SMOLNY... [ http://www.collectif-smolny.org ]
DAMEN Onorato ( 1893 - 1979 )
Communiste de gauche italien
[14 juillet 2008] : par eric

Né le 4 décembre 1893 à Monte San Pietrangeli (Ascoli Piceno), enseignant. Il adhère directement à l’aile gauche du PSI en 1910. Engagé volontaire, avec le grade de sergent, il est dégradé en 1917 et emprisonné pendant deux ans pour incitation à la désertion. À sa libération, il est membre de la Fraction communiste abstentionniste. En 1921, il devient secrétaire de la Camera dei Lavoro de Pistoia et directeur du journal communiste L’Avvenire. Arrêté la même année et accusé de l’assassinat d’un fasciste, lors d’un affrontement armé, il doit s’enfuir à Paris, où il est responsable de l’édition en langue italienne de L’Humanité.

Revenu en Italie en 1924, il est élu député. Il fonde en 1925 avec Fortichiari, Venegoni, Perrone et Repossi le Comité d’entente (Comitato d’Intesa), contre la "bolchevisation" menée par Gramsci et Togliatti. Dans les débats internes du Comité d’Entente de la Gauche, en juin 1925, Bordiga s’oppose à la rupture avec le PCI. Damen, Fortichiari et Repossi sont favorables à une rupture immédiate. Bordiga en arrive à être minoritaire. Seule son opposition décidée à ne pas participer à la scission a décidé les autres à dissoudre le Comité d’Entente. Le Comité d’Entente a été la tentative manquée des dirigeants les plus en vue de la Gauche (Damen, Perrone, Venegoni, Fortichiari, Repossi, Girone), organisés en Fraction, de sortir Bordiga de sa passivité qu’ils jugeaient erronée et suicidaire, pour l’amener sur leurs position et provoquer la scission, car Bordiga aurait entraîné avec lui un grand nombre de militants.

Arrêté, comme tous les députés communistes, en novembre 1926, il est relégué à Ustica ; condamné à 12 années de réclusion, dirige la révolte des prisonniers de Civitavecchia en 1933. Libéré, il est de nouveau arrêté en 1935, 1937, puis en 1940. Il est libéré en 1943.

Il est alors le principal fondateur et animateur du Parti communiste internationaliste fondé en novembre 1943 dans le Piémont et la Lombardie. Après 1945, il est avec Maffi le principal dirigeant du nouveau parti. Bien qu’ancien député, et à ce titre membre obligatoire de la nouvelle chambre de la République, les communistes de Togliatti obtiennent de De Gasperi qu’il soit déchu de ce droit.

Il maintient de solides contacts internationaux, en particulier avec le groupe de Munis au Mexique. Une note de la questure milanaise du 19 mai 1949 le considère comme "un tenace défenseur des doctrines trotskystes" et constate que son "mouvement est en lente régression".

Damen entre progressivement en conflit avec la tendance de Maffi et Bordiga. Après la scission de 1952, il est le principal responsable du PCInt (Battaglia comunista et Prometeo), aujourd’hui part du Bureau International pour le Parti Révolutionnaire (BIPR). Actif dans ce parti jusqu’en octobre 1979, date de sa mort à Milan. Auteur d’un livre sur Bordiga.


Œuvres :

— DAMEN Onorato, Bordiga, validita e limiti d’una esperienza nelle storia della sinistra italiana, Milano, 1977 ;

— DAMEN Onorato, Gramsci tra marxismo e idealismo, Edizioni Prometeo, Milano, 1988 ;

— DAMEN Onorato, Scritti scelti 1943-1978, 1999 ;


Sources :

— BOURRINET Philippe, Le Courant « Bordiguiste » (1919-1999) Italie, France, Belgique, s.d.n.l. ; Sources : APC CPC Rome, 1599, dossier n° 29844 ; Battaglia comunista, n°14, octobre 1979 ;

— GUILLAMON Augustin, Chronologie d’Amadeo Bordiga, 2002 ;


Sur la toile :

— Site du BIPR, Sélection d’articles en italien ;

— Site du BIPR, Sélection d’articles en anglais ;