Accueil
Dernière mise à jour :
jeudi 5 avril 2018
   
Brèves
Smolny sur Twitter
dimanche 26 mars
Retrouvez le fil d’actualité Smolny sur Twitter via le compte @CoSmolny
Index chronologique des notices de parutions
dimanche 15 mars
Enfin ! Mise à jour de notre index chronologiques des notices de parution... histoire de faciliter les recherches dans ce qui est paru ces quelques dernières années !
Calendrier
jeudi 26 février
Mise en place d’un calendrier perpétuel qui annonce quelques manifestations à venir, auxquelles participe ou pas le collectif Smolny.
La traduction en questions
jeudi 29 janvier
Une table ronde est organisée sur ce thème dans le cadre des 10 ans de la libraire Terra Nova. Rendez-vous à 18h ce jeudi 29 janvier 2015...
La Première Guerre mondiale sur le site Smolny
jeudi 20 novembre
Une notice thématique regroupe par ordre chronologique de parution tous les documents sources qui sont publiés sur le site du collectif Smolny en rapport avec la Première Guerre mondiale et le mouvement ouvrier international : « Documents : La Première Guerre mondiale ( Juillet 1914 - Novembre 1918 ) ». Cette notice est mise à jour à chaque nouvel ajout. À consulter régulièrement donc.
Les OCRL en ligne
mercredi 12 novembre
La section des Œuvres complètes de Rosa Luxemburg accueille maintenant l’édition en ligne des OCRL, complémentaire des volumes parus au format papier, incluant également des textes inédits, d’auteurs tiers, en rapport avec les thématiques des volumes parus. Voir le Journal des parutions.
Sur le Web
[infokiosques.net]
Nous nous auto-organisons et nous montons un infokiosque, une sorte de librairie alternative, indépendante. Nous discutons des publications, brochures, zines et autres textes épars qui nous semblent intéressants ou carrément nécessaires de diffuser autour de nous. Nous les rassemblons dans cet infokiosque, constituons ainsi nos ressources d’informations, et les ouvrons au maximum de gens. Nous ne sommes pas les troupes d’un parti politique, ni les citoyen-ne-s réformateurices de nos pseudo-démocraties, nous sommes des individus solidaires, qui construisons des réseaux autonomes, qui mettons nos forces et nos finesses en commun pour changer la vie et le monde.
Des dynamiques inhérentes aux mouvements de contestation Le début de la fin des haricots Parution du numéro trois de Nunatak (été/automne 2018) Edinburgh (Ecosse) : Anarchist feminist bookfair le 21 juillet 2018 Melbourne (Australie) : Anarchist bookfair le 11 août 2018
Controverses
Revue publiée par le Forum de la Gauche Communiste Internationaliste : C’est pour contribuer à déblayer la voie vers la clarification et le regroupement sur des bases théoriques, politiques et organisationnelles saines que Controverses a vu le jour. En d’autres termes, tout en tenant compte du changement de période qui n’est plus au reflux mais à la reprise historique des combats de classes, notre objectif essentiel est de reprendre ce qui était le souci de Bilan mais qu’il n’a pu mener complètement à bien compte-tenu des conditions d’alors : « ...une critique intense qui visait à rétablir les notions du marxisme dans tous les domaines de la connaissance, de l’économie, de la tactique, de l’organisation », et ce sans « aucun dogme », sans « aucun interdit non plus qu’aucun ostracisme », et « par le souci de déterminer une saine polémique politique ». Ceci est plus que jamais indispensable afin de réussir un nouvel « Octobre 17 » sous peine de se retrouver comme ces « vieux bolcheviks ... qui répètent stupidement une formule apprise par cœur, au lieu d’étudier ce qu’il y avait d’original dans la réalité nouvelle. (extrait de l’éditorial du n°1)
Capitalisme & Crises Économiques
Jacques Gouverneur et Marcel Roelandts proposent de découvrir les résultats de leurs recherches respectives. Elles portent sur l’analyse critique de l’évolution du capitalisme, en respectant un souci de rigueur scientifique. Elles débouchent sur des analyses et des conclusions souvent novatrices.
