Accueil
Dernière mise à jour :
samedi 25 mars 2017
   
Auteurs ABENSOUR Miguel ADLER Georg ALBA Victor ANDRIEU Jules APPEL Jan BAROT Emmanuel BATAILLE Georges BAUER Otto BEBEL August BENBOW William BERNSTEIN Eduard BIBBI Bruno / BIANCO BIHR Alain BIPR (collectif) BORDIGA Amadeo BOUKHARINE Nicolas BOURDET Yvon BOURRINET Philippe BRECHT Bertolt BRENDEL Cajo BRETON André BROUTIN Yvonne BUICK Adam CAMUS Albert CCI (collectif) CHIRIK Marc Cours historique DARMANGEAT Christophe DARWIN Charles DEBRY Jean-Luc DÉHAN Philippe DÉJACQUE Joseph DICKMANN Julius DOMMANGET, Maurice EISNER Kurt ENGELS Friedrich FEIXA Thomas FREILIGRATH Ferdinand GARNIER Jean-Pierre GLAT (collectif) GRAMSCI Antonio GRANDJONC Jacques GTM (collectif) GUILLAMON Augustin HAASE Hugo HAASIS Hellmut HEERBRANT Henri / HILDEN HEINRICH Michael HELPHAND Alexandre / PARVUS HEMPEL Pierre HENNAUT Adhémar HIGONNET René HIRSCH Helmut HOBSBAWM Eric HUDIS Peter ISTRATI Panaït JANOVER Louis JANOVER Monique JAURÈS Jean JOUHAUX Léon KARS Gustave KAUTSKY Karl KORSCH Karl LAFARGUE Paul LANDAUER Gustav LASCHITZA Annelies LAURAT Lucien LÉNINE LERMONTOV Michel LEVI Paul LIEBKNECHT Karl LUXEMBURG Rosa LÖWY Michael MALAQUAIS Jean MALATESTA Errico MANALE Margaret MANDEL Ernest MARCHLEWSKI Julian MARTOV Julius MARX Karl MATTICK Paul McINNES Neil MEHRING Franz MESNIL Jacques MEYER Ernst MEYER Henry MIASNIKOV Gavril MITCHELL MORROW Felix MOSS Sam MÜHSAM Erich O’CASEY Sean OLIVIER Michel OSSINSKI Nicolas OUSTALET Joël Ouvriérisme PANNEKOEK Anton PASCAL Pierre PÉRET Benjamin PERRONE Ottorino / VERCESI PIECK Wilhelm PLEKHANOV Georges POSPELOV Pavel PROUVOST Léon QUENEAU Raymond RABINOWITCH Alexander RADEK Karl RIAZANOV David ROLAND-HOLST Henriette ROSMER Alfred RUBEL Maximilien SAINT JEAN Anne SCHEIDEMANN Philipp SCHMIDT Véra SEDOVA Natalia SERGE Victor SHRIVER George SIMON Henri SMIRNOV Vladimir SOEP Abraham SOREL Georges SOUVARINE Boris SPARTAKUS GRUPPE SVERDLOV Iakov SÜDEKUM Albert TESTART Alain TROELSTRA Pieter Jelles TROTSKI Léon VERDARO Virgilio / MAMMONE VOLINE WAGNER Helmut WALLACE Alfred WEIL Simone WOLFSTEIN Rose ZEITLIN Irving ZETKIN Clara
Thema Allemagne 1953 Alliances impérialistes Amériques Anarchisme Anthropologie Antifascisme Autonomie Brest-Litovsk 1918 Capital financier Capitalisme d’État Catastrophes Chartisme Cinéma Colonialisme Commune de Paris Commune primitive Communisation Condition ouvrière Conscience de classe Conseillisme Conseils ouvriers Constitution du marxisme Construction de l’organisation Contre-révolution Crise du capitalisme Crise écologique Critique de l’économie Critique de la technologie Critique de la valeur Démocratie Deuxième Internationale Dictature du prolétariat Documents contemporains Edition et diffusion Enseignement et éducation Épistémologie Espagne 1931-1936 Espagne 1936-1937 Ethique du prolétariat Fascisme Féminisme Féodalisme Front unique Fronts Populaires Gauche communiste d’Allemagne Gauche communiste d’Australie Gauche communiste d’Italie Gauche communiste de Belgique Gauche communiste de Bulgarie Gauche communiste de France Gauche communiste de Hollande Gauche communiste de Russie Gauche Communiste du Mexique Grève de masse Guerre civile Guerres mondiales Histoire de l’art Histoire de la pensée économique Histoire des sciences Histoire du capitalisme Histoire du communisme Historiographie générale Historiographie sociale Idéologie Impérialisme Individu et classe Internationalisme Irlande Italie années 70 La question du logement La question nationale La question sociale Le Capital de Marx Les intellectuels et le socialisme Ligue Spartacus Littérature et révolution Luttes de classes Mai 68 Maoïsme Matérialisme Militarisme N. E. P. Nationalisme arabe Nazisme Opposition Internationale Organisation de la bourgeoisie P. C. F. Palestine Panslavisme Parti et classe Période de transition Philosophie Politique économique Pologne Populisme et terrorisme Préhistoire Premier Mai Première Internationale (AIT) Procès de Moscou Productivité Psychanalyse Réformisme Regroupement des révolutionnaires Religion et Socialisme Repression et Prison République de Weimar Républiques des conseils Révolte des Ciompi Révolution allemande 1918-1923 Révolution française 1789-1799 Révolution hongroise 1919-1920 Révolution russe 1905 Révolution russe 1917-1921 Revolutions de 1848 Rôle de l’État Russie tsariste Second Empire Shoah Social-démocratie allemande Social-démocratie autrichienne Social-démocratie bulgare Social-démocratie polonaise Social-démocratie russe Socialisme américain Socialisme anglais Socialisme belge Socialisme français Solidarité militante Solidarité ouvrière Spéculation Stalinisme Surréalisme Syndicalisme révolutionnaire Syndicats Théâtre Théorie des crises Théorie révolutionnaire Troisième Internationale Troisième République Trotskisme Utopie Vidéos
Objets associés au mot-clé :
Contre-révolution
Articles associés
22 avril 2015 par eric
BILAN 36e : L’isolement de notre fraction devant les événements d’Espagne
Octobre - Novembre 1936 / p. 1199 - 1203
À l’heure actuelle, selon l’enseignement des bolcheviks après 1914, nous tentons vainement de repérer les rares îlots marxistes qui devant le déchaînement de la guerre en Espagne, la vague mondiale de trahisons et de revirements brusques, tiennent bon et, malgré la meute enragée des traîtres d’hier et d’aujourd’hui, continuent à proclamer leur fidélité à l’action indépendante du prolétariat pour la réalisation de son idéal de classe.
Combien sont-ils ? Où sont-ils ? C’est là des problèmes auxquels les faits se chargent de répondre (...)
>> lire la suite de l'article
25 novembre 2014 par eric
BILAN 41b : Quand les bourreaux parlent... Le discours de Staline
Mai - Juin 1937 / p. 1338 - 1342
Nous nous trouvons aujourd’hui devant un phénomène qui ne se produit ni pour la première fois ni pour la dernière fois au sein du mouvement ouvrier international. Ce qui pouvait représenter hier une affirmation de continuité historique et d’attachement à la lutte des classes est devenu une affirmation d’Union Sacrée et la négation de toute évolution de la classe prolétarienne. C’est que la réponse aux antagnonismes sociaux ne git pas dans les institutions que le prolétariat parvient à se donner mais dans l’évolution de (...)
>> lire la suite de l'article
21 juin 2014 par eric
BILAN 34e : De l’Union sacrée à Zimmerwald
Août - Septembre 1936 / pp. 1127-1132
Le livre du camarade Rosmer et le problème de la guerre
Nous voudrions essayer dans cette première étude d’aborder quelques-uns des problèmes que Rosmer a posés dans son livre dont nous avons publié de larges extraits dans « Bilan ». Nous souhaitons vivement que notre effort pour déclencher une discussion internationale au sujet des problèmes de la guerre trouvera un terrain favorable. L’expérience de 1914 prouve qu’ils représentent la pierre d’achoppement du mouvement prolétarien et les répercussions (...)
