherbaient un champ de navets. Ils travaillaient avec empressement, osant à peine lever la tête et ne sachant, des cochons et des visiteurs, lesquels redouter le plus ... » (pp. 104-105, in La Ferme des animaux, Folio plus 2007)

Victor Serge fut si impressionné par ce qu’on lui dit d’ Animal Farm qu’il écrivit à Orwell pour le féliciter de son « magnifique roman sur une révolution zoologique ». Ce livre rencontra un vif succès et permit à son auteur d’être, pour la première fois de sa vie, libéré des soucis financiers.

Orwell précisa les intentions qui avaient été les siennes : « Rien, selon moi, n’a autant contribué à pervertir l’idée originale du socialisme que la croyance selon laquelle la Russie serait un pays socialiste et qu’il faudrait excuser, voire imiter, tous les actes de ses dirigeants. Voilà pourquoi, depuis dix ans, j’ai la conviction que la destruction du mythe soviétique est indispensable si nous voulons faire renaître le mouvement socialiste. » (pp. 507-508, Essais, articles, lettres, Tome 3)

Dans la préface à l’édition ukrainienne de son œuvre, il rajoute : « A mon retour d’Espagne, j’ai eu l’idée d’analyser le mythe soviétique dans une histoire qui pourrait être facilement comprise de presque tout le monde, et aisément traduite dans d’autres langues. [...] La forme exacte d’un tel récit ne s’est toutefois imposée à moi que le jour où (je vivais dans un petit village) je vis un petit garçon d’une dizaine d’années qui menait un énorme cheval de trait le long d’un étroit sentier, le fouettant chaque fois qu’il tentait un écart. L’idée m’a frappé que si de tels animaux prenaient conscience de leur force, nous n’aurions plus aucun pouvoir sur eux, et que les hommes exploitaient les animaux à peu près comme les riches exploitent le prolétariat. » (in Essais, articles et lettres, Tome 3)

1984, publié en 1949, se déroule, à Londres, capitale de la première région aérienne de l’Océania, puissance mondiale, après plusieurs révolutions et un conflit atomique. Océnania est dirigée par le Parti unique dont le chef est invisible mais dont les portraits sont partout : Big Brother. Le conditionnement psychologique et la délation règnent en maîtres, à l’aide de télécrans et de micros, et la novlangue est là pour exprimer tous les concepts nécessaires. Winston Smith, le héros, a pour tâche, au ministère de la Vérité, de retoucher les journaux et les livres afin que les prévisions du Parti soient toujours justes. Intérieurement révolté, il écrit un journal, a une aventure avec Julia et des contacts avec un opposant. Il est arrêté et torturé avant d’être remis en liberté, totalement anéanti. Dans cette contre-utopie cinglante, Orwell propose une réflexion sur la ruine de l’homme par la confiscation de la pensée et la prolifération de la technocratie.

Dans une de ses chroniques littéraires, il écrit la phrase souvent citée comme emblématique de 1984 : « Le plus effrayant dans le totalitarisme n’est pas qu’il commette des « atrocités », mais qu’il détruise la notion même de vérité objective : il prétend contrôler le passé aussi bien que l’avenir » (4 février 1944).

Si ces deux derniers livres, comme le livre de Koestler Le zéro et l’infini, ont pu et peuvent encore servir de rempart contre tout changement, Orwell ne dit pas que toute révolution conduit inexorablement « dans les caves de la Guépéou » (pp. 306-307, Essais, articles, lettres, Tome 3). Le pessimisme pragmatique d’Orwell semble s’opposer à l’enthousiasme et à la ténacité des derniers révolutionnaires, portés par les souvenirs de la première vague, qui ont perpétué l’internationalisme.

Car il fallait avoir une solide boussole pour résister, dans les années 1940-1950, à la contre-révolution sans faiblir, sans rejoindre le camp « démocratique bourgeois », le bloc de l’Ouest. Orwell, malgré ses erreurs, fut pourtant toujours ennemi de l’injustice et de tout système de classe, en URSS comme en Angleterre.

