SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
LEO André ( 1824 ? - 1900 )
Communarde, militante des droits de la femme et de l’éducation pour tous
[30 avril 2016] : par sam
Pseudonyme de BERA Léodile, connue aussi comme Mme CHAMPSEIX Léodile

« Née en 1832 [ ?] à Champagné-le-Sec (Vienne). Elle s’installe en Suisse de 1851 à 1859 avec son mari, publiciste républicain, exilé suite au coup d’Etat du 2 décembre 1851 [1]. Elle écrit plusieurs romans qui dénoncent la situation de la femme dans la société bourgeoise. Veuve à partir de 1863, elle milite dans la Société de Revendication des droits de la femme. Pendant le siège, elle est secrétaire de la Société de secours aux victimes de la guerre qui distribue du travail aux femmes sans ressources.

Aux côtés de Benoît Malon, qu’elle épousera, elle s’engage dans la Commune. Elle rédige de nombreux appels aux femmes qu’elle publie dans La Sociale.

Après la semaine sanglante, elle se réfugie en Suisse puis en Italie où elle s’engage dans la Première Internationale. Elle rentre en France après l’amnistie et poursuit son activité d’écrivain. » (page 191 de l’excellent livre de DITTMAR Gérald, Histoire des femmes dans la Commune de Paris, Editions Dittmar 2003)


Oeuvres :

— LEO André, La Femme et les Mœurs, Le Lérot éditeur 1990 ; Un mariage scandaleux, Association des publications chauvinoises, nouvelle édition, 2000 ;

— LEO André, Coupons le câble, préface et notes d’Alice Primi, Éditions Dittmar, 2012 ;


Bibliographie indicative :

— CHAUVAUD Frédéric (dir.), Les vies d’André Léo, Romancière, féministe et communarde, Presses Universitaires de Rennes, 2014 ;

— DALOTEL Alain, André Léo (1824-1900), La Junon de la Commune, Editions Chauvinoises, 2004 ;

— THOMAS Edith, Les "Pétroleuses", Gallimard, 1963 ;


Sur la toile :

— Le site de l’association ;

— La notice biographique de Wikipedia ;

— L’Association des Amies et Amis de la Commune de Paris 1871 - 46, rue des Cinq-Diamants, 75013 Paris ;

— L’Association Louise Michel ;


Sur notre site :

— BILAN 17a : De la Commune de Paris à la Commune Russe ;

— DMITRIEFF Elisabeth ;

[1] Louis-Napoléon Bonaparte va devenir Napoléon III.