>> lire la suite de l'article
23 décembre 2013 par eric
BILAN 31f : Les traîtres à l’œuvre
Mai - Juin 1936 / p. 1031 - 1034
Nous publions des extraits de journaux italiens centristes et socialistes afin de prouver à nos lecteurs que les Ercoli, Grieco, Nenni et Cie sont bien dignes des Thorez, Cachin, Blum et autres polichinelles socialo-centristes de France dont nous avons permis à nos lecteurs d’étudier les déclamations chauvines dans notre dernier numéro.
Les premières directives socialo-centristes posent le problème sous son angle de classe :
Faites entendre votre protestation. Dites que l’avenir des masses travailleuses (...)
>> lire la suite de l'article
18 décembre 2013 par eric
BILAN 42a : La répression en Espagne et en Russie
Juillet - Août 1937 / p. 1365-1367
Ce n’est pas occasionnel. Ces événements sont intimement liés parce qu’ils font partie d’un seul et même processus. La répression des gouvernements antifascistes de Valence et Barcelone s’abat sur les ouvriers à l’initiative de la même force politique qui est au pouvoir en Russie, là où plus aucune miséricorde n’existe : on peut avoir capitulé mille fois, on peut ne jamais avoir été trotskiste, on peut avoir toujours été de stricte observance stalinienne, on n’aura pas grâce : du moment que l’on a été de l’équipe de 1917, (...)
>> lire la suite de l'article
4 septembre 2013 par eric
BILAN 30e : Les traîtres à l’œuvre
Avril - Mai 1936 / p. 989 - 997
Nous offrons à la réflexion des militants ouvriers de simples citations retirées des journaux socialistes et centristes après l’éclat hitlérien du 7 mars 1936. Avec une saisissante clarté, elles mettent en lumière le bouillonnement des événements au cours desquels social-démocrates et centristes s’avèrent être les instruments indispensables d’une Union Sacrée qui aura vu le jour avant même que les canons aient commencé à cracher la mort. Pour vaincre demain, les ouvriers devront commencer par ne pas oublier les (...)
>> lire la suite de l'article
29 juin 2013 par eric
BILAN 29f : L’écrasement du prolétariat français et ses enseignements internationaux - Suite et fin
Mars - Avril 1936 / pp. 968 - 977
RAPPORT SOUMIS A LA DISCUSSION PAR LE CAMARADE JACOBS
(Voir « Bilan » 27 et 28)
Nous examinerons ici quelques conceptions qui, loin d’être particulières à un courant déterminé, sont revendiquées, sous des formes différentes, par de nombreux militants. Si nous parlons, en passant, de la « Charte » élaborée par un groupe de syndicalistes parisiens, c’est uniquement à titre d’illustration et non parce que nous pensons que ces camarades apportent vraiment des éléments nouveaux à la solution des problèmes syndicaux en (...)
>> lire la suite de l'article
9 décembre 2012 par eric
BILAN 28f : L’écrasement du prolétariat français et ses enseignements internationaux (2)
Février - Mars 1936 / p. 927 - 935
Rapport soumis à la discussion par le camarade Jacobs (suite)
2. - L’avènement du fascisme en Italie, en Allemagne et le 6 février 1934 en France.
Le mouvement ouvrier français se présenta le 6 février sans qu’aucun courant marxiste n’ait pu en son sein tenter de résoudre ses problèmes constitutionnels. Aux particularités de structure de l’économie capitaliste qui favorisa déjà dans l’avant-guerre la dispersion du front prolétarien en guesdistes, jauressistes, anarchosyndicalistes, vint s’ajouter le poids (...)
>> lire la suite de l'article
5 octobre 2012 par eric
LCS 08l : Un appel
COLLECTIF / Avril 1933 / p. 104
Les soussignés ont à cœur de saisir l’opinion publique des faits suivants :
À la suite de l’arrestation non motivée de l’écrivain communiste de langue française Victor-Serge, à Leningrad, arrestation arbitraire suivie d’incarcération secrète et d’on ne sait quelle procédure mystérieuse de répression pénale, la femme de cet écrivain, Lioubov Roussakov, déjà déprimée par plusieurs années de persécution, a perdu la raison et a dû être internée. Leur enfant, âgé de douze ans, Vladimir, se trouve ainsi à l’abandon, livré aux plus cruels (...)
>> lire la suite de l'article
16 septembre 2012 par eric
MARX 19i : Les maîtres lecteurs
Louis JANOVER - Janvier - Février 1978 / pp. 328-334
Le marxisme dans leurs têtes / Les maîtres lecteurs
À la suite d’une lecture hâtive des œuvres de Maximilien Rubel (« Plan et méthode de l’Économie », Marx critique du marxisme), André Glucksmann a cru découvrir que « le chapitre sur l’État, bien que prévu, comme par hasard manque dans le Capital » (les Maîtres Penseurs, Paris, Grasset, 1977, p. 109). Mais, « comme par hasard », ce travail sur l’État auquel fait allusion notre maître lecteur n’a rien à voir avec un « chapitre » du Capital. Il s’agit de la première (...)
>> lire la suite de l'article
9 septembre 2012 par eric
MARX 19h : Les nouveaux convertis
Louis JANOVER - Janvier - Février 1978 / pp. 320 - 327
Pièce maîtresse de l’idéologie gauchiste issue de mai 1968, le maoïsme a poussé jusqu’à ses conséquences les plus délirantes la pratique militante qui s’articule sur le « culte de la personnalité » et la vénération de l’autorité du Parti et des méthodes d’organisation totalitaire. Dans la mesure où les théoriciens de la nouvelle école baptisée « nouvelle philosophie » se recrutent pour la plupart parmi les ex-partisans ou les admirateurs de ce marxisme-léninisme à l’usage des lecteurs du Petit Livre rouge, il n’est pas sans (...)
>> lire la suite de l'article
8 septembre 2012 par eric
MARX 19g : La responsabilité historique
Louis JANOVER - Janvier - Février 1978 / pp. 291 - 319
Le marxisme dans leurs têtes / La responsabilité historique
Le parcours révolutionnaire, nous l’avons connu...
J.-P. Doué, Le Monde, mars 1978.
I. La politique d’union nationale menée par les partis socialistes pendant la Première Guerre mondiale avait posé sur une base historique nouvelle le problème du socialisme de parti et du marxisme dans leurs rapports avec l’auto-émancipation ouvrière. Après Octobre 1917, cette réflexion s’est articulée sur une tâche pratique immédiate et urgente : la lutte contre le (...)
>> lire la suite de l'article
15 mai 2012 par eric
Le néostalinisme à la française !
Thomas FEIXA, Louis et Monique JANOVER - Le Monde libertaire, n° 1667, 5-11 avril 2012
Ce texte fait suite et complète la brochure : Élection contre démocratie, Rodez-la-Rouge, mars 2012, hors série. En dépot à la Librairie du Monde libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris (prix libre).
L’histoire n’est souvent que trompe-l’œil, et le mensonge « l’activité la mieux partagée » (Pierre Miquel) quand on oublie de mesurer quel a été l’enjeu de la lutte, et quels en furent les véritables protagonistes. L’œuvre des partis uniques et des régimes se réclamant du marxisme n’avait qu’un seul but, et ils (...)