En 1941, dans son article « Fascisme et démocratie », il explique que la démocratie est une « escroquerie, [...] un camouflage du pouvoir exercé par une petite poignée de riches. [...] Une fois tous les cinq ans, l’ouvrier peut avoir la chance de voter pour son parti favori, mais le reste du temps, c’est son employeur qui décide à peu près de tous les aspects de sa vie. [...] Mais ce qu’il y a de plus important, c’est que presque toute la vie culturelle et intellectuelle de la communauté - journaux, livres, éducation, films, radio - est contrôlée par des nantis qui ont toutes les raisons d’empêcher la diffusion de certaines idées. Le citoyen d’un pays démocratique est « conditionné » dès sa naissance, de manière moins rigoureuse certes, mais non moins efficace, qu’il le serait dans un Etat totalitaire. » (pp. 272 et 273, in La politique selon Orwell)

Orwell fait partie de ces auteurs dont les livres sont inséparables de leur vie. Il avait choisi de mettre la littérature au service des valeurs qu’il voulait défendre : liberté, justice et fraternité.

Ses positions critiques, sa vision lucide et son style simple - une formule résume son ambition : « La bonne prose est comme une vitre » - en ont fait l’un des plus grands écrivains politiques du vingtième siècle.

Miné par la tuberculose, cet écrivain courageux meurt un an après la publication de 1984.


Œuvres :

— ORWELL George, La Ferme des animaux, Gallimard, 2007 ;

— ORWELL George, 1984, Gallimard, 2006 ;

— ORWELL George, Dans le ventre de la baleine et autres essais (1931-1943), Editions Ivréa, 2005 ;

— ORWELL George, Tels, tels étaient nos plaisirs et autres essais (1944-1949), Editions Ivréa, 2005 ;

— ORWELL George et Sonia, Essais, articles, lettres. Volume IV (1945-1950), Editions Ivré,a 2004 ;

— ORWELL George, Une histoire birmane, Editions Ivréa, 2004 ;

— ORWELL George, Dans la dèche à Paris et à Londres, 10/18, paru en 2003 ;

— ORWELL George, Le quai de Wigan, 10/18, paru en 2000 ;

— ORWELL George, Un peu d’air frais, 10/18, paru en 2000 ;

— ORWELL George, Hommage à la Catalogne (1936-1937), 10/18, paru en 2000 ;

— ORWELL George, Essais, articles, lettres. Volume III (1943-1945), Editions Ivréa, 1998 ;

— ORWELL George, Essais, articles, lettres. Volume II (1940-1943), Editions Ivréa, 1996 ;

— ORWELL George, Essais, articles, lettres. Volume I (1920-1940), Editions Ivréa, 1995 ;


Sources :

— COLLECTIF, George Orwell devant ses calomniateurs. Quelques observations, Ivréa 1997 ;

— COLLECTIF (Franz Kafka, Sylvain Ricard, Maël, Albertine Ralenti), Dans la colonie pénitentiaire, B.D. Delcourt, 2007 ;

— CRICK Bernard, George Orwell, une vie, Editions Climats, 2003 ;

— GENSANE Bernard, George Orwell. Vie et écriture, Pun, 1994 ;

— GILL Louis, George Orwell, de la guerre civile espagnole à 1984, Lux, 2005 ;

— GIRAUD Jean et BATI Marc, La Ferme des animaux, Novedi, 1984 (bande dessinée) ;

— HUXLEY Aldous, Le meilleur des mondes, POCKET, 2007 ;

— JARRY Isabelle, George Orwell. Cent ans d’anticipation, Stock, 2003 ;

— KADIU Silvia, George Orwell - Milan Kundera. Individu, littérature et révolution, L’Harmattan, 2007 ;

— KENNEL-RENAUD Elisabeth, Etude sur La ferme des animaux, Ellipses Marketing, 2005 ;

— KOESTLER Arthur, Le zéro et l’infini, Calmann-Levy, 2005 ;

