SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
Révolution et contre-révolution : la Revue Kommunist et l’opposition de gauche en Russie - 1918
Jeudi 28 mars 2013 - 19h - Librairie Terra Nova - Toulouse
[27 mars 2013] : par collectif
Les communistes de gauche contre le capitalisme d’État

Rencontre et débat à la Librairie Terra Nova avec le collectif Smolny autour de la parution de l’intégrale des articles de la Revue Kommunist.

Présentation :

« Si la révolution russe était écrasée par la contre-révolution bourgeoise, elle renaîtrait comme le Phénix ; si par contre elle perdait son caractère socialiste et décevait par ce fait les masses ouvrières, alors ce coup aurait des conséquences dix fois plus terribles pour l’avenir de la révolution russe et internationale. » (Karl Radek - Kommunist, n° 1)

Que la révolution russe n’ait pas été ce Phénix, des décennies d’une contre-révolution menée au nom de principes socialistes dévoyés en attestent de façon irréfutable. Mais dans quelle mesure cette trajectoire procède-t-elle de la pratique même des révolutionnaires ?

Dans des circonstances tragiques, les « communistes de gauche » qui publient la revue Kommunist entre avril et juin 1918, armés d’une conscience aiguë de leur responsabilité envers le prolétariat international, vont faire preuve d’une prescience stupéfiante des risques d’involution du processus révolutionnaire et de consolidation du capitalisme d’État sur les ruines des « soviets » et du « contrôle ouvrier ».

Ici, pas d’entreprise de dénigrement a posteriori : la révolution bolchevique est soumise à une critique radicale par ses artisans les plus décidés, au cœur même de la tourmente révolutionnaire.

Quatre-vingt dix ans après leur parution, ces textes inédits en français témoignent de la profondeur des débats sur l’indispensable extension de la révolution en dehors des frontières de la seule Russie et sur les mesures de transition du capitalisme à une société sans classes qui doivent l’accompagner.

Ils témoignent aussi, malheureusement, de l’oubli dans lequel ces oppositions ont été laissées par l’historiographie officielle.

Jeudi 28 mars à 19h
Librairie Terra Nova
18 rue Gambetta - Toulouse