>> lire la suite de l'article
5 décembre 2011 par collectif
BOUKHARINE, OSSINSKI, RADEK, SMIRNOV : La Revue Kommunist (Moscou, 1918)
Présentation de l’éditeur - Table des matières - Parution : Décembre 2011
Les communistes de gauche contre le capitalisme d’État
Textes traduits du russe par Julia Gousseva
Quatrième de couverture :
« Si la révolution russe était écrasée par la contre-révolution bourgeoise, elle renaîtrait comme le Phénix ; si par contre elle perdait son caractère socialiste et décevait par ce fait les masses ouvrières, alors ce coup aurait des conséquences dix fois plus terribles pour l’avenir de la révolution russe et internationale. »
(Karl Radek - Kommunist, n° 1)
Que la révolution russe n’ait pas été ce (...)
>> lire la suite de l'article
8 septembre 2011 par daf
BILAN 39e : Sous le signe de la constitution « la plus démocratique du monde » on extermine en URSS la génération d’Octobre
Janvier - Février 1937 / p. 1281 - 1285
Deux abominables « assassinats légaux », perpétrés par le Collège Militaire du Tribunal Suprême de l’U.R.S.S. : les seize exécutions du 25 août 1936 et les 13 du 1er février 1937, précèdent et suivent l’adoption de la nouvelle Constitution soviétique et lui font un cadre digne d’elle.
Et tout comme les « véridiques et spontanés » aveux des 16 (Zinoviev, Kamenev, etc.) ont abouti au récent procès, les tout aussi « véridiques et spontanés » aveux des derniers condamnés (Radek, Sokolnikov et Piatakov, etc.) fourniront la matière (...)
>> lire la suite de l'article
5 septembre 2011 par daf
BILAN 43c : Andrés Nin assassiné ?
Septembre - Octobre 1937 / pp. 1391 - 1392
Depuis le 17 juin, on est sans nouvelles d’Andrés Nin, arrêté, sur l’ordre du gouvernement républicain, par des policiers centristes . Depuis plusieurs mois, des rumeurs étranges et contradictoires circulent. Un jour, c’est un ex-ministre anarchiste qui annonce que son cadavre a été retrouvé dans les rues de Madrid ; puis la délégation de l’Indépendant Party à Valence fait savoir que Nin aurait été transmis à la police centriste de Madrid, qui le tiendrait prisonnier dans une prison privée ; enfin, c’est Prieto (...)
>> lire la suite de l'article
20 août 2011 par eric
BILAN 12f : Le problème de la Sarre : Non ! Non ! Non !
Octobre 1934 / pp. 414 - 420
Cet article a pour but d’indiquer qu’il n’existe aucune solution prolétarienne, en dehors d’un mouvement révolutionnaire du prolétariat sarrois et international, au problème de la Sarre. Nous essayerons donc de démontrer ici que pour rester fidèles à leurs aspirations historiques les ouvriers sarrois doivent repousser catégoriquement les trois solutions que le Traité de Versailles leur présente et que le devoir des prolétaires dans tous les pays est d’appuyer cette position en renforçant leur lutte contre leur (...)
>> lire la suite de l'article
16 mai 2011 par eric
BILAN 19d : Défaite du prolétariat, victoire du capitalisme : De Hitler à Staline, de Staline à Blum
Mai - Juin 1935 / pp. 632 - 637
Jamais la convergence de toutes les forces du capitalisme mondial sur le front de la lutte contre le prolétariat ne s’est aussi clairement exprimée que par la déclaration de Staline « qui comprend et approuve pleinement la politique de défense nationale de la France ». En effet, si l’on rattache cette position des articles de Blum dans le « Populaire », au récent discours de Hitler devant le Reichstag, l’on aboutit à une vision qui se dirige internationalement vers une totale dissolution du prolétariat (...)
>> lire la suite de l'article
29 avril 2011 par eric
LCS 06f : David Riazanov
Boris SOUVARINE - n° 6 - Septembre 1932 / p. 281
De divers côtés, on nous a demandé des renseignements sur le sort de D. Riazanov et de l’Institut Marx-Engels (cf. La Critique Sociale, n° 2).
La cruelle injustice dont Riazanov a été victime n’a pas manqué d’émouvoir les plus anciens membres du parti bolchevik dont l’intervention n’a pu cependant qu’atténuer les mesures de rigueur prises contre lui. Le fondateur de l’Institut Marx-Engels est déporté à Saratov. Aux dernières nouvelles, il était malade.
Quant à l’Institut, il est supprimé en fait, sous l’apparence (...)
>> lire la suite de l'article
8 March 2011 by eric
ICC V.3 07c : The Barricades Must Be Torn Down. Moscow-Fascism in Spain
Paul MATTICK - Vol. 3, n° 7-8 - August 1937 / pp. 25-29
On May 7, 1937, the CNT-FAI of Barcelona broadcast the following order: “The barricades must be torn down! The hours of crisis have passed. Calm must be established. But rumors are circulating throughout the city, contradicting the reports of a return to normality such as we are now issuing. The barricades are a contributing factor to this confusion. We don’t need the barricades now that fighting has stopped. The barricades serve no purpose now, and their continued existence might (...)
Read the whole article
27 février 2011 par julien
LCS 11a : Les Journées de Février
Boris SOUVARINE - n° 11 - Mars 1934 / pp. 201 - 205
Les troubles survenus à Paris dans les premiers jours de février, suivis d’une désastreuse répercussion à Vienne, ont éclairé d’une lueur vive et sinistre l’évolution de l’état des choses en Europe. Le parallèle établi de divers côtés entre ces journées tragiques et celles de février 1848 n’est d’aucun secours, malgré quelque similitude de temps et de lieux. Au siècle dernier, il s’agissait d’un mouvement révolutionnaire authentique parti de France et prolongé dans les pays germaniques par des contre-coups du même ordre, sinon (...)
>> lire la suite de l'article
19 février 2011 par julien
LCS 04a : Chaos mondial
Boris SOUVARINE - N° 4 - Décembre 1931 / pp. 145 - 147
L’humanité traverse-t-elle une phase particulièrement sombre de son histoire ? Des millions d’affamés et d’opprimés inclinent naturellement à le penser, sous le poids croissant de leur misère. Mais les annales de la vie sociale, souillées d’énormes crimes collectifs et ensanglantées de catastrophes, ne manquent pas de telles périodes où la société paraît engagée dans une impasse, infranchissable à moins de cataclysme supplémentaire. Ce qui atteint surtout des proportions sans précédent, avec les progrès de la technique, c’est (...)
>> lire la suite de l'article
15 février 2011 par eric
RUBEL Maximilien (1980) : Le socialisme réellement inexistant
Article du journal « Le Monde », 17 septembre 1980
Les pays où, en plein vingtième siècle, la classe ouvrière est amenée à combattre pour les droits politiques qu’au dix-neuvième siècle le mouvement ouvrier a conquis de haute lutte sous les régimes dominés par la bourgeoisie, son État et son capital, ces pays ont encore à franchir l’étape de la révolution démocratique, condition sine qua non du développement de ce mouvement vers la révolution socialiste synonyme d’abolition du salariat et de l’État. Telle est la prémisse de la doctrine que les maîtres du pouvoir politique et (...)
>> lire la suite de l'article
11 février 2011 par julien
LCS 06a : Sombres jours
Boris SOUVARINE - N° 6 Septembre 1932 / pp. 241 - 242
Il n’est plus question dans la presse mondiale que de catastrophes, de désastres et de cataclysmes. La crise économique déjoue tous les calculs, ses répercussions politiques et sociales ne confirment aucun récent pronostic. On ne peut désormais compter les krachs ni évaluer l’ampleur des banqueroutes accumulées. Le marasme atteint son comble dans la production et les échanges, en dépit des efforts du capital des monopoles pour le maîtriser. La statistique du chômage se traduit en chiffres astronomiques, à multiplier (...)
>> lire la suite de l'article
4 février 2011 par eric
BILAN 23b : Sur quelle base s’est effectuée l’unité syndicale - Les Mussolini et Hitler de la France démocratique
Septembre - Octobre 1935 / pp. 764 - 766
C’est au milieu des hurlements de joie des traîtres que l’unité syndicale se réalise en France, non pas l’unité des masses exploitées se préparant à déclencher l’offensive prolétarienne contre le capitalisme, mais l’unité de l’impuissance, de la dissolution, celle qui fut consacrée le 14 juillet. La canaille réformiste et centriste a pu sabler le champagne en l’honneur du triomphe du plan capitaliste qui consistait à situer l’unité entre C.G.T. et C.G.T.U. sur le terrain de l’appui des masses à la république démocratique, (...)