— LEMEUNIER Aude, 1984, George Orwell, Hatier, 2004 ;

— MICHÉA Jean-Claude, Orwell, anarchiste tory, Climats, 2003 ;

— NEWSINGER John, La politique selon Orwell, Agone, 2006 ;

— PLACE Céline et RENOUARD Madeleine, George Orwell. Correspondance avec son traducteur René-Noël Raimbault (1934-1935), édition bilingue français-anglais, Jean-Michel Place, 2006 ;


Sur la toile :

— The Orwell Reader (en anglais) ;


Sur les écrans :

— GILLIAM Terry, Brazil, 1985 ;

— HENCKEL VON DONNERSMARK Florian, La Vie des autres, (Oscar du Meilleur film étranger 2007) ;

[1] Partido Obrero de Unificación Marxista : organisation antistalinienne créée à Barcelone en 1935 et liquidée par les sbires de la police soviétique après les évènements de mai 1937. « Numériquement, c’était un petit parti ... dont l’importance tenait surtout à ce qu’il renfermait une proportion extraordinairement élevée de membres très conscients, politiquement parlant. » (page 249, in Hommage à la Catalogne, 10/18)

Autres articles de cette rubrique
  1. HOFFMANN Adolf ( 1858 - 1930 )
  2. ABAD DE SANTILLAN Diego ( 1897 - 1983 )
  3. ADLER Victor ( 1852 - 1918 )
  4. ALEXANDRE II ( 1818 - 1881 )
  5. ALEXANDRE III ( 1845 - 1894 )
  6. ALEXIEVITCH Svetlana ( 1947 - ... )
  7. AMBROGI Ersilio dit MAXIMO ( 1883 - 1964 )
  8. ANDRADE Rodriguez Juan ( 1897 - 1981 )
  9. ANDRÉ Edgar ou Etkar ( 1894 - 1936 )
  10. ANTONOV-OVSEÏENKO Vladimir Alexandrovitch ( 1883 - 1938 )
  11. APPEL Jan, pseudonyme Hempel ( 1890 - 1985 )
  12. ARCOS PEREZ Pura ( 1919 - 1995 )
  13. ARENILLAS José Luis ( 1904 - 1938 )
  14. ARMAND Inessa - née STEFFIN Elisabeth Fiodorovna ( 1874 - 1920 )
  15. ASCASO Francisco ( 1901 - 1936 )
  16. BABEL Isaac ( 1894 - 1940 )
  17. BABEUF Gracchus ( 1760 - 1797 )
  18. BAIROCH Paul ( 1930 - 1999 )
  19. BAKALOV Georgi Ivanov ( 1873 - 1939 )
  20. BAKOUNINE Michel ( 1814 - 1876 )
  21. BALABANOFF ou BALABANOVA Angelica ( 1878 - 1965 )
  22. BARDIN John Franklin ( 1916 - 1981 )
  23. BARTH Emil ( 1879 - 1941 )
  24. BEBEL August ( 1840 - 1913 )
  25. BERENGUER LAOSA Sara - GUILLEN ( 1919 - 2010 )
  26. BERNSTEIN Eduard ( 1850 - 1932 )
  27. BIELAÏEV Ivan Dimitriévitch ( 1810 - 1873 )
  28. BISMARCK Otto von ( 1815 - 1898 )
  29. BLANQUI Louis Auguste ( 1805 - 1881 )
  30. BLEIKHMAN Iosif Solomonovich ( 1868 - 1921 )
  31. BLOK Alexandre Alexandrovitch ( 1880 - 1921 )
  32. BOGOUSLAVSKI Mikhaïl Solomonovitch ( 1886 - 1937 )