Parti communiste international (Le Prolétaire)
Publie en France Le Prolétaire et Programme communiste. Description extraite de ce site flambant neuf - CE QUI NOUS DISTINGUE : La ligne qui va de Marx-Engels à Lénine, à la fondation de l’Internationale Communiste et du Parti Communiste d’Italie ; la lutte de classe de la Gauche Communiste contre la dégénérescence de l’Internationale, contre la théorie du « socialisme dans un seul pays » et la contre-révolution stalinienne ; le refus des Fronts populaires et des fronts nationaux de la résistance ; la lutte contre le principe et la praxis démocratiques, contre l’interclassisme et le collaborationnisme politique et syndical, contre toute forme d’opportunisme et de nationalisme ; la tâche difficile de restauration de la doctrine marxiste et de l’organe révolutionnaire par excellence - le parti de classe -, en liaison avec la classe ouvrière et sa lutte quotidienne de résistance au capitalisme et à l’oppression bourgeoise ; la lutte contre la politique personnelle et électoraliste, contre toute forme d’indifférentisme, de suivisme, de mouvementisme ou de pratique aventuriste de « lutte armée » ; le soutien à toute lutte prolétarienne qui rompt avec la paix sociale et la discipline du collaborationnisme interclassiste ; le soutien de tous les efforts de réorganisation classiste du prolétariat sur le terrain de l’associationnisme économique, dans la perspective de la reprise à grande échelle de la lutte de classe, de l’internationalisme prolétarien et de la lutte révolutionnaire anticapitaliste.
albin
Envoyer un message

Articles de cet auteur
4 juillet 2008
BILAN 09b : La situation en France (résolution de la C.E.)
Juillet 1934 / pp. 296 - 312
La résolution que nous publions ci-dessous émane de la CE de notre fraction et doit encore être examinée par les groupes de la fraction. Elle ne deviendra un document officiel qu’après approbation de la part de ceux-ci. Ce document ne peut avoir qu’un seul but : contribuer à la discussion au sein des groupements issus de la crise du mouvement communiste. Mais même si la portée de ce document était tout autre et suffisait aux besoins de la lutte du prolétariat français, il ne représenterait pas une condition pour (...)
>> lire la suite de l'article
26 juin 2008
BILAN 08c : La situation de la classe ouvrière japonaise
Juin 1934 / pp. 269 - 276
« Ou l’Europe rajeunira dans ses institutions et dans ses hommes » (lisez deviendra fasciste) « ou elle ne pourra plus résister par rapport aux forces de l’Amérique et surtout du Japon ». Ainsi disait Mussolini dans son dernier discours de funérailles. Abstraction faite des exagérations, il est certain que le Japon qui, lors de la dernière conflagration mondiale joua un rôle effacé, est destiné dans le prochain conflit inter-impérialiste à jouer un rôle de premier plan. Il représente désormais un bloc de près de (...)
>> lire la suite de l'article
26 mai 2008
BILAN 08a : La Russie soviétique dans le concert des brigands impérialistes
Juin 1934 / pp. 257 - 263
La société capitaliste représente un système mondial ayant ses lois propres et dont le fonctionnement n’est ni brisé par la constitution d’un État ouvrier, ni par la persistance de régimes pré-capitalistes, féodaux et coloniaux. La fondation d’un État ouvrier est évidemment une brèche de taille dans la société capitaliste, mais l’État prolétarien ne signifie pas forcément - en vertu de ses qualités « en soi » - un élément de bouleversement du système mondial de l’ennemi de classe. Il deviendra le facteur essentiel empêchant (...)
>> lire la suite de l'article
17 mai 2008
BILAN 09c : La chine soviétique
Juillet 1934 / pp. 313 - 321
Quand le mouvement communiste surgit en Chine, après la révolution d’Octobre en Russie, il était saturé d’anarchisme, de guildisme, de tolstoïsme, de marxisme légal, de Sun Yat-Senisme, etc. Ces différents courants auxquels se heurta le communisme avaient de très fortes traditions, surtout l’anarchisme et le socialisme, bien qu’à cette époque tous étaient presque évanouis. En particulier, l’anarchisme avait pu trouver un milieu favorable en Chine, grâce à la philosophie de Lao Tseu.
Déjà immédiatement après la révolution (...)
>> lire la suite de l'article
6 mars 2008
BILAN 10g : La Mongolie « Rouge », convoitise de l’impérialisme japonais
Août 1934 / pp. 360 - 363
Le général Tanaka commence son célèbre mémorandum de 1927, qui dévoile les aspirations de rapine du Japon, par ces mots : « Pour conquérir la Chine, nous devons auparavant conquérir la Mandchourie et la Mongolie ». La première partie de ce programme est aujourd’hui un fait accompli : l’annexion de la Mandchourie constituée en empire vassal. Maintenant, c’est à la Mongolie que s’attaquera l’impérialisme nippon, la Mongolie « rouge » ou extérieure. Celle-ci est ainsi dénommée pour se distinguer de la Mongolie intérieure (...)