>> lire la suite de l'article
24 janvier 2011 par eric
BILAN 23a : Manifeste de la Fraction italienne de la Gauche communiste
Septembre - Octobre 1935 / pp. 757 - 763
PROLÉTAIRES !
La fraction italienne de la gauche communiste s’adresse à vous avec la pleine conscience de la gravité énorme de la situation actuelle et des responsabilités qui pèsent sur elle : conscience et responsabilité qui ne sont pas des affirmations vides et abstraites, présomption ou prétention, mais les produits d’un long passé d’activité politique. Par la solide cohérence et le développement de ses positions politiques, que les événements ont confirmées, notre fraction peut représenter aujourd’hui, dans (...)
>> lire la suite de l'article
18 janvier 2011 par eric
LCS 01a : Perspectives de travail
Boris SOUVARINE - N°1 Mars 1931 / pp. 1 - 4
Dans le progrès sensible et constant des sciences à notre époque, les sciences sociales font exception. On pourrait dire : la science sociale s’il était admis que les matières impliquées dans cette expression sont nécessairement les parties indivisibles d’un tout. Mais le marxisme seul embrasse dans son ampleur synthétique et sonde par sa méthode analytique les phénomènes essentiels qui déterminent le destin des sociétés humaines. Par sa conception matérialiste de l’histoire, sa critique de l’économie politique, sa (...)
>> lire la suite de l'article
15 janvier 2011 par eric
JANOVER Louis : Thermidoriens, encore un effort...
Présentation de l’éditeur - Extrait - Table des matières - Parution : Novembre 2010
Présentation de l’éditeur :
Thermidor n’est pas un événement, mais l’éternel retour d’un passé recomposé, un cycle historique qui déplace sans cesse les lignes. Qui sont les Thermidoriens aujourd’hui ? Les néostaliniens nourris de tous les « ismes » d’hier. Ils occultent cette mémoire pour imposer au présent un anticapitalisme à leur mesure et donner sa couleur au nouveau mensonge déconcertant du siècle.
Extrait :
Les différentes étapes sur le chemin de Thermidor sont semées des « ismes » qui ont fait l’histoire, sans (...)
>> lire la suite de l'article
8 janvier 2011 par eric
BILAN 38b : Trotski pourra-t-il rester au Mexique ?
Décembre - Janvier 1937 / p. 1240
Depuis l’assassinat de vieux bolcheviks russes, la meute centriste, toute cette canaille internationale qui ne sait comment ramper pour satisfaire le capitalisme, hurle pour que l’on en finisse avec Trotski. Il faut le chasser de partout, le persécuter dans tous les domaines et par tous les moyens. Le vieux lutteur qui, aux côtés de Lénine, a édifié l’État Soviétique, ne doit pas pouvoir fustiger la trahison, les bassesses, les crimes des Staline et consorts. Ah ! si la bureaucratie soviétique avait pu (...)
>> lire la suite de l'article
6 janvier 2011 par eric
OCTOBRE 02a : Le prolétariat mondial doit riposter aux assassins de Moscou
Mars 1938 / pp. 1 - 3
La sanglante tragédie recommence. Des vieux bolcheviks comparaissent devant un Tribunal Militaire qui sait d’avance qu’il doit condamner à mort.
Tous avouent des crimes les uns plus invraisemblables que les autres et le procès se déroule comme un scénario dont un habile metteur en scène aurait réglé toutes les parties.
Boukharine reconnait avoir comploté avec Trotski la mort de Lénine en 1918 ; Rykov avoue avec un sourire (« sénile » notera un correspondant étranger) être un agent de l’Allemagne, du Japon, de (...)
>> lire la suite de l'article
21 décembre 2010 par eric
OUVRIER 07a : Russie : Entre bureaucrates et communistes-ouvriers, la lutte de classe continue
Mars 1930 ( n°7 & 8 )
Chantage et représailles
Deux semaines après l’évasion de Miasnikov (1929), ont été arrêtés beaucoup de camarades parmi lesquels le camarade Serge Tiounov, au sujet duquel Miasnikov nous communique ce qui suit :
« Serge Tiounov a 35 ou 36 ans. Il était ouvrier dans l’Oural. Entré au parti en 1918. En (janvier) 1929, il est arrêté comme appartenant au Groupe ouvrier, et est exclu du parti. Par la suite, il est réintégré et devient recteur de la faculté ouvrière « Lénine ». C’est un camarade très éclairé, possédant de très (...)
>> lire la suite de l'article
26 avril 2010 par olivier
RÉVEIL 05a : Un geste nécessaire
Février 1929
Les adhérents à notre groupe de Paris, qui encore inscrits au P.C.I. ont décidé, en plein accord avec les autres camarades de leur groupe, de donner leur démission de l’organisation infectée d’une manière irréparable par le virus de la bolchévisation.
Ils ont rédigé une lettre ouverte et collective motivant leur démission. Ils ont estimé inutile d’adresser cette lettre au « Bureau politique » ou au « Comité central ». Ce qui serait un moyen bien digne d’un « Prometeo » ou de quelque autre chose du genre, un moyen (...)
>> lire la suite de l'article
16 March 2010 by eric
HOWARD Roy (1936) : Interview with J. Stalin
Interview granted to Roy Howard, President of Scripps-Howard Newspaper - March 1, 1936
Foreword by Smolny :
This text is definitively not a major piece of theory ! Just a reminder of how deep had been the counter-revolution. It contains the famous extract used by Lev Trotsky in The Revolution Betrayed where Stalin characterizes the extension of the international revolution as a tragicomic misunderstanding. In a sense, this text acts as a criticism of stalinism from its heart itself.
E.S.
Interview :
Howard : What, in your opinion, would be the consequences of the recent (...)
Read the whole article
12 février 2010 par eric
BILAN 14a : L’assassinat de Kyrov
Décembre 1934 - Janvier 1935 / pp. 465 - 467
Le centrisme déchaîné hurle vengeance autour du cadavre de Kyrov. La contre-révolution doit être matée clament les journaux soviétiques ; et ces cris trouvent un écho vibrant dans la presse centriste des pays capitalistes laquelle vient de fêter le I7e anniversaire de l’UR.S.S. au milieu des dernières défaites du prolétariat. Nous ne nous laisserons pas intimider par les vociférations hystériques, les cris de mort contre ceux que l’on appelle indistinctement des « saboteurs ». En marxistes, nous nous réclamons de la (...)
>> lire la suite de l'article
10 février 2010 par eric
OCTOBRE 01f : « La main tendue » aux catholiques
Février 1938 / p. 9
Le parti communiste français et le Pape se rencontrent dans leur « fraternel » désir de Paix. L’un bénit les fusils républicains d’Espagne et l’autre les corps expéditionnaires de Mussolini. « Prenons la main tendue, a dit le Pape » et l’« Humanité » d’insister : « Prenons donc la main tendue ». Le Pape ne manifeste pas « une opposition de principe » à sa rencontre avec les centristes, il veut seulement obtenir des précisions ; le Pape conjure de ne pas mettre l’accent « sur ce qui nous divise ». Et nos (...)
>> lire la suite de l'article
29 août 2009 par eric
BILAN 30c : Le prolétariat italien est-il absent ?
Avril - Mai 1936 / pp. 987 - 988
Ce premier mai, le quatorzième de l’« ère fasciste », le prolétariat italien est absent pour la treizième fois, à l’appel mondial de protestation des exploités.