  33. BOKY ou BOKII Gleb Ivanovitch ( 1879 - 1937 )
  34. Bolesław Limanowski ( 1835 - 1935 )
  35. BORCHARDT Julian ( 1868 - 1932 )
  36. BORDIGA Amadeo dit Orso ( 1889 - 1970 )
  37. BOSCH Evguénia ( 1879 - 1924 )
  38. BOUBNOV Andreï Sergueïevitch, « A. Glotov » ( 1884 - 1938 ? )
  39. BOUËT Louis Jean Joseph ( 1880 - 1969 )
  40. BOUKHARINE Nicolas ( 1888 - 1938 )
  41. BOURDERON Albert Henri ( 1858 - 1930 )
  42. BOUVIER Alexis ( 1836 - 1892 )
  43. BRENDEL Carel Johan dit Cajo ( 1915 - 2007 )
  44. BRIAND Aristide (1862-1932)
  45. BRONSKI Mieczyslaw Guenrikkhovitch ( 1882 - 1941 )
  46. BROUÉ Pierre ( 1926 - 2005 )
  47. BRUANT Aristide ( 1851 - 1925 )
  48. CALLIGARIS Luigi ( 1894 - 1937 )
  49. CALWER Richard ( 1868 - 1927 )
  50. CASAMAR PORTALES Suceso ( 1904 - 1999 )
  51. CHIRIK Marc ( 1907 - 1990 )
  52. CHLIAPNIKOV Aleksandr ( 1887 - 1937 )
  53. CHURCHILL Winston ( 1874 - 1965 )
  54. CICCOTTI Ettore ( 1863 - 1939 )
  55. CILIGA Ante ( 1896 - 1992 )
  56. CLAISSE André, dit GOUPIL ( 1918 - 2006 )
  57. CLEMENCEAU Georges ( 1841 - 1929 )
  58. COMPANYS Luis ( 1883 - 1940 )
  59. COPERNIC Nicolas ( 1473 - 1543 )
  60. CUNOW Heinrich Wilhem Carl ( 1862 - 1936 )
  61. DAMEN Onorato ( 1893 - 1979 )
  62. DANGEVILLE Roger ( 1925 - 2006 )
  63. DANIELS Robert Vincent ( né en 1926 )
  64. DARWIN Charles ( 1809 - 1882 )
  65. DAUMIER Honoré ( 1808 - 1879 )
  66. DAVID Eduard ( 1863 - 1930 )
  67. DELSO Anna ( 1922 )
  68. DICKENS Charles ( 1812 - 1870 )
  69. DINGELSTEDT Fedor Niklausévitch ( 1890 - 1937 )
  70. DISRAELI Benjamin ( 1804 - 1881 )
  71. DITTMANN Wilhelm Friedrich Karl ( 1874 - 1954 )
  72. DMITRIEFF Elisabeth ( 1851 - 1910, ou 1918, selon les sources )
  73. DOLLFUSS Engelbert ( 1892 - 1934 )
  74. DRAKE Edwin Laurentine, dit "le Colonel" ( 1819 - 1880 )
  75. DZERJINSKI Feliks ( 1877 - 1926 )
  76. DÄUMIG Ernst ( 1866 - 1922 )
  77. EBERT Friedrich ( 1871 - 1925 )
  78. EDISON Thomas Alva ( 1847 - 1931 )
  79. EICHHORN Emil ( 1863 - 1925 )
  80. EINSTEIN Albert ( 1879 - 1955 )
  81. ENGELS Friedrich ( 1820 - 1895 )
  82. ESTORACH Soledad ( 1915 - 1993 )
  83. FARRELL James Thomas ( 1904 - 1979 )
  84. FERRY Jules ( 1832 - 1893 )
  85. FORTICHIARI Bruno ( 1892 - 1981 )
  86. FREUD Sigmund ( 1856 - 1939 )
  87. FREUND Hans ( 1912 - 1937 ), dit MOULIN
  88. FRUNZE Mikhaïl ( 1885 - 1926 )
  89. GALILEO Galilei ( 1564 - 1642 )
  90. GAPONE Guéorgui ( 1870 - 1906 )
