SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
GLAT 1965-02e : Mourir pour la production, c’est le sort le plus beau
Lutte de Classe - Février 1965 / p. 6
[4 mai 2015] : par eric

Le 2 février, 21 mineurs du Pas-de-Calais ont été tués par un coup de grisou. Titre à la une (pendant 24 heures), discours ministériel, enterrement.

Un accroc toutefois : le lendemain, 25 mineurs seulement sur 800 sont descendus. Comme le capitalisme moderne est humain, les grévistes n’ont pas été sanctionnés.

À quoi servent les ingénieurs, dont un camarade mineur nous disait récemment « qu’on ne les voyait jamais au fond de la mine » ? On nous apprend pourtant que les Charbonnages de France sont équipés du système de sécurité qui passe pour le plus perfectionné d’Europe, la « télégrisoumétrie ».

Les dirigeants « ouvriers » ont protesté. Que penser de la valeur de ces protestations lorsqu’on sait que le ministre « communiste » LECOEUR, appuyé par toute la direction de la C.G.T., déclarait en 1946 aux mineurs rassemblés à Metz :

Aujourd’hui, il n’y a pas de problème humain. Il faut que les mineurs produisent coûte que coûte, même s’il faut que cent mineurs tombent sur le tas de charbon, comme les soldats tombèrent à l’attaque pendant la guerre.

Les capitalistes privés et les généraux envoyaient jadis les travailleurs mourir pour la patrie,

Les technocrates et les bureaucrates modernes se contentent de les faire mourir pour la production.