La dernière fois, en 1922, alors qu’il n’était pas encore battu, il fut l’un des seuls parmi les présents à consacrer à l’exemple des martyrs de Chicago le caractère révolutionnaire de cette ré-évocation qui ne veut pas être une simple manifestation formelle à laquelle on nous habitua au travers des traditions du passé.
Quatre mois après, en septembre 1922, l’ennemi (...)
>> lire la suite de l'article
27 août 2009 par eric
BILAN 30b : Le Front international de la répression capitaliste
Avril - Mai 1936 / pp. 985 - 986
En Espagne, en Pologne, en Allemagne des ouvriers viennent d’être assassinés au nom d’un ordre bourgeois que plus rien ne peut faire trembler aujourd’hui. Les fusils des gardes mobiles, des gendarmes, la hache du bourreau, voilà les armes qui ont fait comprendre aux travailleurs de ces pays qu’à la veille de la guerre impérialiste rien ne peut altérer la sérénité de l’Union Nationale.
Où donc se trouvent les fières cohortes du prolétariat mondial qui après la Révolution Russe se seraient dressées pour tendre une main (...)
>> lire la suite de l'article
23 août 2009 par eric
BILAN 12d : La prison de la faim - Une grève de mineurs hongrois
Octobre 1934 / pp. 407 - 408
Il y a quelque temps, la presse relatait que dans le puits de Pecs, à Funfkrenen (Hongrie), 950 mineurs s’étaient barricadés au fond de la mine en déclenchant une grève de la faim. Il s’agissait d’obtenir que leurs salaires soient reportés de 15 shellings par semaine à 17 shellings (100 à 132 fr. par semaine). Cette grève se prolongea pendant plus de cent heures et se termina par un compromis : les propriétaires, après intervention du gouvernement, s’engageant à améliorer un peu ces misérables salaires. Il nous reste (...)
>> lire la suite de l'article
25 mai 2009 par eric
BILAN 26c : Sur le chemin du capitalisme - Le Stakhanovisme en Russie
Janvier 1936 / pp. 859 - 860
Le centrisme et ses admirateurs petits bourgeois étalent actuellement un nouveau phénomène social qui prouverait que l’Union Soviétique s’avance à grands pas vers le socialisme. Nous voulons parler des derniers records du travail auxquels le mineur Stakhanov a donné son nom. Nous voulons examiner ce phénomène pour prouver qu’il est plutôt la consécration suprême, le critère infaillible du caractère foncièrement contre-révolutionnaire qu’a acquis la Russie non seulement au point de vue international, mais aussi pour ce (...)
>> lire la suite de l'article
21 avril 2009 par nick
BILAN 15d : Ce qu’il faut retenir de l’expérience sarroise
Janvier - Février 1935 / pp. 507 - 511
« À Sarrebruck, des mineurs refusent de prendre le travail si une quinzaine d’entre eux, émigrés allemands ou français, prennent place dans la benne ».
(Les journaux).
Les derniers événements viennent d’infliger aux partisans du statu quo un soufflet retentissant. Placés devant l’alternative de choisir entre l’Allemagne et la France, les ouvriers sarrois ont voté pour le fascisme hitlérien qui opposait la « patrie allemande » aux envahisseurs français, mettant la Sarre, depuis quinze ans, sous coupe réglée. (...)
>> lire la suite de l'article
24 mars 2009 par eric
BILAN 23e : En dehors des partis communistes devenus des instruments du capitalisme mondial
Septembre - Octobre 1935 / pp. 786 - 787
Nous publions ci-dessous le manifeste qui détermina de vives discussions au Congrès.
LA RÉDACTION
Prolétaires,
Le capitalisme ne peut survivre à la crise mortelle qui depuis des années a bouleversé et disloqué toute l’assiette de sa société qu’à deux conditions intimement liées entre elles : écraser, dans le prolétariat, la force appelée par l’histoire et le développement de la technique productive à construire un nouveau type de société, la communiste ; ruer, dans la guerre, la course des événements qui se sont succédés (...)
>> lire la suite de l'article
22 mars 2009 par flo
BILAN 27f : L’écrasement du prolétariat français et ses enseignements internationaux (1)
Janvier - Février 1936 / pp. 905 - 916
Projet de rapport soumis à la discussion par le camarade Jacobs
Nous entrons dans une période où il devient possible d’émettre un jugement d’ensemble sur l’évolution du prolétariat français dans l’après-guerre et plus particulièrement depuis le 6 février 1934. Aussi bien que nous parlons de mars 1933 comme d’une date consacrant la victoire du fascisme, la défaite du prolétariat allemand et la mort de l’Internationale Communiste, il est possible aujourd’hui de retrouver la confirmation de l’écrasement du prolétariat (...)
>> lire la suite de l'article
19 février 2009 par eric
BILAN 26b : La situation en Allemagne : L’exécution de R. Claus
Janvier 1936 / pp. 856 - 858
Le 17 décembre dernier, le centriste Claus était exécuté pour son activité au profit du Secours Rouge. Le fait lui-même caractérise la férocité de la répression contre le prolétariat dans une phase où l’impérialisme allemand retranché sur lui-même se prépare fébrilement pour la guerre alors que c’est l’Italie qui occupe l’attention internationale.
On sait qu’au procès de Neuköln, où 23 communistes ont eu à répondre de leur activité, le procureur a également exigé des têtes. D’autre part, il suffit de parcourir la presse de l’émigration allemande (...)
>> lire la suite de l'article
20 janvier 2009 par nick
BILAN 15c : L’attentat de Nicolaïev
Janvier - Février 1935 / pp. 502 - 506
Pour adopter une position politique envers les derniers et graves événements de Russie, il faudrait posséder des renseignements exacts sur la nature politique du groupe dont faisait partie Nicolaïev, sur les buts qu’il s’assignait, les moyens qu’il préconisait. Mais c’est sans doute pour éviter que les communistes puissent connaître la réalité que le gouvernement soviétique, immédiatement après l’attentat, alors qu’il connaissait l’identité politique de son auteur, commençait par la cacher aux ouvriers russes et aux (...)
>> lire la suite de l'article
15. Januar 2009 von eric
LIEBKNECHT Karl (1918) : Trotz alledem !
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 15. Januar 1919
Generalsturm auf Spartakus ! «Nieder mit den Spartakisten !» heult es durch die Gassen. «Packt sie, peitscht sie, stecht sie, schießt sie, spießt sie, trampelt sie nieder, reißt sie in Fetzen !» Greuel werden verübt, die jene belgischen Greuel deutscher Truppenin den Schatten stellen.
«Spartakus niedergerungen !» jubiliert es von «Post» bis «Vorwärts».
«Spartakus niedergerungen !» Und die Säbel, Revolver und Karabiner der wiederhergestellten altgermanischen Polizei und die Entwaffnung der revolutionären (...)
>> lire la suite de l'article
14. Januar 2009 von eric
LUXEMBURG Rosa (1919) : Die Ordnung herrscht in Berlin
Artikel, « Die Rote Fahne » vom 14. Januar 1919
«Ordnung herrscht in Warschau !», teilte der Minister Sebastiani im Jahre 1831 in der Pariser Kammer mit, als Paskiewitschs Soldateska nach dem furchtbaren Sturm auf die Vorstadt Praga in der polnischen Hauptstadt eingerückt war und ihre Henkerarbeit an den Aufständischen begonnen hatte.
«Ordnung herrscht in Berlin !» verkündet triumphierend die bürgerliche Presse, verkünden Ebert und Noske, verkünden die Offiziere der «siegreichen Truppen», denen der Berliner kleinbürgerliche Mob in den Straßen mit Tüchern winkt, mit Hurra (...)
>> lire la suite de l'article
12 janvier 2009 par eric
BILAN 16d : L’écrasement du prolétariat allemand et l’avènement du fascisme
Février - Mars 1935 / pp. 549 - 554
C’est par l’analyse critique des événements de l’après-guerre, des victoires et défaites révolutionnaires, qu’il nous sera possible d’acquérir une vision historique de la période actuelle, assez vaste pour embrasser les phénomènes fondamentaux qu’elle exprime. S’il est juste d’affirmer que la révolution russe se trouve au centre de notre critique, de la critique qu’elle-même représenta, il faut immédiatement ajouter que l’Allemagne est l’anneau le plus important de la chaîne qui aujourd’hui garrotte le prolétariat (...)
