SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
CDB 40-01b : Le PCF au camarade Staline pour son soixantième anniversaire
Janvier 1940 / p. 5 - 6
[20 juillet 2014] : par eric
Lire l’avertissement sur ces parutions en tête des sommaires de la revue.

STALINE
chef des peuples de l’Union Soviétique
chef du Prolétariat mondial
a fêté ses soixante ans le 21 décembre dernier.

De toutes les parties du monde des témoignages de confiance et d’affection sont montés vers le génial continuateur de Lénine, vers l’homme qui incarne la victoire du socialisme sur un sixième du globe, vers l’homme qui montre aux opprimés du monde entier le chemin de la libération.

Le Parti Communiste Français (S.F.I.C.) au Camarade Staline pour son soixantième anniversaire

Le Parti Communiste Français S.F.I.C. adresse son salut révolutionnaire et ses meilleurs vœux au grand camarade STALINE à l’occasion de son soixantième anniversaire.

À l’heure où sous la conduite de leur Parti Communiste les travailleurs français luttent contre la guerre impérialiste, contre le gouvernement des fauteurs de guerre et pour la Paix, leur pensée reconnaissante et affectueuse va au chef aimé des prolétaires de tous les pays ; à l’homme qui avec LENINE assura le triomphe de la grande Révolution d’octobre ; à l’homme qui avec LENINE a formé le glorieux parti bolchevik, l’a conduit à la lutte victorieuse et donné en exemple aux exploités de l’univers ; à l’homme qui a dirigé la construction triomphale du socialisme sur un sixième du globe ; à l’homme qui a fait de l’U.R.S.S., patrie des travailleurs du monde entier, le rempart inexpugnable du progrès humain, de la liberté des peuples et de la paix.

Grâce à STALINE et à LENINE, les prolétaires français n’ont pas été désarmés et abandonnés au moment où a éclaté la deuxième guerre impérialiste, comme ils le furent au moment où la première guerre s’abattit sur leurs têtes.

Instruits par la lutte que mena le parti bolchevik contre la première guerre impérialiste, les travailleurs français et leur Parti Communiste ont engagé un combat de tous les instants contre les responsables de la guerre impérialiste qui, par dessus tout, voudraient détruire le pays du socialisme.

Face à la Deuxième Internationale de trahison et de corruption qui recommence aujourd’hui, la criminelle besogne à laquelle elle se livra de 1914 à 1918 et après, nous voyons se dresser l’Internationale Communiste rassemblant les travailleurs de tous les pays dans une lutte commune sous le drapeau de MARX-ENGELS-LENINE-STALINE ; aussi les communistes et les travailleurs français saluent-ils en STALINE le glorieux militant qui avec LENINE a préparé, forgé l’unité internationale de lutte du prolétariat.

Face au vieux monde capitaliste où s’étale la misère, l’oppression et la barbarie nous voyons se dresser la puissante Union Soviétique, espoir des opprimés de toute la terre ; aussi les communistes et les travailleurs français, saluent-ils en STALINE le chef génial qui, surmontant mille et mille difficultés, donnant d’inégalables exemples de clairvoyance et de fermeté a conduit le pays du socialisme de succès en succès, de victoires en victoires.

Face à la politique de provocations des fauteurs de guerres impérialistes de Paris et de Londres qui veulent étendre la guerre à l’univers entier et se préparaient à utiliser la Finlande de la clique MANNERHEIM pour attaquer l’Union Soviétique, nous voyons se dresser la politique de paix du grand pays où a disparu à tout jamais l’exploitation de l’homme par l’homme ; aussi les communistes et les travailleurs français saluent-ils en STALINE le grand homme d’État qui a su déjouer les plans criminels des gouvernants français et anglais qui au moment même où ils parlaient du « front de la paix » préparaient l’agression anti-soviétique et cherchaient à utiliser l’Allemagne hitlérienne comme troupe de choc dans cette agression.

Face à la politique d’oppression des peuples coloniaux poursuivie par les gouvernements impérialistes et en particulier par ceux de Paris et de Londres, nous voyons se dresser la politique de liberté et d’indépendance des peuples, poursuivie par l’Union Soviétique composée de peuples fraternellement unis ; aussi les communistes et les travailleurs français saluent-ils en STALINE le bolchevik qui a montré la voie à suivre pour résoudre les questions nationales, l’homme qui en 1917 donna l’indépendance à la Finlande, dont les provocateurs d’Helsinki firent par la suite une base d’opérations pour les agresseurs impérialistes.

Face à la politique de conquêtes et de profits, poursuivis par les impérialistes, nous voyons se dresser la politique d’aide aux peuples opprimés poursuivie par le pays du socialisme ; aussi les communistes et les travailleurs français saluent-ils en STALINE le chef des peuples de l’Union Soviétique qui alla au secours de l’Espagne républicaine trahie par les chefs socialistes et réformistes, qui a libéré les 13 millions d’habitants de la Biélorussie et de l’Ukraine occidentales de l’oppression des capitalistes polonais, et qui à l’appel du gouvernement populaire de la République démocratique de Finlande aide le peuple finlandais à recouvrer son indépendance et sa liberté.

Poursuivant leur lutte contre la guerre impérialiste dans l’illégalité et sous les coups d’une répression qui ne les fera jamais reculer, les communistes français saluent en STALINE le militant bolchevik dont ils s’engagent à rester toujours les fidèles disciples.

Au milieu des épreuves d’une lutte dont nous avons la certitude de sortir victorieux, nous communistes de France, nous célébrons ton soixantième anniversaire cher et grand camarade Staline ; nous te souhaitons de longues années de vie et de travail à la tête des peuples de l’Union Soviétique et des prolétaires du monde entier, mais nous savons que le meilleur témoignage d’affection que nous puissions te donner, c’est de t’assurer que jusqu’au bout nous lutterons de toutes nos forces pour libérer notre pays de la domination des capitalistes qui lui imposent la guerre, pour défendre l’Union Soviétique, contre les provocateurs impérialistes et pour obtenir que la guerre voulue par les exploiteurs et oppresseurs de peuples prenne fin avec la disparition des causes essentielles des guerres impérialistes.

Vive notre grand et cher camarade STALINE, notre maître et notre guide dans l’action révolutionnaire des masses laborieuses pour le pain, la liberté et la paix.

Vive l’Union Soviétique de Lénine et de Staline.

Vive le grand et immortel drapeau de MARX-ENGELS-LENINE-STALINE, sous les plis duquel la victoire remportée sur un sixième du globe s’étendra à l’univers tout entier.

« Le Parti Communiste Français S.F.I.C. ».