  91. GARCIA OLIVER Juan ( 1901 - 1980 )
  92. GAUVRIT Philippe ( 1948 - 2003 )
  93. GEOFFROY Clara ( 1917 - 2006 )
  94. GOLDSTEIN Arthur ( 1887 - 1941 )
  95. GOMEZ GARCIA Julián dit GORKIN ( 1902 - 1987 )
  96. GONZALES Valentin Gonzales, dit EL CAMPESINO ( 1904 - 1983 )
  97. GORTER Hermann ( 1864 - 1927 )
  98. GROENER Wilhelm ( 1867 - 1939 )
  99. GROSZ George ( 1893 - 1959 )
  100. GUESDE Jules ( 1845 - 1922 )
  101. GUILLAUME Ier ( 1797 - 1888 )
  102. GUILLAUME II ( 1859 - 1941 )
  103. HAASE Hugo ( 1863 - 1919 )
  104. HAENISCH Konrad ( 1876 - 1925 )
  105. HAFFNER Sebastian ( 1907 - 1999 )
  106. HAUSSMANN Georges ( 1809 - 1891 )
  107. HAXTHAUSEN August Franz Ludwig Maria von ( 1792 - 1866 )
  108. HEERBRANT Henri, dit HILDE ou HILDEN ( 1912 - 1982 )
  109. HELPHAND Alexander Israel, né LAZAREVITCH, dit PARVUS ( 1867 - 1924 )
  110. HILFERDING Rudolf ( 1877 - 1941 )
  111. HILL Joe - Hägglund Joe Emmanuel, dit ( 1879 - 1915 )
  112. HINDENBURG Paul ( 1847 - 1934 )
  113. HITLER Adolf ( 1889 - 1945 )
  114. HOBSBAWM Eric John ( né en 1917 )
  115. HORTHY DE NAGYBANYA Miklós ( 1868 - 1957 )
  116. IAROSLAVSKI Emelian, dit Goubelman ( 1878 - 1943 )
  117. ISTRATI Panaït ( 1884 - 1935 )
  118. ITKINE Sylvain ( 1908 - 1944 )
  119. ITURBE Lola ( 1902 - 1990 )
  120. JAURES Jean ( 1859 - 1914 )
  121. JELEZNIAK Anatoli G., dit JELEZNIAKOV ( 1895- 1919 )
  122. JOFFE Adolf Abramovitch ( 1883 - 1927 )
  123. JOGICHES Leo, dit Tyszka ( 1867 - 1919 )
  124. Josef Strasser ( 1870 - 1935 )
  125. JOUHAUX Léon ( 1879 - 1954 )
  126. KAÏOUROV Victor ( 1876 - 1936 )
  127. KAMENEV, Lev Borisovitch Rosenfeld, dit ( 1883 - 1936 )
  128. KAPP Wolfgang ( 1858 - 1922 )
  129. KAUTSKY Benedikt ( 1894 - 1960 )
  130. KAUTSKY Karl ( 1854 - 1938 )
  131. KAUTSKY Luise ( 1864 - 1943 )
  132. KERENSKI Aleksandr ( 1881 - 1970 )
  133. KIBALCHICHE Victor, dit Victor SERGE ( 1890 - 1947 )
  134. KINDLINGER Johannes Nikolaus, frère VENANTIUS ( 1749 - 1819 )
  135. KOESTLER Arthur ( 1905 - 1983 )
  136. KOLLONTAÏ Aleksandra ( 1872 - 1952 )
  137. KOLLWITZ Käthe ( 1867 - 1945 )
  138. KORNILOV Larv Gueorguievitch ( 1870 - 1918 )
  139. KORSCH Karl ( 1886 - 1961 )
  140. KOSSIOR Vladimir Vikentiévitch ( 1891 - 1938 )
  141. KOTZIOUBINSKI Iouri Mikhaïlovitch ( 1897 - 1937 )
  142. KOUÏBYCHEV Valerian Vladimirovitch ( 1888 - 1935 )
  143. KOVALEVSKI Maxime Maximovitch ( 1851 - 1916 )