>> lire la suite de l'article
5 janvier 2009 par eric
LUXEMBURG Rosa (1918) : Les petits Lafayette
« Spartacusbriefe » n°12, Octobre 1918
Le vieux jeu bien connu de l’histoire se répète régulièrement en Allemagne. Chaque fois que les fondements de la vieille domination de classe commencent à trembler et à vaciller apparaît à l’horizon un « ministère réformiste » de la douzième heure. En 1789, lorsque le tonnerre de la grande révolution se mit à gronder distinctement en France, Louis XVI, le cœur lourd, se résolut au ministère Necker.
À la veille de la révolution de juillet 1830 la Restauration des Bourbons confia un moment son sort au ministère Martignac (...)
>> lire la suite de l'article
13 septembre 2008 par eric
BRETON André (1936) : La vérité sur le procès de Moscou
Déclaration lue le 3 septembre 1936
Déclaration lue (et rédigée initialement) par André Breton le 3 septembre 1936 au meeting : « La vérité sur le Procès de Moscou ».
CAMARADES,
En notre simple qualité d’intellectuels, nous déclarons que nous tenons le verdict de Moscou et son exécution pour abominables et inexpiables.
Nous nions formellement avec vous le bien-fondé de l’accusation, que les antécédents des accusés dispensent même d’examiner en dépit des prétendus « aveux » de la plupart d’entre eux. Nous tenons la mise en scène du procès de Moscou pour une (...)
>> lire la suite de l'article
11 septembre 2008 par eric
BILAN 15i : Au sujet de la répression en Russie
Janvier - Février 1935 / pp. 527 - 528
Nous publions ci-dessous une lettre que nous a envoyée l’Union Communiste de Paris ainsi que la réponse de la C.E. de la Fraction à ce sujet.
LA RÉDACTION
Paris, 31 décembre 1934
Camarades,
À la suite de l’attentat contre Kirov, les dirigeants soviétiques ont fusillé, déporté et arrêté de nombreux militants révolutionnaires.
Tout d’abord, présentée comme des représailles contre les gardes blancs, cette sauvage répression s’est exercée et se poursuit contre les ouvriers et militants n’acceptant pas le régime stalinien de (...)
>> lire la suite de l'article
8 septembre 2008 par nick
BILAN 30a : Premier Mai 1936 (Manifeste de la Fraction italienne de la gauche communiste)
Avril - Mai 1936 / pp. 981 - 985
PROLÉTAIRES !
Dans le chemin de votre émancipation, ce Premier Mai se situe avec une double signification : celle des contingences actuelles, séparées et arrachées de leur contexte historique et celle de la signification même des cruelles situations actuelles dans le cours des événements historiques dont elles relèvent. A s’en tenir aux appellations que vous n’invoquez point, mais que les traîtres clouent sur vos cortèges, il semblerait que l’ennemi serait enfin parvenu à étrangler dans vos gorges le cri de (...)
>> lire la suite de l'article
2 septembre 2008 par eric
BILAN 39a : Le procès de Moscou
Janvier - Février 1937 / pp. 1269 - 1271
L’attention générale est attirée par les éléments les plus bruyants du nouveau procès qui s’est conclu par les treize exécutions. L’énigme harcèle les cerveaux et les esprits : pourquoi se sont-ils accusés eux-mêmes, alors que dans tous les pays du monde l’inculpé dispute au juge sa vie en profitant de la moindre faiblesse de l’accusation pour la détruire et faire surgir le doute sur le mensonge le plus difficile à échafauder ? Pourquoi ces inculpés politiques parachèvent-ils l’accusation et rendent-ils leur prétendu « (...)
>> lire la suite de l'article
27 août 2008 par eric
BILAN 39c : Lénine - Luxemburg - Liebknecht
Janvier - Février 1937 / pp. 1275 - 1278
Confronter la réalité actuelle avec l’oeuvre de ceux qui furent nos maîtres, c’est renouer les fils de l’évolution historique que leurs détracteurs, ceux qui ont momifié leur corps et leurs principes, espèrent avoir cassé à jamais au nom de la survivance du monde capitaliste. Chaque année, les marxistes, les communistes qui ont maintenu le drapeau de la révolution prolétarienne contre la vague montante de la contre-révolution centriste, ont commémoré ces grands chefs que furent Lénine, Rosa, Liebknecht, avec la (...)
>> lire la suite de l'article
24 juillet 2008 par vero
BILAN 10d : Les événements du 30 juin en Allemagne
Août 1934 / pp. 332 - 338
La désagrégation avancée du mouvement prolétarien actuel s’accompagne avec un genre d’analyse qui est constamment employé dans les milieux soi-disant communistes, centristes aussi bien que groupements se présentant sous l’étiquette de la régénérescence du mouvement et de la théorie révolutionnaires. Tout événement politique est d’abord solennellement présenté comme un produit direct d’une lutte de classes. Ensuite, on procède à un alignement des classes en lutte pour conclure à une perspective qui comporte, comme tactique (...)
>> lire la suite de l'article
22 juillet 2008 par flo
BILAN 28c : L’impudence et les faux de M. Germanetto
Février - Mars 1936 / pp. 920 - 921
« Idea Popolare », l’organe centriste italien, publie intégralement la lettre que, de Moscou, Germanetto a envoyée au « Nuovo Avanti » (l’organe du Parti Socialiste Italien), qui avait parlé du cas de la camarade Mariottini.
Nous la reproduisons dans ses traits essentiels :
« Qu’est-ce donc que le « cas Mariottini » ?
Il s’agit d’une femme, autrefois membre de notre Parti, laquelle écrit de l’Union Soviétique où elle se trouve, à son « mari », des lettres que votre rédacteur nous assure être déchirantes, que moi (...)
>> lire la suite de l'article
21 juillet 2008 par eric
BILAN 34c : La boucherie de Moscou
Août - Septembre 1936 / pp. 1114 - 1118
« Le Bureau du Comité Exécutif Central de l’U.R.S.S. a décliné le recours en grâce des condamnés à la peine capitale par le Collège militaire du tribunal de l’U.R.S.S. le 24 août dans le procès du centre trotskyste-zinovieviste unifié. Le verdict à l’égard des 16 condamnés a été mis à exécution. »
Ce communiqué laconique que certains journaux de Moscou ont publié dans les fait-divers avant la chronique des spectacles, marque la fin d’un acte - le premier seulement - de la sanglante boucherie qui vient d’avoir lieu en Russie.
Si (...)
>> lire la suite de l'article
20 juillet 2008 par eric
BILAN 28b : Wupperwald et Neukölln
Février - Mars 1936 / pp. 919
Après les condamnations des syndicalistes de Wupperwald, voici que le procès de Neukölln vient de se clôturer avec cinq condamnations à mort. Il s’agit des camarades Paul Zimmerman, Bruno Schoeter, Helmuth Schweers, Bruno Blank et Walter Schultz. Notre fraction est pleinement solidaire de tous ces ouvriers qui tombent aujourd’hui sous les coups du fascisme et qui payent avec leur vie la défaite subie par le prolétariat allemand.
Note smolny : À la suite d’une pertinente remarque dans le forum ci-dessous, (...)
>> lire la suite de l'article
16 juillet 2008 par eric
BILAN 13g : Des exclusions en Italie
Novembre - Décembre 1934 / pp. 463 - 464
L’hebdomadaire du Parti Communiste italien « Voce Operaia » vient de publier un communiqué de l’« Unità » (journal illéfal du P.C.I. pour l’Italie) concernant l’expulsion du parti de Luigi Repossi, Onorato Damen et Bruno Fortichiari. Cette communication est accompagnée d’une explication qui dit en substance qu’il s’agit là « des derniers résidus du bordiguisme scissioniste et contre-révolutionnaire, que déjà de nombreuses organisations et des camarades avaient demandé l’exclusion de ces éléments, en tant que (...)
