AccueilContributionsFormat libre
Dernière mise à jour :
jeudi 5 avril 2018
   
Sur le Web
Capitalisme & Crises Économiques
Jacques Gouverneur et Marcel Roelandts proposent de découvrir les résultats de leurs recherches respectives. Elles portent sur l’analyse critique de l’évolution du capitalisme, en respectant un souci de rigueur scientifique. Elles débouchent sur des analyses et des conclusions souvent novatrices.
Comment le Pentagone chasse... le gaspi ?
Actualité « Air et Cosmos » juillet 2007
4 septembre 2007 par jo
Du beurre ou des canons. Car les armes ont des vies multiples et de plus en plus elles prennent leur temps (comme les sous-munitions ou les mines) pour estropier voire dégrader le milieu (le réacteur du sous-marin russe en pleine décomposition vaut bien le défoliant américain). Mais elles tuent une seconde fois en stérilisant du travail humain qui aurait pu servir ailleurs ! Et le marchand d’armes n’attend pas que la rouille fasse son œuvre ...

« Pour le Pentagone, le poids croissant de la facture énergétique est particulièrement préoccupant. Le tank M-1, en service en Irak, est très gourmand avec une consommation de 200 litres de carburant aux 100 kilomètres.

Le budget nécessaire aux 278 navires à propulsion Diesel a aussi fait un bond de 10% cette année. Mais c’est l’Air Force qui affiche la plus grande consommation de tous les services fédéraux, enregistrant plus de la moitié de la facture globale de l’administration.

Avec sa flotte de près de 6 000 appareils, l’Air Force engloutit ainsi près de 26 millions de litres de fioul par jour. Le coût d’un plein du bombardier stratégique B-52 doté de huit moteurs peut ainsi facilement dépasser 100 000$. Et le F-16 en pleine puissance franchissant la barrière du son n’est pas en reste, en consommant pour 300$ de kérosène par minute.

Face à une facture énergétique qui s’alourdit avec la montée des cours du pétrole, le Pentagone a engagé une campagne de sensibilisation et de réduction de la consommation ... »

Donc, on va renforcer l’entraînement par simulation et employer des carburants synthétiques ... pour pouvoir continuer à dominer le ciel !

J.O.


Source :

— extrait d’Air et Cosmos n° 2087, du 20 juillet 2007 ;