  144. KRESTINSKI Nicolai Nicolaiévitch ( 1883 - 1938 )
  145. KROPOTKINE Pierre ( 1842 - 1921 )
  146. KÖBIS Alwin ( 1892 - 1917 )
  147. LABOURBE Jeanne ( 1877 - 1919 )
  148. LAFARGUE Paul ( 1842 - 1911 )
  149. LANGE Dorothea ( 1895 - 1965 )
  150. LARGO CABALLERO Francisco ( 1869 - 1946 )
  151. LAUGIER Lucien ( 1915 - 1989 )
  152. LAVELEYE Emile Louis Victor de ( 1822 - 1892 )
  153. LAZIMIR Pavel Evgenevich ( 1891 - 1920 )
  154. LEDEBOUR Georg ( 1850 - 1947 )
  155. LEFEBVRE Raymond ( 1891 - « disparu » en 1920 )
  156. LEFEUVRE René ( 1902 - 1988 )
  157. LEGIEN Carl ( 1861 - 1920 )
  158. LENINE Vladimir Ilitch Oulianov, dit ( 1870 - 1924 )
  159. LENSKY Julian Leszcynski, dit G. Iouline ( 1889 - 1937 ? )
  160. LEO André ( 1824 ? - 1900 )
  161. LEOPOLD II ( 1835 - 1909 )
  162. LEPETIT Jules ( 1889 - 1920 )
  163. LEVI Paul ( 1883 - 1930 )
  164. LEVINÉ Eugen ( 1883 - 1919 )
  165. LIEBKNECHT Karl ( 1871 - 1919 )
  166. LIEBKNECHT Wilhelm ( 1826 - 1900 )
  167. LLOYD GEORGE David ( 1863 - 1945 )
  168. LOMOV A. , Gueorgui Ippolitovitch OPPOKOV, dit ( 1888 - 1938 )
  169. LONDON Jack ( 1876 - 1916 )
  170. LOUTOVINOV Mikhail Ivanovitch ( 1887 - 1924 )
  171. LUDENDORFF Erich ( 1865 - 1937 )
  172. LUXEMBURG Rosa ( 1871 - 1919 )
  173. LÖBE Paul ( 1875 - 1967 )
  174. LÖWY Michael ( né en 1938 )
  175. MADDISON Angus ( né en 1926 )
  176. MALAQUAIS Jean, pseudonyme littéraire de MALACKI Vladimir ( 1908 - 1998 )
  177. MALATESTA Errico ( 1853 - 1932 )
  178. MARCHLEWSKI Julian, dit Karski ou Johannes Kämpfer ( 1866 - 1925 )
  179. MARKINE Guéorguuiévitch Nikolaï ( 1893 - 1918 )
  180. MARTINET Marcel ( 1887 - 1944 )
  181. MARTINEZ Alfredo ( ? - 1937 )
  182. MARTOV Jules ( 1873 - 1923 )
  183. MARTY André ( 1886 - 1956 )
  184. MARX Karl ( 1818 - 1883 )
  185. MATTICK Paul ( 1904 - 1981 )
  186. MAXIMOVSKI Vladimir Nikolaïevitch ( 1887 - 1941 )
  187. MEHRING Franz ( 1846 - 1919 )
  188. MÉLIS Jean, dit MITCHELL ou JEHAN ( 1892 - 1945 )
  189. MERGES August ( 1870 - 1945 )
  190. MERRHEIM Alphonse ( 1871 - 1925 )
  191. METT Ida née Gilman ( 1901 - 1973 )
  192. MEYER Ludwig, dit Bergmann
  193. MIASNIKOV Gavril Illitch ( 1888 - 1946 )
  194. MICHEL Louise ( 1830 - 1905 )
  195. MILIOUKOV Pavel ( 1859 - 1943 )
  196. MINKOV Mark Ilyitch ( 1895 - 1938 )
  197. MONATTE Pierre ( 1881 - 1960 )
  198. MONTSENY Federica ( 1905 - 1994 )
  199. MORGAN Lewis Henry ( 1818 - 1881 )
