SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
TCHITCHÉRINE Boris Nikolaïevitch ( 1828 - 1904 )
Historien et philosophe russe
[11 octobre 2007] : par eric

Également juriste et sociologue, il est professeur de droit à l’Université de Moscou (1861-1868), et soutient les reformes libérales tout en restant partisan d’un gouvernement central fort. Il rédige notament un programme libéral pour la Russie que publiera Herzen à Londres et supporte ardemment les réformes d’Alexandre II en 1860-1861.

Un de ses articles paru dans le premier numéro de la revue Rousski Vestnik en 1856 lance une polémique sur la spécificité de l’origine de la commune russe (le mir). Voici l’exposé qu’en fait Rosa Luxemburg dans son Introduction à l’économie politique :

« Il n’était que naturel et il est tout à fait conforme à la mentalité générale de la science bourgeoise actuelle, hostile au communisme primitif, que la découverte faite en 1858 par le professeur russe Tchitchérine et selon laquelle la communauté agraire en Russie n’est pas un produit historique originaire, mais un produit artificiel de la politique fiscale des tsars, trouve un accueil favorable chez les savants allemands et rencontre leur approbation. Tchitchérine, qui nous prouve encore une fois que les savants libéraux sont le plus souvent de bien moins bons historiens que leurs collègues réactionnaires, admet pour les Russes la théorie, abandonnée définitivement depuis Maurer pour l’Europe occidentale, selon laquelle les communautés ne se sont formées qu’aux xvie et xviie siècles à partir d’exploitations individuelles isolées. Tchitchérine fait dériver l’exploitation commune des champs de l’entremêlement des terres, la propriété commune des conflits frontaliers, les pouvoirs publics exercés par la communauté de leur responsabilité fiscale collective pour les impôts personnels introduits au xvie siècle ; avec le plus grand libéralisme, il met donc pratiquement tête en bas toutes les relations historiques de cause à effet. » (chapitre III).

Maire de Moscou en 1882, il appuie la politique très autoritaire d’Alexandre III vis à vis de la Pologne et des minorités révolutionnaires.

Il laisse entre autres écrits, quatre volumes de mémoires et une Histoire des théories politques.


Œuvres :

— TCHITCHERINE Boris Nikolaïevitch, Provincial Institutions of Russia up to the Eighteenth Century, Moscow, 1856 ;

— TCHITCHERINE Boris Nikolaïevitch, L’Abolition du servage en Russie, Paris, H. Plon, 1861, 23 p. ;

— TCHITCHERINE Boris Nikolaïevitch, « Les socialistes allemands » in Recueil des sciences politiques de Bézobrazov, St-Pétersburg, 1888 ;


Bibliographie indicative :

— HAMBURG, Gary M., Boris Chicherin and Early Russian Liberalism, 1828-1866, Stanford, Stanford Univ. Press, 1992 ;

— LUXEMBURG Rosa, Introduction à l’économie politique, Smolny, 2007 (à paraître) ;


Sur le site :

— Lettre de Marx à Danielson ( 22/10/1873 ) ;