SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
MARX 11h : Une lettre inédite de Karl Marx
Maximilien RUBEL & Karl MARX - Juin 1967 - pp. 199 - 201
[12 mars 2013] : par eric

NOTICE

Le fac-similé que nous publions ci-après reproduit une lettre de Marx, restée, jusqu’ici, inconnue. Il nous vient d’un catalogue de vente de divers autographes dispersés en 1967 par Charles Hamilton Galleries, New York. La pièce y figure sous le numéro 209. Nous en ignorons l’acquéreur.

Pour ce qui est du destinataire, il y a tout lieu de supposer qu’il s’agit de Thomas Allsop (1794-1880), vieux partisan du chartisme, éditeur de Coleridge. (En effet, Marx écrivait le 23 mars 1877 à Lavrov : « Allsop ne nous a pas donné sa dernière adresse ; peut-être Leblanc peut-il nous la procurer ? » Cf. Marx-Engels, Werke, vol. 34, p. 257.) Allsop entra en contact avec Marx en septembre 1871, en vue d’une action d’aide aux réfugiés de la Commune. Désormais, Marx et Engels entretinrent avec lui des relations amicales.

Wladimir Wroblewski (1836-1908) était connu pour son rôle révolutionnaire dans l’insurrection polonaise de 1863 ; il fut général de la Commune et devint membre du Conseil général de l’Internationale au titre de secrétaire correspondant pour la Pologne. Délégué au Congrès de La Haye, il donna tout son appui au groupe de Marx. Sur les plans de Wroblewski, qui désirait se mettre au service de la cause de la Turquie dans la guerre russo-turque de 1877-1878, voir J. W. Borejsza, Wkregu wielkich wygnancow (1848-1895), Warszawa, Ksiazka i Wiedza, 1963, 595 p. (Voir également la lettre de Jenny Marx à Sorge, 21 janvier 1877.) Ce volume contient une série de lettres adressées par Wroblewski à Marx et Engels (1871-1894), de même que des lettres de Jozef Wierzejski, secrétaire de Wroblewski, à Engels. Ce dernier fit un portrait élogieux du héros de 1863 et de 1871 lors d’un meeting polonais à Londres le 22 janvier 1876 (cf. Werke, vol. 19, p. 35, p. 552).

Le « vieux Leblanc » était un émigré français vivant à Londres ; il semble avoir été ami de la famille Marx (Marx à Lavrov, 17 décembre 1875).

M. R.

* * *

LETTRE DE MARX À THOMAS ALLSOP

20 April, 1877

41, Maitland Park Road. S. W.

My dear and honoured friend,

During your last stay at London I spoke with you of Wroblewski. He was the most able and gallant general of the Paris Commune and even at the age of 17 years, during the time of the Polish insurrection of 1863, the leader of the insurgent Lithuanians most redoubted by the Russians. During his exile in London he has lived in a poor but respectable way by drawing military maps and doing similar works. Though brought up in the usual style of Polish noblemen, he has courageously borne with more hardships than most of the workmen exiles. It would be in the interest of our cause to procure him the means of entering the Turkish service now that the war with Russia is at hand, and all the more so that he wields great influence over his countrymen.

Myself, Engels and one or two other friends at London are willing to contribute our quota, if you and some of your friends would act in common with us. What he wants are the means of travel and some money for dress, etc.

I hope that your health has been going on improving. Mrs Mars (who is rather ailing) and Jenny send their best love to you. As I do not know where to find you, I send this letter at top-hazard. Old Leblanc, who will leave London for Paris is still woefully beset by his marriage-mania.

Yours most devotedly.

Karl MARX.