  200. MORGARI Oddino ( 1865 - 1944 )
  201. MORRIS William ( 1834 - 1896 )
  202. MULLER Hermann ( 1876 - 1931 )
  203. MUNIS Grandizo ( 1912 - 1989 )
  204. MUNZENBERG Willi ( 1889 - 1940 )
  205. MUSSOLINI Benito ( 1883 - 1945 )
  206. MÜLLER Richard ( 1880 - 1943 )
  207. MÖSER Justus ( 1720 - 1794 ) 
  208. NETCHAIEV Sergueï ( 1847 - 1882 )
  209. NGÔ VAN Xuyet ( 1913 - 2005 )
  210. NICOLAS II ( 1868 - 1918 )
  211. NIN Andreu ( 1892 - 1937 )
  212. NOSKE Gustav ( 1868 - 1946 )
  213. OEHLER Hugo ( 1903 - 1983 )
  214. ORWELL George, Eric Blair dit ( 1903 - 1950 )
  215. OSSINSKI Nikolai dit OBOLENSKY Valerian ( 1887 - 1938 )
  216. OURITSKI Moisséi Salomonovitch ( 1873 - 1918 )
  217. PANKHURST Sylvia ( 1882 - 1962 )
  218. PANNEKOEK Anton, dit Horner ou Harper ( 1873 - 1960 )
  219. PASCAL Pierre ( 1890 - 1983 )
  220. PASTEUR Louis ( 1822 - 1895 )
  221. PEIRATS José ( 1908 - 1989 )
  222. PELLICER José ( 1912 - 1942 )
  223. PELLOUTIER Fernand ( 1867 - 1901 )
  224. PEREZ COLLADO Concha ( 1915 )
  225. PERRONE Ottorino, dit VERCESI ( 1897 - 1957 )
  226. PFEMFERT Franz (1879 - 1954)
  227. PIATAKOV Gueorgui Leonidovitch, dit Kievsky ou Arvid ( 1890 - 1937 )
  228. PIECK Wilhelm Reinhold ( 1876 - 1960 )
  229. PILSUDSKI Jozef ( 1867 - 1935 )
  230. PINCUS Gregory Goodwin ( 1903 - 1967 )
  231. PLATTEN Fritz ( 1883 - 1942 )
  232. PLEKHANOV Georges ( 1856 - 1918 )
  233. POINCARE Raymond ( 1860 - 1934 )
  234. POTRESSOV Alexandre NikolaÏevitch ( 1869 - 1934 )
  235. POTTIER Eugène (1816 - 1887 )
  236. PREOBRAJENSKY Evgenii Alekseievitch ( 1886 - 1937 )
  237. RADEK Karl ( 1885 - 1939 )
  238. RAKOVSKI Khristian ( 1873 - 1941 )
  239. RAPPOPORT Charles ( 1865 - 1941 )
  240. RASCH Fritz ( avant 1900 - après 1923 )
  241. RASKOLNIKOV Fedor, dit PETROV ( 1892 - 1939 )
  242. RAVITCH Sarra Naumovna « Olga » ( 1879 - 1957 )
  243. REBULL Daniel, dit REY David ( 1890 - 1959 )
  244. RECLUS Elisée ( 1830 - 1905 )
  245. REICHENBACH Bernard ( 1888 - 1970 )
  246. REICHPIEZTSCH Max ( 1894 - 1917 )
  247. REISNER Larissa Mikhaïlovna ( 1895 - 1926 )
  248. REPOSSI Luigi ( 1882 - 1957 )
  249. RIAZANOV David Borissovitch ( 1870 - 1938 )
  250. RICARDO David ( 1772 - 1823 )
  251. RIOUTINE Martemian Nikititch ( 1890 - 1937 )
  252. ROCHAL Semën Grigoriévitch ( 1896 - 1917 )
  253. ROCKFELLER John Davison ( 1839 - 1937 )
  254. ROLLAND Romain ( 1866 - 1944 )