>> lire la suite de l'article
29 février 2008
BILAN 06c : Les problèmes du Front Unique
Avril 1934 / pp. 188 - 194
C’est depuis plus de dix ans que le problème du front unique est discuté au sein du mouvement révolutionnaire. Des volumes entiers ont été écrits pour propager une notion que chacun interprète un peu à sa manière. Encore aujourd’hui, ce problème est présenté particulièrement par ceux qui pourraient ne pas y avoir beaucoup à gagner comme le remède pour tous les maux dont souffre la classe ouvrière, incapable de s’opposer à l’offensive du capitalisme. Ceux-là mêmes qui, depuis l’après-guerre, n’ont fait que traiter les (...)
>> lire la suite de l'article
26 février 2008
BILAN 08b : La mort de la concentration antifasciste italienne
Juin 1934 / pp. 264 - 268
Le 5 mai se réunissait à Paris le Comité Central de la Concentration Antifasciste italienne où il était décidé de prendre acte des délibérations du 27 avril de la dite Concentration. Les décisions du C.C. en arrivaient à proclamer la mort de la Concentration après constatation de l’impossibilité de résoudre, sans rupture, les divergences qui s’étaient produites en son sein. Avant d’examiner la signification de ces divergences et la place qu’elles occupent dans l’évolution de la lutte des classes en Italie, il nous sera (...)
>> lire la suite de l'article
14 février 2008
BILAN 06d : Où va l’impérialisme français
Avril 1934 / pp. 195 - 203
STRUCTURE
Le groupe impérialiste français est un des secteurs les plus résistants de l’économie mondiale et une analyse même succincte de ses éléments constitutifs peut fort bien étayer cette affirmation.
Assise sur une large base agricole, agglomérat d’une multitude de petites économies paysannes, la France est restée longtemps une nation retardataire du point de vue de son développement industriel, avec un appareil productif plus faible que ceux de l’Angleterre, de l’Allemagne, des États-Unis et un sol pauvre (...)
>> lire la suite de l'article
30 janvier 2008
BILAN 10e : De l’Internationale 2 et 3/4 à la Deuxième Internationale
Août 1934 / pp. 339 - 347
« La Quatrième Internationale vous donnera la victoire mondiale ».
Manifeste des Bolcheviks-Léninistes, mars 1934.
Il y a quelques mois, les bolcheviks-léninistes lançaient un manifeste sur les événements de France où ils mettaient en évidence le fait que « sur l’arène historique, c’est maintenant le tour de la France prolétarienne. En France se décide de nouveau le sort non seulement de la France, mais aussi de l’Europe et, en fin de compte, du monde entier ». On aurait pu croire qu’avec une telle perspective, (...)
>> lire la suite de l'article
25 janvier 2008
BILAN 08d : Une quatrième internationale ou une réplique de la Troisième (3)
Juin 1934 / pp. 277 - 285
Suite de l’article paru dans le numéro 7
Pour le reste, toute la méthode critique de Trotski porte le cachet désagréable d’un subjectivisme qui semble vouloir poser le problème - comme l’écrivait un périodique communiste néerlandais - ainsi : à qui revient le rôle de dirigeant, à Staline ou à Trotski, excusez-nous ! Nous avons beaucoup de respect pour votre passé et apprécions hautement vos qualités, mais nous en avons assez des conflits entre dirigeants. Les chefs sont, tant que les hommes auront besoin d’être guidés, un (...)
>> lire la suite de l'article
22 janvier 2008
BILAN 07f : Une quatrième internationale ou une réplique de la Troisième (2)
Mai 1934 / pp. 248 - 255
Suite de l’article paru dans le numéro 6
La Troisième Internationale et l’ État Soviétique.
Depuis plus de 35 ans, nous suivons le cours des idées révolutionnaires en Russie, tout au moins ce qui en est accessible en fait de littérature économique et historico-politique en Occident. A la fin de 1904, nous provoquâmes des rires chez quelques mencheviks néerlandais en écrivant une brochure sur « La Révolution en Russie », révolution qui n’avait pas encore vu le jour, mais dont les clameurs du mouvement ouvrier (grèves, (...)
>> lire la suite de l'article
14 janvier 2008
BILAN 06f : Une quatrième internationale ou une réplique de la Troisième
Avril 1934 / pp. 210 - 215
Nous publions ici l’étude d’un camarade hollandais dont le Bulletin de la Ligue des Communistes Internationalistes de Belgique avait entrepris la publication, ce que, faute de place, elle n’a pu faire intégralement. Le Bulletin de la Ligue présente le camarade Soep comme un de ces vieux socialistes, « militant à la gauche social-démocrate avant la guerre, communiste de la première heure et fondateur du mouvement communiste en Belgique, ce qui lui valut l’honneur de l’expulsion, honneur dû à la chaleureuse (...)