>> lire la suite de l'article
4 juillet 2008 par albin
BILAN 09b : La situation en France (résolution de la C.E.)
Juillet 1934 / pp. 296 - 312
La résolution que nous publions ci-dessous émane de la CE de notre fraction et doit encore être examinée par les groupes de la fraction. Elle ne deviendra un document officiel qu’après approbation de la part de ceux-ci. Ce document ne peut avoir qu’un seul but : contribuer à la discussion au sein des groupements issus de la crise du mouvement communiste. Mais même si la portée de ce document était tout autre et suffisait aux besoins de la lutte du prolétariat français, il ne représenterait pas une condition pour (...)
>> lire la suite de l'article
28 juin 2008 par eric
BILAN 11a : L’Entrée de la Russie dans la S.D.N.
Septembre 1934 / pp. 365 - 367
« Victoire éclatante », écrit l’« Humanité », qui, cette fois-ci, ne parlera plus - comme à l’occasion de la reconnaissance de l’URSS par les États-Unis - d’une « victoire de la révolution mondiale ». Il existe en effet, une différence fondamentale entre l’événement actuel et l’établissement de rapports politiques et diplomatiques entre les États capitalistes et la Russie soviétique. La victoire révolutionnaire dans un seul pays, l’impossibilité d’extraire l’État ouvrier du monde capitaliste qui l’environne posait, (...)
>> lire la suite de l'article
26 mai 2008 par albin
BILAN 08a : La Russie soviétique dans le concert des brigands impérialistes
Juin 1934 / pp. 257 - 263
La société capitaliste représente un système mondial ayant ses lois propres et dont le fonctionnement n’est ni brisé par la constitution d’un État ouvrier, ni par la persistance de régimes pré-capitalistes, féodaux et coloniaux. La fondation d’un État ouvrier est évidemment une brèche de taille dans la société capitaliste, mais l’État prolétarien ne signifie pas forcément - en vertu de ses qualités « en soi » - un élément de bouleversement du système mondial de l’ennemi de classe. Il deviendra le facteur essentiel empêchant (...)
>> lire la suite de l'article
26 février 2008 par albin
BILAN 08b : La mort de la concentration antifasciste italienne
Juin 1934 / pp. 264 - 268
Le 5 mai se réunissait à Paris le Comité Central de la Concentration Antifasciste italienne où il était décidé de prendre acte des délibérations du 27 avril de la dite Concentration. Les décisions du C.C. en arrivaient à proclamer la mort de la Concentration après constatation de l’impossibilité de résoudre, sans rupture, les divergences qui s’étaient produites en son sein. Avant d’examiner la signification de ces divergences et la place qu’elles occupent dans l’évolution de la lutte des classes en Italie, il nous sera (...)
>> lire la suite de l'article
23 décembre 2007 par eric
BILAN 06h : Maximo rejoint le front de la contre-révolution centriste
Avril 1934 / pp. 219 - 220
Nous publions ci-dessous intégralement la lettre que Maximo a adressée à la commission de contrôle du parti bolchevik russe. Depuis plus de deux ans, notre fraction avait perdu tout contact avec Maximo, qui, dans ce document digne de figurer parmi les déclarations du type de celles de Zinoviev, dissipe aujourd’hui l’équivoque. Aucune comparaison n’est possible entre son attitude et celle d’un Rakovski demandant à rentrer dans le parti sans renoncer à ses opinions justifiant son geste erroné par le fait qu’il (...)
>> lire la suite de l'article
22 novembre 2007 par flo
BILAN 27b : Comment, dans la Russie des Soviets, on assassine la camarade Mariottini
Janvier - Février 1936 / pp. 888 - 892
J’ai hésité, jusqu’à ce jour, à rendre public le cas de ma compagne Emilia Mariottini, du fait de ma crainte, surtout parce-que je pensais qu’une pareille publicité aurait aggravé la situation de « l’otage » des gangsters de Moscou.
Mais si, aujourd’hui, je me suis résolu à cela, c’est parce-qu’un retard ultérieur signifierait me rendre complice de la suppression physique qui est perpétrée contre elle, que l’on frappe uniquement pour être ma compagne, c’est-à-dire la compagne d’un « contre-révolutionnaire ». (...)
>> lire la suite de l'article
25 octobre 2007 par eric
BILAN 43d : Les bourreaux soviétiques à l’oeuvre
Septembre - Octobre 1937 / pp. 1392 - 1393
On se demande avec angoisse : quand donc finira la boucherie épouvantable que le centrisme exécute en Russie ? Des centaines de militants, d’ouvriers sont frappés, assassinés dans le silence des prisons. La Sibérie a été transformée en cimetière et ce qui s’y passe est pire qu’au cours des années les plus noires de la réaction tsariste. Notre camarade Calligaris a disparu : des émigrés allemands, italiens, polonais sont dans la même situation. Ce ne sont plus que des « morts-vivant » qui un jour recevront le coup de (...)
>> lire la suite de l'article
24 octobre 2007 par flo
BILAN 45a : Pour le XXème anniversaire de la Révolution d’Octobre
Novembre - Décembre 1937 / pp. 1437 - 1439
Ce n’est pas la première fois - et ce ne sera pas la dernière - que les circonstances historiques apportent un bouleversement total des choses et qu’il faille commémorer l’anniversaire de la plus grande révolution sociale de notre siècle, au moment où la guerre impérialiste inscrit sur les cadavres des ouvriers le bilan capitaliste d’une période de liquidation d’une vague révolutionnaire. La Russie de 1917 n’est plus depuis de nombreuses années : la substance s’est modifiée et celle de 1937 marche la main dans la (...)
>> lire la suite de l'article
29 août 2007 par eric
BILAN 25c : Les réfugiés italiens dans la Russie Soviétique
Novembre - Décembre 1935 / pp. 825 - 827
Nos lecteurs connaissent le cas Calligaris dont nous résumons ici les termes essentiels, en faisant un vif appel aux groupes communistes des autres pays pour qu’ils s’efforcent d’en soulever l’importance auprès des ouvriers. Après cinq années de déportation en Italie, il s’évade et aussitôt arrivé à l’étranger, il accepte la proposition qui lui est faite par les dirigeants centristes italiens de se rendre en Russie, afin de constater de visu la réalité dans ce pays et en retirer des conclusions politiques pour la (...)
>> lire la suite de l'article
2 juillet 2007 par jo
NEP ( 1921 - 1929 )
De la gestion de la pénurie au capitalisme d’État
La Novaïa Ekonomitcheskaïa Politika (Nouvelle Poltique Économique) est la « réponse » apportée à la crise de 1921 par Lénine et les bolcheviks.
Car, même si ces derniers sont victorieux, le bilan est incroyablement lourd : entre guerre mondiale et guerre civile, 12,5 millions de personnes ont disparu dans la tourmente, soit 8% de la population russe de 1913 ; les villes sont dépeuplées et on compte moins d’ouvriers qu’en 1880. La Russie était revenue cinquante ans en arrière.
Enfin, entre 1921 et 22, une famine (...)
>> lire la suite de l'article
15 mai 2007 par eric
LIVING MARXISM V.4 01c : L’idéologie marxiste en Russie
Karl KORSCH - Vol. 4, n°2 - Mars 1938 / pp. 44 - 50
« Pour nous, le communisme n’est pas un état de choses qu’il convient d’établir, un idéal auquel la réalité devra se conformer. Nous appelons communisme le mouvement réel qui abolit l’état actuel des choses. » - Karl Marx.
Nous abordons ici l’un des exemples les plus typiques du décalage frappant qui, sous une forme ou sous une autre, s’observe dans toutes les phases du développement historique du marxisme. On peut le définir comme la contradiction entre l’idéologie marxiste et le mouvement historique réel qui, à (...)