  255. ROOSEVELT Théodore ( 1858 - 1919 )
  256. ROSENFELD Kurt ( 1877 - 1943 )
  257. ROSMER Alfred ( 1877 - 1964 )
  258. ROVIRA CANALS Josep ( 1902 - 1968 )
  259. RUDE Fernand ( 1910 - 1990 )
  260. RÜHLE Otto ( 1874 - 1943 )
  261. SACHSE Willy ( 1896 - 1944 )
  262. SAPRONOV Timotei Vladimirovitch ( 1887 - 1939 )
  263. SCHEIDEMANN Philipp ( 1865 - 1939 )
  264. SCHIPPEL Max ( 1859 - 1928 )
  265. SCHRÖDER Karl ( 1884 - 1950 )
  266. SCHULZ Heinrich ( 1872 - 1932 )
  267. SCHWAB Alexander ( 1887 - 1943 )
  268. SEDOVA - TROTSKY Natalja ( 1882 - 1962 )
  269. SMIRNOV Ivan Nikititch ( 1881 - 1936 )
  270. SMIRNOV Vladimir ( 1887 - 1937 )
  271. SMITH Adam ( 1723 - 1790 )
  272. SOMBART Werner ( 1863 - 1941 )
  273. SOREL Georges ( 1847 - 1922 )
  274. SORGE Friedrich Adolf ( 1828 - 1906 )
  275. SOSNOVSKI Lev Semenovitch ( 1886 - 1937 )
  276. SOUVARINE Boris ( 1895 - 1984 )
  277. SOUYRI Pierre ( 1925 - 1979 )
  278. STADTHAGEN Arthur ( 1857 - 1917 )
  279. STALINE Joseph ( 1878 - 1953 )
  280. STROUVE Petr Bernardovich ( 1870 - 1944 )
  281. SVERDLOV Iakov Mikhaïlovitch ( 1885 - 1919 )
  282. SZAMUELY Tibor ( 1890 - 1919 )
  283. TARNOW Fritz ( 1880 - 1951 )
  284. TCHAADAÏEV Piotr Iakovlevitch ( 1794 - 1856 )
  285. TCHERNOV Viktor Mikhaïlovitch ( 1873 - 1952 )
  286. TCHITCHÉRINE Boris Nikolaïevitch ( 1828 - 1904 )
  287. Théophile Massart ( 1840 - 1904 )
  288. THIERS Adolphe ( 1797 - 1877 )
  289. THOMAS Albert ( 1878 - 1932 )
  290. THOMPSON Edward Palmer ( 1924 - 1993 )
  291. TREINT Albert ( 1889 - 1972 )
  292. TROTSKY Lev Davidovitch Bronstein, dit ( 1879 - 1940 )
  293. VALLÈS Jules ( 1832 - 1885 )
  294. VAN DER LUBBE ( 1909 - 1934 )
  295. Van OVERBERGH Cyrille ( 1866 - 1959 )
  296. VARDINE Ilya, K. Mgéladze, dit ( 1890 - 1943 )
  297. VERDARO Virgilio dit MAMMONE Gatto ( 1885 - 1960 )
  298. VICTORIA Ière ( 1819 - 1901 )
  299. VOLODARSKY Moisseï Marcovitch Goldstein, dit ( 1890 - 1918 )
  300. WELS Otto ( 1873 - 1939 )
  301. WINNING August ( 1878 - 1956 )
  302. WOLFSTEIN Rose ( 1888 - 1987 )
  303. YAKOVLEVA Varvara Nikolaevna ( 1884 - 1941 ? )
  304. YARTCHOUK ou Efim ( 1886 - 1937 )
  305. ZAMIATINE Evguéni ( 1884 - 1937 )
  306. ZASSOULITCH Véra Ivanovna ( 1849 - 1919 )
  307. ZETKIN Clara ( 1857 - 1933 )
  308. ZINN Howard ( né en 1922 )
  309. ZINOVIEV, Gregori Evséiévitch Radomylsky, dit ( 1883 - 1936 )
  310. ZOUBATOV Sergueij Vasilyevitch ( 1864 - 1917 )