>> lire la suite de l'article
7 janvier 2008
BILAN 15h : Parti et Classe
Janvier - Février 1935 / pp. 522 - 526
Nous publions ci-dessous une étude du camarade A. Bordiga, publiée pour la première fois dans la « Razzegna Comunista ». Nous avons pensé utile de la reproduire dans « Bilan ».
LA RÉDACTION.
Les thèses sur les tâches incombant au Parti Communiste dans la révolution prolétarienne approuvées par le Deuxième Congrès de l’IC, profondément et vraiment inspirées par la doctrine marxiste, prennent comme point de départ la définition des rapports entre parti et classe ; elles établissent qu’un parti de classe ne peut comprendre (...)
>> lire la suite de l'article
21 décembre 2007
BILAN 07e : Le communisme et la question nationale
Mai 1934 / pp. 239 - 247
Les discussions au sein du prolétariat révolutionnaire et communiste gravitent souvent autour de la question des « principes » ; d’un prétendu dualisme entre ces derniers et l’action : en un mot, entre la théorie et la pratique. Il n’est pas facile de s’entendre avec clarté sur ce problème. Cependant, si l’entente ne se réalise pas à ce sujet, toute critique et toute polémique deviennent confusion stérile.
L’opportunisme ancien et nouveau, en déplaçant la portée de la thèse marxiste qui condamne et balaye toutes les (...)
>> lire la suite de l'article
20 décembre 2007
BILAN 04d : La nature du Parti
Février 1934 / pp. 133 - 139
Au 5e Congrès de l’I.C. la gauche avait refusé le marché proposé par R. Fisher-Zinoviev qui voulaient nous intégrer au front anti-trotskiste en nous octroyant, en échange, la direction du parti italien où une majorité écrasante venait de s’affirmer sur nos positions. Après le 5e Congrès, devait avoir lieu le 3e Congrès du parti italien. Nous donnons ci-dessous un important article qu’écrivit le camarade Bordiga au sujet de l’organisation du parti sur la base des cellules.
Du « Manifeste des Communistes ».
« Les (...)
>> lire la suite de l'article
28 août 2007
BILAN 39f : Nos divergences avec le camarade Hennaut
Janvier - Février 1937 / pp. 1286 - 1295
Parmi les documents de la Ligue des Communistes Internationalistes de Belgique est paru un rapport du camarade Hennaut sur « Les événements d’Espagne ». Comme il ne nous est malheureusement pas possible de publier ce rapport, nous renvoyons le lecteur au texte même de ce document qu’il pourra se procurer à l’adresse suivante : A. Hennaut, 468 Chaussée de Waterloo à Bruxelles (Belgique).
Notre fraction a entretenu des rapports très suivis avec la Ligue qui était d’ailleurs le seul organisme avec lequel (...)
>> lire la suite de l'article
26 juin 2007
BILAN 35g : Nature et évolution de la Révolution russe : Réponse au camarade Hennaut
Septembre - Octobre 1936 / pp. 1161 - 1171
Cet article fait suite à la contribution en deux parties de Hennaut :
Nature et évolution de la révolution russe (Bilan n°33)
Démocratie formelle et démocratie socialiste (Bilan n°34)
Nous suivrons les critiques du camarade Hennaut, pas à pas, dans l’ordre même de son raisonnement, bien qu’un tel procédé ne puisse pas aboutir à des résultats définitifs. A cet effet, il nous faudrait pouvoir confronter nos thèses centrales avec celles émises et défendues par le camarade Hennaut, ce qui permettrait à la discussion (...)
>> lire la suite de l'article
19 juin 2007
BILAN 34d : Démocratie formelle et démocratie socialiste
Août - Septembre 1936 / pp. 1119 - 1127
Suite du numéro précédent : Nature et évolution de la Révolution russe
L’œuvre de Rosa Luxembourg connaît le triste privilège de jouir de l’admiration de bon nombre de dilettantes - pour ne pas dire plus - du socialisme et du communisme. Que cette admiration, pour autant qu’elle soit sincère, doit être basée sur une incompréhension du sens profond de l’enseignement que nous a légué cet incomparable pionnier de la révolution prolétarienne, c’est là un fait qui ne nous semble pas nécessiter plus ample démonstration. Aussi (...)
>> lire la suite de l'article
18 juin 2007
BILAN 33d : Nature et évolution de la Révolution russe
Juillet - Août 1936 / pp. 1095 - 1102
L’article du camarade Hennaut ouvre donc la discussion internationale des problèmes russes. Nous nous réjouissons de son initiative et souhaitons la plus large et plus fructueuse confrontation.
