AccueilBibliothèquePoésies et chansons
Dernière mise à jour :
jeudi 5 avril 2018
   
Brèves
Mardi 21 mai - La Revue Z à Terra Nova
lundi 20 mai
Mardi 21 mai 2013 à 19h, rencontre à la Librairie Terra Nova de Toulouse avec l’équipe de la revue Z à l’occasion de la parution du dernier numéro Thessalonique & Grèce, aux éditions Agone. Après une enquête collective au nord de la Grèce, la revue Z viendra présenter son dernier numéro : Thessalonique dans la dépression européenne. Bricolages quotidiens et résistances insolvables.
Groupe de Liaison pour l’Action des Travailleurs
lundi 6 février
Le sommaire des articles de la revue Lutte de classe, publiée par le GLAT, a été largement augmenté, notamment sur la période 1971-1975. Pour tous les numéros listé, une version PDF est maintenant accessible en ligne. Bonnes lectures !
Mise à jour du catalogue du fonds documentaire
jeudi 1er septembre
Une nouvelle version mise à jour du Catalogue du Fonds Documentaire Smolny, très largement étendue (une vingtaine d’entrées supplémentaires) est en ligne ce jeudi 1er septembre 2011. Merci aux contributeurs. D’autres titres à suivre...
Ouverture des archives numériques du CERMTRI
lundi 15 août
Le CERMTRI a décidé de créer une bibliothèque numérique avec l’objectif de numériser le maximum de ses archives et de ses collections. Pour démarrer : La revue « Bulletin Communiste » (1920-1933) ; le journal « La Vérité » (1957-1958) ; la revue des « Cahiers du mouvement ouvrier » (2002-2011). Soit déjà 428 documents ce qui représente 6395 pages. Bravo pour cette excellente initiative !
Sur le Web
[infokiosques.net]
Nous nous auto-organisons et nous montons un infokiosque, une sorte de librairie alternative, indépendante. Nous discutons des publications, brochures, zines et autres textes épars qui nous semblent intéressants ou carrément nécessaires de diffuser autour de nous. Nous les rassemblons dans cet infokiosque, constituons ainsi nos ressources d’informations, et les ouvrons au maximum de gens. Nous ne sommes pas les troupes d’un parti politique, ni les citoyen-ne-s réformateurices de nos pseudo-démocraties, nous sommes des individus solidaires, qui construisons des réseaux autonomes, qui mettons nos forces et nos finesses en commun pour changer la vie et le monde.
Des dynamiques inhérentes aux mouvements de contestation Le début de la fin des haricots Parution du numéro trois de Nunatak (été/automne 2018) Edinburgh (Ecosse) : Anarchist feminist bookfair le 21 juillet 2018 Melbourne (Australie) : Anarchist bookfair le 11 août 2018
Bibliolib
Catalogue de textes d’origine libertaire ou anarchiste, sans habillage particulier (pas de commentaire, d’édition critique, de note). Les textes bruts donc avec une liste d’auteurs qui commence à être significative. Un bon point d’entrée donc pour ceux qui savent à l’avance ce qu’ils cherchent. Attention : ce site s’est fait subtilisé sa précédente adresse par un site pornographique. Notre propre lien a donc été incorrect quelque temps. Nous en sommes désolé.
Pelloutier.net
Sur l’histoire du syndicalisme révolutionnaire et de l’anarcho-syndicalisme, avec des études, documents et synthèses intéressantes sur Pelloutier, Monatte, La Vie Ouvrière (1909-1914) et sur les mouvements syndicalistes en France, Europe, USA...
Balance
Cahiers d’histoire du mouvement ouvrier international et de la Guerre d’Espagne. Nombreux articles en espagnol. Textes de Bordiga, entre autres.
Classiques des sciences sociales
Une bibliothèque numérique entièrement réalisée par des bénévoles, fondée et dirigée par Jean-Marie Tremblay, sociologue. Comprend de très nombreuses oeuvres du domaine public. La section des "auteurs classiques", en particulier, est une véritable mine, où l’on trouve Bebel, Bordiga, Boukharine, Engels, Fourier, Gramsci, Kautsky, Labriola, Lafargue, Lukacs, Luxemburg, Marx, Trotsky et bien d’autres.
1919 : La Morgue
Infâme poème d’Artur Zickler publié par l’organe central du SPD
23 septembre 2008 par eric

Point d’orgue d’une campagne de calomnies et d’appels au meurtre des dirigeants spartakistes orchestrée par la contre-révolution militaire, relayée et finalement chapeautée par le parti social-démocrate allemand avec à sa tête les Ebert, Scheideman ou Noske, le Vorwärts, organe central du SPD publie le 13 janvier 1919, deux jours seulement avant l’assassinat de Karl Liebknecht et de Rosa Luxemburg le très douteux « poème » qui suit.

Le scribouillard de service, Artur Zickler, non content de faire porter sur le Spartakusbund la responsabilité des ouvriers assassinés par la soldatesque aux ordres du commandement militaire de Groener et Noske, reproche fielleusement à Liebknecht, Luxemburg et Karl Radek de ne pas figurer au nombre des victimes. Autant dire, un sérieux encouragement au capitaine Pabst et à la Division de la Garde à cheval pour en finir au plus tôt ! La publication de ce poème est sans doute la tache symbolique la plus indélébile parmi celles, innombrables, dont s’est couverte la social-démocratie allemande en ces heures décisives pour le destin de la révolution.

E.S.


La Morgue

Sur un seul rang des centaines de morts
Prolétaires !

Le fer, la poudre et le plomb n’ont pas demandé
qui est à droite, à gauche, ou qui est spartakiste
Prolétaires !

Qui a fait descendre la violence dans la rue
Prolétaires ?

Qui s’est saisi le premier des armes,
Qui a brûlé d’en faire l’épreuve ?
Spartacus !

Sur un seul rang des centaines de morts
Prolétaires !

Karl, Rosa, Radek et consorts,
Pas un, pas un parmi les morts

Sur un seul rang des centaines de morts
Prolétaires !

Artur Zickler


L’auteur de ces lignes a cru bon, quelques jours plus tard, de faire paraître dans le même journal la déclaration suivante, où l’impudence des propos le dispute à la veulerie : « Aujourd’hui, je regrette d’avoir écrit ce poème. Tout d’abord Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg n’étaient pas lâches, au contraire ils ont fait preuve de courage ; deuxièmement, ce ne sont pas eux qui ont décidé cette insurrection téméraire, au contraire ils ont cherché à la freiner. Les responsables étaient d’autres gens. [...] Aujourd’hui, naturellement, ces messieurs de la Rote Fahne (eux qui connaissent mon horreur des procès) m’accusent d’avoir incité au meurtre de Liebknecht et de Mme Luxemburg.[...] Quel reproche à faire à un socialiste, ardent admirateur de ces deux héros et qui lui-même, dans ces tristes temps, a subi de lourdes épreuves ! »


Source :

— NETTL John Peter, La vie et l’oeuvre de Rosa Luxemburg, t. 2, Paris, Bibliothèque Socialiste Maspero, n°22, 1972, traduit par Irène Petit et Marianne Rachline, pp. 749-750 ;


Crédit iconographique :

— Käthe Kollwitz, Memorial for Karl Liebknecht, 1919, Charcoal with collaged corrections on Ingres Bütten paper, 18 7/8” x 24 7/8”(48 x 63.3 cm), Private collection, Inventaire de la Galerie Saint Etienne (New York) ;

Messages de forum :
1919 : La Morgue
24 septembre 2008 par lucien
Merci Eric d’avoir publié cet intéressant document.