>> lire la suite de l'article
15 mai 2007 par alex
BILAN 19b : Lettre au B.P. du Parti Communiste russe Moscou
Mai - Juin 1935 / pp. 630 - 631
Au bureau politique du Parti Communiste russe Moscou
12 avril 1935
Notre fraction a cru devoir profiter de l’occasion qui se présentait pour vous faire parvenir, d’une façon certaine, la lettre que voici et qui concerne l’émigré politique italien CALLIGARIS.
Nous tenons à préciser tout d’abord que le citoyen Marteaux ne connaît rien de ce cas et que son rôle se borne uniquement à vous remettre cette lettre et à nous faire parvenir votre réponse. En effet, les divergences profondes existantes entre le courant (...)
>> lire la suite de l'article
11 mai 2007 par alex
BILAN 20a : De la déclaration de Staline à la manifestation du 14 Juillet
Juin - juillet 1935 / p. 661
Le centrisme français se présente désormais comme une force capitaliste nationale aussi appréciée par la bourgeoisie que les traîtres de 1914. Staline, au nom des intérêts de l’État prolétarien, a proclamé dans son communiqué retentissant la dissolution du prolétariat au sein de la Nation, le centrisme a donné à ce fait toute sa signification en se proclament le champion de la défense de la « patrie républicaine » en faisant du prolétariat français - abstraction faite des vicissitudes du pacte franco-russe - un pilier de (...)
>> lire la suite de l'article
4 février 2007 par marc
BILAN 05f : Les difficultés de l’Opposition russe : Rakovsky dépose les armes
Mars 1934 / p. 184
L’ « Humanité » a publié dernièrement un télégramme annonçant que Rakovsky a déclaré se soumettre à la discipline du parti. Le camarade Trotsky a immédiatement publié une note, dans laquelle, après avoir déclaré qu’il ne s’agit pas là d’une capitulation idéologique et politique, il écrit : « Nous avons maintes fois répété que la restauration du parti communiste en U.R.S.S ne peut se faire que par la voie internationale. Le cas Rakovsky le confirme d’une manière négative, mais éclatante ».
Nous nous solidarisons avec l’appréciation (...)
>> lire la suite de l'article
1er février 2007 par olivier
BILAN 11k : Marcel Cachin a 65 ans
Septembre 1934 / troisième de couverture
Pour ceux qui ne le savent pas, Marcel Cachin vient d’avoir 65 ans. « L’Humanité » a publié en l’honneur de ce grand événement un appel du Bureau politique du Comité Central où les mérites de ce « chef de notre parti, combattant prolétarien toujours sur la brèche depuis plus de 43 ans », sont célébrés dignement.
Le centrisme possède des tas « d’hommes historiques ». Il y a d’abord le « pilote Staline », devant lequel on se prosterne chaque jour et pour l’anniversaire duquel on illumine dans toute la Russie. Il y a (...)
>> lire la suite de l'article
28 janvier 2007 par jo
BOUKHARINE Nicolas (1937) : À la future génération des dirigeants du Parti
Lettre-testament apprise en février 1937 et transmise par sa compagne
L’évolution de Nicolas Boukharine (1888-1938) reflète les transformations du PCR(b) entre 1914 et 1924. Défaitiste convaincu dès 1914, il s’oppose à Lénine sur la question de l’État et de Brest-Litovsk. A partir du recul de la révolution mondiale, il va devenir l’idéologue et le paravent de Staline. Passant de la gauche à la droite, ayant appartenu à « l’élite » du Parti et ayant participé à la destruction des différentes Oppositions, on ne peut guère attendre de lui une grande lucidité. Cette lettre manifeste cependant (...)
>> lire la suite de l'article
21 janvier 2007 par daniele
BILAN 02c : Une victoire de la contre-révolution mondiale - Les États-Unis reconnaissent l’Union Soviétique
Décembre 1933 / pp. 45 - 51
« Une victoire de l’U.R.S.S. - Une victoire de la révolution mondiale ». (Rundschau, 23 novembre 1933 ).
Des considérations générales sont indispensables pour comprendre la réelle signification de l’événement international que constitue la reconnaissance de l’U.R.S.S. par les États-Unis. La victoire révolutionnaire en Russie a déterminé l’éclosion de la conception suivante, au sein du mouvement communiste mondial : le renforcement de l’État ouvrier représente la condition pour le développement de la révolution (...)
>> lire la suite de l'article
7 janvier 2007 par eric
JANOVER Louis (1981) : Actualité de Panaït Istrati
Article paru dans « Le Monde diplomatique », janvier 1981
Article paru dans Le Monde diplomatique de janvier 1981. Si depuis, Panaït Istrati a fait l’objet de plus nombreuses attentions (ses Oeuvres ont été publiées en trois volumes aux éditions Phébus en 2006), ce texte n’en demeure pas moins exemplaire par les clés politique et éthique qu’il donne à la lecture de l’oeuvre d’Istrati, la chute du mur n’ayant pas diminué, mais renforcé la charge de mensonges aidant à la bonne conscience des ci-devant défenseurs du « socialisme réellement existant » tout en maintenant (...)
>> lire la suite de l'article
12 novembre 2006 par alex
BILAN 06b : La bourgeoisie française expulse Léon Trotsky
Avril 1934 / p. 187
La racaille journalistique de la France démocratique a mené, ces derniers jours, une campagne de presse effrénée et d’une bassesse répugnante contre le camarade Trotsky. Le gouvernement d’Union Nationale, de Marquet à Tardieu, a compris par là que pour la bourgeoisie Française la présence de celui qui fut un des artisans de la révolution russe était indésirable : elle vient de l’expulser.
Depuis son expulsion de Russie par le centrisme, celui qui fut le compagnon de lutte de Lénine a été en butte aux persécutions (...)
>> lire la suite de l'article
14 octobre 2006 par alex
BILAN 07g : A propos de Staline et du Stalinisme
Mai 1934 / pp. 255 - 256
Les grandes défaites prolétariennes ont leurs tragédies historiques et, bien souvent aussi, leurs parodies lamentables. L’un ne va pas dans l’autre. D’un côté, des milliers de prolétaires battus, torturés, abattus comme des chiens ; le désarroi, la pornographie, la confusion élevant tout espoir d’un regroupement salutaire des forces révolutionnaires. D’autre part, le triomphe sanglant du capitalisme, l’épanouissement impudent des forces sociales qui l’ont si bien servi. Le centrisme pour enlever la vision de la (...)
>> lire la suite de l'article
13 octobre 2006 par jo
HINDENBURG Paul ( 1847 - 1934 )
Maréchal et président allemand
Vainqueur des Russes à la bataille de Tannenberg (1914), il dirige, avec Ludendorff, la stratégie allemande jusqu’à la fin de la guerre.
Lors du procès sur les responsabilités de la défaite qui s’ouvre le 21 octobre 1919, il fait office de morceau de choix. Accueilli par un grand mouvement de ferveur orchestré par les monarcho-nationalistes, toutes décorations pendantes, le maréchal fait une brève déclaration :
« Tandis que chez l’ennemi toutes les classes de la population s’unissaient toujours plus fortement (...)
>> lire la suite de l'article
13 octobre 2006 par jo
Traité de Rapallo ( 16 avril 1922 )
Accord économique germano-russe
Accord commercial (et militaire) passé entre les deux Etats « proscrits » du moment, la Russie et l’Allemagne, près de Gênes, en Italie.
Ce traité contenait un certain nombre de clauses secrètes, parmi lesquelles le fait que l’Etat soviétique fournirait des armes à la Reichwehr allemande. Ceci était en complète contradiction avec l’engagement pris en 1918 par les bolcheviks de supprimer toute diplomatie secrète.
Ce fut la première alliance militaire entre le nouvel Etat russe et une puissance (...)
>> lire la suite de l'article