LA RÉDACTION
Critique des thèses de « Bilan »
« Bilan » (voir Numéros 18, 19, 21, 25, 26) a publié une longue étude sur « l’État prolétarien » et qui résume, si nous ne nous trompons, les idées et les conclusions que la Fraction de Gauche entend tirer de l’observation du développement de la révolution russe. Entreprendre (...)
>> lire la suite de l'article
12 juin 2007
BILAN 22f : Les internationalistes hollandais sur le programme de la révolution prolétarienne
Août - Septembre 1935 / pp. 744 - 750 + Septembre - Octobre 1935 / p. 788
Nous nous sommes efforcés de résumer l’étude que viennent de réimprimer des Groupes des Communistes Internationalistes de Hollande, consacrée aux problèmes économiques et politiques de la période de transition donc de la période de la dictature du prolétariat. Il faut répéter ce que nous avons déjà écrit : ce travail vient tout à fait à point dans l’état actuel des discussions entre communistes internationalistes. Dans les courants issus de la IIIe Internationale, l’examen systématique de ces questions, surtout à la lumière de (...)
>> lire la suite de l'article
11 juin 2007
BILAN 21e : Les fondements de la production et de la distribution communistes (3)
Juillet - Août 1935 / pp. 707 - 714
Voir le commencement de ce résumé dans les Bilan No 19 et No 20.
LA COMPTABILITÉ COMME MOYEN DE FIXER LES RÉSULTATS DE LA PRODUCTION ET DE LA DISTRIBUTION
Dans l’entreprise capitaliste, la comptabilité est destinée à donner à l’entrepreneur une idée nette des résultats de l’ensemble des opérations qui se rattachent à l’objet de son exploitation. Elle lui permet de déterminer s’il travaille à perte ou s’il a réalisé quelque profit. En outre, elle lui permet de reconstituer les mouvements de son entreprise. Comme un film, (...)
>> lire la suite de l'article
5 juin 2007
BILAN 20f : Les fondements de la production et de la distribution communistes (2)
Juin - juillet 1935 / pp. 688 - 692
L’étude ci-dessous (voir 1ère partie dans « Bilan » n° 19) est un résumé de l’ouvrage publié par les Groupes de Communistes Internationalistes de Hollande. La Rédaction.
L’HEURE DE TRAVAIL SOCIAL MOYEN, BASE DE LA PRODUCTION
Des économistes comme Max Weber et Ludwig Mises se sont déjà attachés à « démontrer » l’impossibilité d’asseoir la production et la distribution sur la base du calcul du temps de travail. Kautsky leur emboîte allègrement le pas. Dans son ouvrage La Révolution prolétarienne et son programme, il démontre (...)
>> lire la suite de l'article
4 juin 2007
BILAN 19g : Les fondements de la production et de la distribution communistes
Mai - Juin 1935 / pp. 653 - 660
« LES FONDEMENTS DE LA PRODUCTION ET DE LA DISTRIBUTION COMMUNISTES » : Tel est le titre d’un petit volume dont le Groupe des Communistes Internationalistes hollandais vient d’assurer une deuxième édition revue et développée.
Les Groupes des Communistes Internationalistes descendent du courant du communisme « ouvrier » qui se développa au sein du Parti Communiste Allemand au cours des premières années d’existence de la Troisième Internationale et dont les hollandais H. Gorter (défunt) et A. Pannekoek furent (...)
>> lire la suite de l'article
10 mai 2007
BILAN 05d : Le plan De Man - suite et fin
Mars 1934 / pp. 166 - 179
Première partie dans Bilan numéro 4.
LUTTE REVOLUTIONNAIRE - ANTICAPITALISME - FASCISME
Le plan du travail pose, en second lieu, comme objectif essentiel à atteindre, la conjonction des classes moyennes et du prolétariat sur le front de l’anticapitalisme. Il s’agit donc d’établir la distinction fondamentale qui existe entre l’ « anticapitalisme » et la lutte prolétarienne.
Le mécanisme du fonctionnement de la société bourgeoise est essentiellement unitaire. Toutes les forces vives de la société doivent être (...)
>> lire la suite de l'article
9 mai 2007
BILAN 04b : Le plan De Man
Février 1934 / pp. 122 - 132
Notre époque présente un anachronisme profond entre l’évolution des forces de production qui appellent le prolétariat à la direction de la société et le capitalisme qui, pour ne pas disparaître de la scène historique, doit non seulement anéantir les organismes révolutionnaires du prolétariat, mais aussi s’efforcer de rétablir le fonctionnement unitaire de la société autour des intérêts de sa classe, au travers d’un nouveau matériel historique qui semble anachronique par rapport au programme « démocratique » d’antan.
