SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
HOBSBAWM Eric John ( né en 1917 )
Historien « marxiste » anglais
[15 août 2007] : par jo

Né à Alexandrie d’une mère autrichienne et d’un père anglais, Hobsbawn quitte Vienne pour Berlin en 1931 et assiste aux derniers soubresauts de la République de Weimar. Quand Hitler arrive au pouvoir, Hobsbawn devient « communiste » et part pour l’Angleterre.

Tout au long de son itinéraire de chercheur engagé, il va côtoyer aussi bien les espions russes de Cambridge que les dirigeants d’Amérique Latine (Che Guevara ou Salvador Allende).

Président du Groupe des historiens du Parti communiste britannique (comme Edward P. Thompson), il fit paraître avec une majorité de collègues une lettre collective de protestation contre l’intervention soviétique en Hongrie : « Pendant des années, nous nous sommes tous faits les avocats des idées marxistes, dans nos spécialités comme dans les discussions politiques au sein du mouvement ouvrier. [...] La révélation de crimes et d’abus graves en URSS et la récente révolte des ouvriers et des intellectuels contre les systèmes bureaucratiques et policiers pseudo-communistes de la Pologne et de la Hongrie ont montré que, ces douze dernières années, nous avons appuyé nos analyses politiques sur une présentation erronée des faits - ce qui ne signifie nullement que la théorie soit dépassée : nous estimons toujours que la méthode marxiste est la bonne ... » (publié dans la Tribune et le New Statesman le 1° décembre 1956, in Franc-Tireur note 7, p. 261). Pourtant, il resta compagnon de route du PCB.

Dans son Autobiographie, publiée en 2002 en anglais, il avoue s’être tenu légèrement de biais face à l’univers, bonne position de travail pour l’historien : « Nouvelle ironie de l’histoire, après tant d’autres : au bout d’un demi-siècle de guerre froide anti-communiste, les seuls ennemis de Washington qui aient tué des citoyens américains sur le territoire des Etats-Unis sont ses propres zélotes de l’extrême droite et des militants musulmans sunnites, jadis financés par le « monde libre » contre les soviets ! Le monde pourrait regretter le moment historique où, face au choix posé par Rosa Luxemburg : socialisme ou barbarie, il s’est décidé contre le socialisme. [...] Mais ne nous décourageons pas, même en une époque aussi décevante. Il faut continuer à dénoncer et à combattre l’injustice sociale. Le monde ne guérira pas tout seul » (pp. 336, 497 et 499, Franc-Tireur)


Œuvres :

— HOBSBAWM Eric, Franc-Tireur. Autobiographie, Hachette, Paris, 2005 ;

— sur le site, une bibliographie de Eric J. Hobsbawm ;


Bibliographie indicative :

— COLLECTIF, Revue d’histoire moderne et contemporaine, N°53-5 ; contient entre autres : « Eric J. Hobsbawm, un parcours d’historien dans le siècle » par Philippe Minard ; « Un historien engagé » par Jean-Louis Robert ; Paris, 2006 ;