Ce (...)
>> lire la suite de l'article
30 mars 2007
BILAN 05b : Les principes, armes de la Révolution
Mars 1934 / pp. 149 - 159
Tout le monde proclame la valeur essentielle des principes pour la lutte prolétarienne et révolutionnaire. Cependant, il s’agit là d’une simple affirmation verbale qui, non seulement ne détermine pas leur signification réelle, mais aussi qui n’épuise pas la divergence qui existe quant à leur portée dans l’établissement des positions politiques autour desquelles la classe prolétarienne peut déclencher ses luttes contingentes et sa lutte finale. Les conditions actuelles - corruption avancée de l’idéologie ayant cours (...)
>> lire la suite de l'article
18 mars 2007
Le problème de la jeunesse ( 1934 - 1935 )
Henri Heerbrant ( 1912 - 1982 )
Voici regroupés les articles de la série Le problème de la jeunesse, rédigée par Henri Heerbrant, dit Hilden, parue initialement en 6 numéros. Une version au format "pdf", pour une lecture plus confortable est disponible sous forme de brochure en document joint au bas de cet article.
Parutions des articles de la série « Le problème de la jeunesse » dans la revue BILAN :
| Numéro | Date | Titre | | n°12 | Octobre 1934 / pp. 421 - 426 | Partie n°1 | | n°13 | Novembre 1934 / pp. 451 - 456 | Partie n°2 | | n°14 | (...)
>> lire la suite de l'article
15 mars 2007
BILAN 18f : Le problème de la jeunesse (6 et fin)
Avril - Mai 1935 / pp. 622 - 628
[art397]
La guerre impérialiste exigeant nécessairement l’apport maximum de forces jeunes, d’énergies neuves et ardentes, la jeunesse, durant cette période, était pour ainsi dire sans aînés car, à la faveur d’une situation d’unité nationale absolue et active, elle pouvait se passer du soutien moral des aînés et prendre positivement leur place se chargeant, par exemple, de stimuler la lutte entreprise au profit de la bourgeoisie même lorsque les prétextes soulevés afin de déclencher le conflit s’effondrèrent devant la (...)
>> lire la suite de l'article
15 mars 2007
BILAN 17e : Le problème de la jeunesse (5)
Mars - Avril 1935 / pp. 585 - 590
[art395]
L’activité prépondérante déployée par la jeunesse de toutes les classes de la société, au moment de la guerre impérialiste, mérite un examen particulier car elle vérifie avec une évidence exceptionnelle la formulation théorique qui voit dans l’action des jeunes l’expression la plus achevée, la plus radicale, des manifestations sociales qui dominent l’esprit d’une époque. Pendant cette période, jeunes bourgeois et jeunes ouvriers ont révélé, par une débordante impétuosité et une étonnante identité de réflexe devant la (...)
>> lire la suite de l'article
14 mars 2007
BILAN 15f : Le problème de la jeunesse (4)
Janvier - Février 1935 / pp. 512 - 516
art393]
La formation nationale d’abord, internationale ensuite, du mouvement de jeunesse socialiste au sein de la Deuxième Internationale représente, à notre avis, un facteur très important pour appuyer l’opportunisme dans sa lutte contre les courants révolutionnaires qui s’expriment à cette époque dans le mouvement ouvrier.
Pour juger du sens réel suivi par ce mouvement de jeunesse, il ne faut pas s’en tenir aux phases isolées, aux positions déterminées par le milieu historique où luttait le prolétariat en ce (...)
>> lire la suite de l'article
13 mars 2007
BILAN 14e : Le problème de la jeunesse (3)
Décembre 1934 - Janvier 1935 / pp. 486 - 490
Dans les précédents articles, consacrés à ce problème, nous avons essayé de définir, en fonction de la lutte prolétarienne, les conditions objectives qui règlent, dans un sens négatif ou positif, l’élan et l’impétuosité naturels de la jeunesse. Mais la signification d’un phénomène social, quelqu’il soit, n’apparaît pleinement qu’au travers de la réalité mouvante de l’histoire des luttes de classes. C’est pourquoi, dans le présent article, nous allons nous efforcer de traiter, sous cet aspect, le problème de la jeunesse.
Au (...)
>> lire la suite de l'article
8 mars 2007
BILAN 13e : Le problème de la jeunesse (2)
Novembre - Décembre 1934 / pp. 451 - 456
[art380]
Nous avons observé, dans la première partie de cette étude, que c’était une chose particulièrement difficile pour la jeunesse de parvenir à s’incorporer dans un mouvement social, après en avoir extrait et saisi la signification réelle. Ces difficultés résultent, d’une part, de la période d’apprentissage ou, si l’on veut, de formation de la pensée qu’elle traverse et, d’autre part, de son extrême sensibilité, qu’on a toujours considéré comme étant de la conscience révolutionnaire, alors que la jeunesse est toujours (...)
>> lire la suite de l'article
5 mars 2007
BILAN 12g : Le problème de la jeunesse
Octobre 1934 / pp. 421 - 426
Le monde capitaliste fait preuve d’une résistance à disparaître qui déroute les esprits.
Déchiré, dans ses entrailles, par la crise économique, en proie aux troubles, aux désordres et aux émeutes, il réussit cependant à garder fermement son pouvoir. Dans la situation historique que nous traversons, le capitalisme est conscient de son incapacité à dompter les forces de production qui - ainsi que le disait Marx - s’insurgent contre une organisation sociale voulant les comprimer et les contenir dans les limites d’une (...)
>> lire la suite de l'article
21 février 2007
Parti - Internationale - État ( 1934 - 1936 )
Ottorino Perrone ( 1897 - 1957 )
Voici regroupés les articles de la série Parti - Internationale - État, rédigée par Ottorino Perrne, dit Vercesi, et s’étalant sur près de deux ans. Une version au format "pdf", pour une lecture plus confortable est disponible sous forme de brochure en document joint au bas de cet article.
Parutions des articles de la série « Parti - Internationale - État » dans la revue BILAN :
| Numéro | Date | Titre | | n°5 | Mars 1934 / pp. 160 - 165 | Prémisses | | n°6 | Avril 1934 / pp. 205 - 209 | I - La classe et sa (...)
>> lire la suite de l'article
23 décembre 2006
BILAN 26f : Parti - Internationale - État / VII - 5e partie : l’État soviétique
Janvier 1936 / pp. 870 - 879
La partie conclusive de notre étude doit, à notre avis, fixer la tendance historique où peut évoluer la doctrine de la dictature du prolétariat jaillissant de l’expérience de la Révolution russe et de sa critique.
« L’État et la Révolution » de Lénine remet sur le tapis le problème de la dictature du prolétariat en se basant sur la seule expérience historique existant à cette époque, la Commune de Paris, en l’analysant également sur la base des écrits de Marx et Engels précédant et succédant à cette expérience de dictature du (...)
>> lire la suite de l'article
23 décembre 2006
BILAN 25h : Parti - Internationale - État / VII - 4e partie : l’État soviétique
Novembre - Décembre 1935 / pp. 838 - 844
Dans la troisième partie de notre étude destinée à traiter de l’État soviétique, nous avons essayé de mettre en évidence la nécessité de réaliser une condition économique préjudicielle sans quoi toute l’évolution de l’État prolétarien était viciée dans ses fondements mêmes et il s’y serait vérifiée une défiguration progressive de l’État malgré les fonctions monopolistes que les formes spécifiques de la domination prolétarienne eussent conservées dans l’ordre économique aussi bien que politique. L’expérience est là pour nous prouver que (...)
>> lire la suite de l'article
23 décembre 2006
BILAN 21f : Parti - Internationale - État / VII - 3e partie : l’État soviétique
Juillet - Août 1935 / pp. 715 - 724
Nous avons déjà traité de la loi du développement inégal du capitalisme et des conclusions - à notre avis arbitraires - que l’on en a tirées. A proprement parler, il ne s’agit pas d’une « loi », mais d’une de ces manifestations de l’évolution de sociétés divisées en classes, qui donc n’est pas spécifique à la société capitaliste. Même avant le triomphe de la bourgeoisie, les systèmes économiques précédents résultaient non d’un parallélisme de régimes sociaux dans tous les pays, mais bien d’une synthèse d’organisations sociales (...)
>> lire la suite de l'article
20 décembre 2006
BILAN 19e : Parti - Internationale - État / VII - 2e partie : l’État soviétique
Mai - Juin 1935 / pp. 638 - 646
La victoire d’Octobre 1917, la fondation de l’État soviétique, trouvèrent le prolétariat international dans de telles conditions d’impréparation théorique et politique, que déjà à Brest-Litovsk les deux courants qui s’affrontèrent ne parvenaient pas à fixer un système de principes, des règles principielles pouvant guider toute l’action future de l’État prolétarien. Nous avons indiqué que si le courant dirigé par Lénine l’emporta sur celui de la fraction de gauche dirigé par Boukharine, ce n’est pas à la suite d’un choc de (...)
>> lire la suite de l'article
20 décembre 2006
BILAN 18c : Parti - Internationale - État / VII : L’État prolétarien
Avril - Mai 1935 / pp. 606 - 613
L’ampleur du problème fait apparaître la très grande importance pratique d’une interprétation purement formelle des principes en tant que guides de l’action du prolétariat mondial. Au cours de différentes études publiées dans ce bulletin, nous avons expliqué que le « principe », réduit à l’état d’intention chez le militant ou dans l’organisme dirigeant du parti, ne fonctionne plus que comme une justification frauduleuse de compromissions, déviations, si ce n’est de trahisons avérées. La théorie de la « pureté (...)
>> lire la suite de l'article
19 décembre 2006
BILAN 15g : Parti - Internationale - État / VI : L’État fasciste
Janvier - Février 1935 / pp. 517 - 521
Nous avons employé précédemment les formulations suivantes : État démocratique, État fasciste, en soulignant leur signification contingente et non historique ou théorique. Ce que nous poursuivons dans cette étude, c’est l’analyse des circonstances ambiantes qui donnent vie à ces formes étatiques particulières, alors que nous maintenons, évidemment, la position centrale du marxisme qui fait de l’État une notion inséparable de l’idée de la classe.
Dans les premiers chapitres de ce travail, nous avons voulu mettre en (...)
>> lire la suite de l'article
8 décembre 2006
BILAN 09d : Parti - Internationale - État / IV : Parti et Internationale
Juillet 1934 / pp. 322 - 327
Dans les chapitres précédents, nous avons analysé des idées centrales qu’il s’agit maintenant de confronter avec l’expérience du mouvement prolétarien. Ainsi nous déterminerons les positions sur lesquelles la classe ouvrière pourra reconstruire l’organisme qui la guidera dans la réalisation de sa mission historique : l’Internationale Communiste.
La marche des événements historiques est échelonnée par différentes étapes de l’évolution de la technique de production qui représentent autant de formes et de moments de la (...)
>> lire la suite de l'article
7 décembre 2006
BILAN 08e : Parti - Internationale - État / III : Classe et Parti
Juin 1934 / pp. 286 - 292
Dans le Manifeste des Communistes, là où il explique le rôle historique du prolétariat, Marx, après avoir indiqué le caractère éphémère du triomphe des ouvriers dans leur lutte revendicative et après avoir expliqué que « les véritables résultats de ces luttes est moins le succès immédiat que la solidarité croissante des travailleurs », précise et dit que « l’organisation du prolétariat en classe et donc en parti politique est sans cesse détruite par la concurrence que se font les ouvriers entre eux ». La dernière partie de cette (...)
>> lire la suite de l'article
4 décembre 2006
BILAN 07d : Parti - Internationale - État / II : Classe et État
Mai 1934 / pp. 231 - 238
Dans son livre, L’État et la Révolution, Lénine, s’appuyant sur les enseignements d’Engels, précisait l’idée fondamentale du marxisme touchant le rôle historique et la signification de l’État qui « est le produit et la manifestation de l’antagonisme inconciliable des classes. L’État apparaît là où les contradictions de classe ne peuvent être objectivement conciliées, et dans la mesure où elles ne peuvent l’être. Et inversement : l’existence de l’État prouve que les contradictions de classe sont inconciliables ». En plus de (...)
>> lire la suite de l'article
3 décembre 2006
BILAN 06e : Parti - Internationale - État / I : La classe et sa signification
Avril 1934 / pp. 205 - 209
Ce que les situations de l’après-guerre ont réduit à néant n’est pas le marxisme, mais sa déformation, son interprétation grossière représentant hommes et classes comme des simples instruments à la merci des forces économiques. Les bataillons des nazis peuvent bien trouver des ouvriers s’extasiant devant le bûcher où brûlent les œuvres de Marx, ils peuvent aussi trouver des bras d’exploités se levant pour saluer à la romaine et applaudir le programme national-socialiste qui bannit l’hérésie marxiste responsable de tous les (...)
>> lire la suite de l'article
8 novembre 2006
BILAN 05c : Parti - Internationale - État : Prémisses
Mars 1934 / pp. 160 - 165
L’étude dont nous commençons la publication a pour but de donner - pour autant que possible - une analyse historique de la phase actuelle de la lutte de classe, afin de situer les problèmes essentiels surgissant de cette situation au cours de la lutte ouvrière. Encore une fois : la compréhension des événements est la condition indispensable pour permettre l’action. Les militants qui ne posent pas catégoriquement la nécessité de se donner à eux-mêmes, et de donner au prolétariat, une explication fondamentale aux (...)
>> lire la suite de l'article